Test Ride #5 : Kask, Ravemen & Grip Grab

Tech
24 février 2018 — Olivier Béart

Test Ride | Kask Rex : la surprise

C’est en Italie qu’il faut aller chercher les origines de la marque Kask. L’entreprise s’est spécialisée dans la protection de nos têtes et de ce qu’on y trouve à l’intérieur. Kask propose des casques pour la pratique des sports d’hiver, des casques d’équitation et de vélo évidemment. Nous avons fait une utilisation intense du Kask Rex orienté vers les pratiques all-mountain et enduro, et il est temps de vous livrer notre verdict : 

310 grammes annoncés sur la balance, 335 vérifiés sur la nôtre en taille M, le Kask Rex affiche 20 grandes aérations et un profil assez rond. Une grande visière ajustable est maintenue par des vis en aluminium et on repère très vite une fixation pour une caméra et un guide pour le bandeau d’un masque à l’arrière de ce casque jet.

Kask propose le Rex aux pratiquants all-mountain et enduro et il se commercialise en deux tailles (52 à 62cm de tour de tête) au tarif officiel de 185 euros. Ce qu’on repère immédiatement, c’est l’amplitude de réglage du casque en hauteur, ainsi que les « pads » qui viennent en contact avec l’arrière de la tête, quand la majorité des autres marques se contentent d’un serrage occipital. En plus d’apporter du confort, cela offre une tenue impeccable du casque.

Ni trop chaud, ni trop froid, le casque a tout de suite su se faire oublier et il est devenu notre casque du quotidien pendant plus de 6 mois. On aime particulièrement sa capacité à couvrir l’arrière et les côtés du crâne. On est confortablement installé et on se sent en sécurité dans le Kask Rex. Les mousses ne sont pas les plus rebondies mais elles font leur boulot convenablement. Au niveau des oreilles, les sangles ne sont pas réglables mais elles ne sont pâs du tout gênantes. La sangle qui se glisse sous le menton est doublée d’une pièce de cuir qui reste rigide, difficile de réglage et pas bien plus confortable qu’une sangle traditionnelle.

Côté construction, le Kask Rex est assez classique avec une mousse EPS surmontée d’une coque en plastique. On ne retrouve pas de système Mips comme c’est de plus en plus le cas chez des modèles concurrents de gamme équivalente. Après 6 mois d’utilisation intensive, le Kask Rex ne nous a pas fait faux bon, il se lave et sèche rapidement et il est particulièrement commode pour glisser un masque ou pour positionner une frontale qui trouve un emplacement parfait sous la visière une fois légèrement remontée. Nous n’avons pas utilisé la fixation de la caméra. On remarque toutefois que certains petits « pads » faits d’une mousse relativement ferme censés apporter du confort sur le serrage à l’arrière de la tête se sont fait la malle et disparaissent les uns après les autres. Le confort n’en n’est fort heureusement pas vraiment altéré.

Verdict

Ni le moins cher, ni le plus « technologique », le Kask Rex n’en n’est pas moins bien pensé, bien construit, spécialement bien fini et super confortable. Il est un véritable coup de coeur et si quelques petites modifications restent nécessaire pour le rendre parfait, il n’est pas près de quitter notre tête.

Plus d’infos sur le site de la marque : www.kask.com et de l’importateur Benelux : www.carbonbike.be/fr/catalog/mtb