Test Ride #28 | Specialized 2FO Roost Clip, Orange Seal & Michelin Force/Wild AM2

Tech
3 juin 2021 — Jeffry Goethals

Orange Seal Regular Sealant : efficace mais sèche vite

Bien que la chambre à air revienne sur le devant de la scène avec les nouveaux modèles haut de gamme très légers (Tubolito puis Schwalbe et Pirelli), la norme en VTT est toujours le tubeless. Et qui dit tubeless dit liquide préventif ! Ce dernier doit en premier lieu rendre le pneu étanche à l’air quand il est monté puis boucher les trous voire les coupures une fois sur le terrain, tout en restant le plus longtemps possible liquide dans le pneu. Le produit d’étanchéité d’Orange Seal ferait tout cela très bien et, comme nous sommes curieux, nous l’avons testé !

Orange Seal est une marque américaine de préventif, qui n’a rien à voir avec la petite mais célèbre marque anglaise de vélos, contrairement à ce que son nom pourrait laisser penser. Le Regular Sealant est leur préventif présenté comme le plus performant face aux crevaisons. Il existe également une version Endurance censée rester liquide au moins deux fois plus longtemps que la version Regular, et une version Subzero qui doit continuer de fonctionner à des températures extrêmement basses (jusqu’à -20°C, contre 11°C pour le Regular et 0°C pour l’Endurance) mais toutes deux troquent un peu d’efficacité contre cette polyvalence supplémentaire.

Nous avons reçu deux bidons de Regular Sealant. L’un d’entre eux est livré avec un tube d’injection pratique, permettant de remplir facilement le pneu de fluide par le biais de votre valve, l’autre est une recharge.

La substance, légèrement moussante et de teinte orangée, ne dégage pas d’odeur chimique distincte.  Le liquide ne colle pas (au début), ce qui signifie qu’en cas de débordements, on peut facilement tout nettoyer avec un chiffon humide. Par ailleurs, la marque l’annonce comme “eco-friendly”, sans plus de détails sur ce point.

Premier test, le montage d’un pneu neuf. Pour un 29″, Orange Seal recommande de mettre 4 oz (114 mL), soit tout le contenu de la petite bouteille, de préventif dans le pneu. On suit ces recommandations et on gonfle le pneu. Quelques heures plus tard, on constate que rien n’a bougé et que notre pneu est toujours bien ferme. Premier test validé !

Cependant, le plus important reste l’efficacité sur le terrain, autrement dit fermer le trou ou la coupure lorsqu’on a une crevaison, et pour cela, il faut d’abord crever. Idéalement, un liquide préventif efficace doit colmater rapidement les trous, sans qu’on ne s’en rende compte et sans perdre trop d’air. A ce petit jeu, le Regular Sealant s’en sort (très) bien puisque ce n’est qu’en nettoyant le vélo après une sortie sur un terrain plus agressif que d’habitude que nous avons remarqué que le pneu arrière était un peu plus mou que d’habitude. Après examen, il s’est avéré que nous avions pas moins de 3 crevaisons à différents endroits du pneu !

Selon Orange Seal, le Regular Sealant fonctionne pour des trous jusqu’à 6 mm et des coupures jusqu’à 19 mm de long. Dans les deux cas, des situations où l’on devrait habituellement ajouter (au moins) une mèche pour réparer. Ici, c’est plus mitigé : le liquide a bien bouché le gros trou pendant la sortie et nous avons pu terminer sans avoir à nous arrêter pour réparer, mais lorsque nous avons remis le pneu sous pression (1,2 bar), le bouchon a lâché et nous avons dû nous résoudre à monter un nouveau pneu.

Au passage, nous en avons profité pour faire un rapide état des lieux de l’intérieur du pneu, qui cohabitait avec le liquide depuis 6 semaines à ce moment. Notre insert CushCore XC (test à venir) et le fond de jante étaient toujours en excellent état, mais il ne restait presque plus de liquide dans le pneu. A l’avant, il restait un peu plus, mais pas beaucoup, de nos 100 ml d’origine. La marque évoque une durée de vie de 30 à 45 jours dans le pneu pour le Regular Sealant, ce qui correspond à nos observations. C’est court mais cela a le mérite d’être affiché clairement. Par ailleurs, il est utile de noter que Orange Seal déconseille de stocker plus d’un an ses préventifs, que la bouteille soit ouverte ou non.

Verdict

Nous avons constaté par nous-mêmes que l’Orange Seal fonctionne comme annoncé. Les trous jusqu’à 6 millimètres sont scellés plutôt efficacement, de quoi protéger les pneus face à la plupart des mauvaises rencontre. Le liquide sèche un peu trop rapidement à notre goût, mais si la durée de vie est un paramètre important pour vous, il y a la version Endurance, légèrement plus chère. Toutefois, compte tenu de son prix, ce Regular Sealant offre des performances tout à fait satisfaisantes.

Orange Seal Regular Tubeless Sealant 273ml

  • Scelle les trous et fissures de petite taille et légèrement plus grands (jusqu'à 6 mm)
  • Biodégradable et non corrosif
  • Sèche un peu vite
  • RAS
Note générale
Évaluation du testeur
Prix d'excellence
Coup de coeur
Rapport qualité / prix
Usage recommandé
  • XC
  • TR
  • EN
  • DH
Prix : 15,99 €

Plus d’informations : orangeseal.com