Test Ride #9 | GPS Garmin, chaussures Sidi & lubrifiant Smoove

Tech
22 septembre 2018 — Christophe Bortels

Lubrifiant Smoove : le meilleur de la cire

Parmi les différents types de lubrifiants, aux côtés des dérivés pétroliers et synthétiques, on trouve également des produits à base de cire. Le Smoove en fait partie et, comme le plus connu de ses concurrents, le Squirt, il nous vient d’Afrique du Sud. Est-il aussi adapté au climat de nos contrées ? Vojo l’a testé :

Les lubrifiants à base de cire se destinent souvent plus à un usage sur route et dans des conditions sèches. Leur gros avantage est qu’ils n’agglomèrent pas les fines particules de poussières et évitent l’encrassement de la chaîne. Pas étonnant que ce type de produit vienne souvent de pays chauds, comme l’Afrique du Sud, où a été développé le Smoove, tout comme le Squirt qui est plus connu dans nos contrées et qui est basé sur le même principe. Boost Cycles, qui en assure la vente en ligne dans nos contrées, nous promettait que le Smoove supportait aussi très bien d’autres types de climats. C’est ce que nous avons voulu vérifier. Sans dire qu’ils sont complètement “verts”, ces lubrifiants ont aussi pour avantage d’être plus écologiques que les dérivés pétroliers.

Afin de profiter au maximum des propriétés du Smoove, il convient de respecter une certaine procédure. Tout d’abord, il faut nettoyer la chaîne et la laisser sécher afin d’éliminer tous les résidus d’autres lubrifiants. Il ne faut d’ailleurs plus, par la suite, utiliser d’autres produits en alternance avec le Smoove. Pour la lubrification, il faut appliquer le liquide au niveau des rouleaux de la chaine et le voir former une fine pellicule blanche. Ensuite, faire tourner les manivelles une vingtaine de fois pour que tout pénètre bien et laisser sécher au moins une heure. On constate alors que plus rien n’est visible, mais au toucher on peut percevoir que la chaîne est recouverte d’une fine couche bien glissante.

Rien de complexe dans ces opérations, mais c’est tout de même une contrainte qui va réserver le Smoove aux pilotes rigoureux et soigneux. Pas question de l’appliquer juste avant de partir rouler, ça ne fonctionnera pas du tout. Le bec verseur du flacon est aussi un peu gros et il n’est pas rare de laisser tomber quelques gouttes par terre. Par contre, Smoove annonce que son produit résiste à un lavage simple et peut durer plusieurs sorties. Par temps sec sur des sorties courtes et sur route, c’est vrai, mais en usage vtt intensif, il faudra tout de même re-lubrifier à chaque fois. On constate cependant que les lubrifications suivantes sont plus simples et qu’il ne faut pas vraiment nettoyer sa chaîne “à fond” après chaque sortie.

Sur le terrain, en usage VTT varié, le Smoove nous a nettement plus convaincus que son grand concurrent, le Squirt. Ce dernier fonctionne très bien dans des circonstances précises (poussière) mais beaucoup moins dans la boue et les sorties alternant sec et humide. Ici, le Smoove s’est montré nettement plus polyvalent. Sur le sec, il repousse effectivement les saletés et la chaîne reste remarquablement propre, même sur de longues sorties. On constate aussi qu’il est très durable et la chaîne n’émet pas de bruit ou ne donne pas de signes de souffrance même quand on enchaîne les heures de selle.

Mais là où il fait plus fort, c’est qu’il garde aussi d’excellentes propriétés dans des conditions humides ou mixtes. Il n’égale peut-être pas les performances des meilleures huiles “Wet”, mais sa polyvalence est remarquable et quand on nettoie le vélo, on se réjouit de voir qu’on récupère une chaîne propre en un simple coup de jet. Bref, à ce niveau aussi, la promesse est plutôt bien tenue.

Verdict

L’application demande quelques précautions et pas mal de rigueur, le flacon ne permet pas non plus de doser très finement les quantités appliquées, mais sur le terrain, le lubrifiant Smoove est vraiment très convaincant. Il supporte très bien les longues sorties, se montre excellent sur le sec et surpasse les autres lubrifiants à base de cire que nous avons essayés dans la boue, les conditions humides ou mixtes. Si vous êtes méticuleux et que vous voulez éviter les dérivés pétroliers ou synthétiques, le Smoove est hautement recommandable.

Plus d’infos : www.boostcycles.com/lubrifiant-chaine-universel-smoove