Test Ride #5 : Kask, Ravemen & Grip Grab

Tech
24 février 2018 — Olivier Béart

Test-Ride | Lampe Ravemen PR 900 : elle tient ses promesses

Avec Ravemen, pas de secret, on est sur de l’éclairage made in China. Ce qui ne veut absolument pas dire qu’on n’est pas en présence d’un produit qualitatif. Vendue largement sur le Web, mais aussi distribuée de façon régulière dans nos contrées, la marque propose un rapport puissance/prix qui mérite qu’on s’y intéresse. Verdict de notre essai de la Ravemen PR 900 cet hiver.

Ravemen est un spécialiste chinois de l’éclairage vélo. Une petite recherche sur le web, et vous trouverez leurs produits un peu partout. Mais l’intérêt est qu’ils sont aussi distribués en France par MFC (le groupe propiétaire notamment de Sunn, et gros distributeur de composants dans l’Hexagone), de sorte qu’il est possible de se procurer leurs produits aussi très facilement chez nous, sans devoir ajouter des frais de port parfois importants et un passage en douane avec les taxes qui s’y rapportent, et qu’on oublie souvent d’ajouter au prix alléchant qu’on rencontre dans certaines boutiques lointaines.

La Ravemen PR900 développe, comme son nom l’indique, une puissance maximale de 900 Lumens, et elle est vendue 74,95€ dans un kit qui comprend une fixation sur le cintre ainsi qu’un interrupteur d’allumage déporté. On peut y ajouter pour un tarif assez modique une fixation sur le casque ou type GoPro (entre 6 et 10€), et les pièces de remplacement sont aussi très accessibles (4€ l’interrupteur déporté par exemple). L’ensemble est de belle facture et, sans avoir un design révolutionnaire ou quoi que ce soit de remarquable, pour le tarif, on n’est pas volé. A noter qu’il existe aussi une version 600 Lumens (59,95€) et une 1200 Lumens (89,95€).

Sur les sentiers, la Ravemen PR900 ne déçoit pas non plus et sa puissance se montre suffisante pour voir clairement en véritable usage VTT, tout en préservant une bonne autonomie de batterie. On dispose d’ailleurs d’un indicateur du temps restant sur le haut de la lampe, et durant notre test, il s’est montré précis, ce qui est très agréable puisqu’on peut s’y fier et calibrer ses sorties pour ne pas rentrer dans le noir.

Il y a deux fois trois modes d’éclairage, avec seulement une des deux lampes (faisceau large) ou les deux (longue portée, un peu dans la philosophie des “gros phares” d’une voiture). A pleine puissance, on peut rouler vite dans ses sentiers sans aucun souci, et on dispose de 2h30 d’autonomie réelle, ce qui est largement suffisant pour la plupart des sorties. On peut grimper à 10h pour le mode le plus économique, utilisable sur route ou comme feu de position. Le mode intermittent est aussi bien pensé, avec un clignotement doux qui n’est pas perturbant quand on l’a en permanence sous les yeux pendant un trajet.

La fixation sur le cintre est en plastique basique, mais elle est facile à mettre, elle tient bien la lampe et elle est solide (nous avons fait quelques chutes). Seul petit souci, la lampe vibre un peu. Ce n’est pas visible, mais on peut le sentir dans le guidon et cela peut donner l’impression que le jeu de direction a du jeu alors qu’il n’en est rien. Cela dit, c’est assez minime. L’ensemble se montre globalement robuste et nous avons lavé la lampe à grandes eaux, voire même au jet haute pression, nous avons roulé dans la boue aussi, sans rencontrer de souci d’étanchéité. Attention en branchant l’interrupteur (pas vraiment indispensable selon nous) car il utilise l’interface micro USB et oblige à laisser le cache ouvert. Cerise sur le gâteau, la Ravemen PR900 peut aussi servir de batterie de réserve pour recharger son smartphone.

Verdict :

Son design est basique, mais sa construction qualitative ; son prix tout petit, mais son fonctionnement convaincant, avec une puissance et une autonomie parfaitement adaptées à un usage VTT. Vu son prix et sa disponibilité facile dans nos contrées, cette lampe Ravemen PR900 a tout du choix rationnel et malin pour qui cherche un éclairage performant mais pas hors de prix.

Plus d’infos  : www.ravemen.com – Distribution : www.mfdc.fr (accès pour les professionnels), et turtlewet.fr