Test Ride #26 : masque WindFlap, training bar Praep & cuissard SQ Lab

Tech
22 février 2021 — Olivier Béart

Guidon Praep Pro Pilot : n’oublions pas le haut !

Quand on parle d’entraînement indoor pour le vélo, on a souvent tendance à penser au bas du corps, voire à quelques exercices d’équilibre ou pour le dos, mais le haut du corps reste trop souvent oublié. Or, à VTT (et encore plus sur un VTT à assistance électrique), les bras, les épaules et le haut du dos sont aussi fortement sollicités. Et méritent donc d’être entraînés. C’est ce que propose Praep Sport, avec un guidon muni d’un support afin de permettre une multitude d’exercices rappelant fort les situations vécues sur le terrain quand on pilote sa machine. Un investissement utile ? Réponse avec notre test.

Si vous êtes comme nous la cible des pubs Praep sur les réseaux sociaux, vous avez certainement déjà eu l’attention attirée par ce drôle d’objet dont les mérites sont vantés par plusieurs athlètes issus essentiellement de la moto et du VTT. Le concept est simple : un cintre avec deux grips qui repose sur un support à trois positions pour faire travailler votre corps dans une position qui se rapproche de celle qu’on a sur un deux-roues.

Vous avez certainement aussi déjà vu passer des photos de pilotes pro VTT qui s’entraînent avec des dispositifs similaires bricolés avec un vieil ensemble cintre-potence et un morceau de bois. Oui, le principe est exactement le même ! Et c’est en partant du constat qu’il n’existait rien d’un peu plus pro et mieux fini sur le marché pour se substituer aux bricolages maison, que Praep a eu l’idée de lancer le ProPilot. Alors, bien sûr, vous pouvez toujours bricoler quelque chose de similaire à la maison ! Mais tout le monde n’a pas nécessairement ni le temps, ni l’envie, ni l’outillage pour réaliser la même chose de ses petites mains. D’où l’intérêt d’un objet comme le ProPilot.

Nous avons reçu le kit complet (socle, cintre, grips) dans son édition limitée Chromium à 170€, mais si vous avez un vieux cintre 31,8mm de minimum 700mm de large en stock, vous pouvez vous rabattre sur le socle ProPilot seul qui est en promo quasi permanente à 59€. Quant au kit socle/cintre standard, il est affiché lui aussi en promo quasi constante à 99€. Cela fait une petite somme tout de même et nous vous conseillons d’opter plutôt pour le socle seul car c’est lui qui est réellement original ; le reste des composants étant tout à fait standard.

Au niveau du socle, on dispose de trois positions, et il suffit de deux petits tours de vis pour tourner le cintre et en changer. La première position offre une assise plate et assez stable sur le sol. Elle est idéale pour débuter ou pour des exercices où on ne cherche pas à travailler l’équilibre. Les deux autres faces sont, pour l’une, plus étroite, et pour la dernière légèrement bombée, de sorte qu’elles vont clairement vous inciter à bien équilibrer les pressions sur chaque bras et à travailler la balance du corps.

Praep propose aussi une application smartphone avec quelques petits exercices suggérés, un petit jeu d’adresse où il faut tourner le guidon pour éviter des obstacles, ainsi que des vidéos en caméra embarquée de quelques pistes de descente VTT sur lesquelles on peut s’amuser à imiter les mouvements du pilote. Attention : ce sont de simples vidéos pas du tout interactives. Dans l’ensemble cette combinaison avec le smartphone est aussi décevante en pratique qu’elle est alléchante sur le papier. Passons sur le fait que le smartphone a tendance à tomber facilement du socle et qu’on ne peut le placer sur le ProPilot qu’avec la face bombée (la plus difficile) sur le sol. Ce qui est surtout décevant, c’est que cette app est très basique et qu’on en a vite fait le tour.

On aurait aimé y trouver un vrai répertoire d’exercices, de vrais conseils de coaches… mais mis à part une vidéo d’un athlète allemand qui donne quelques idées sympas et intéressantes, on reste sur sa faim. La plupart des vidéos sont en fait surtout commerciales et ne donnent que de très vagues idées d’exercices qu’on peut tenter d’imiter, mais pas de vrais conseils détaillés et précis permettant d’être certain qu’on effectue un travail de qualité et sans danger. Dans l’ensemble, si on ne dispose pas d’un coach ou des conseils de personnes qui s’y connaissent et qui savent quoi faire pour vraiment mettre à profit ce genre d’objet, on se retrouve bien démuni. Et là, selon nous, la marque a loupé le coche en ne permettant pas rendre l’usage de ce dispositif accessible au plus grand nombre.

C’est dommage, car le socle ProPilot est bien pensé, bien fini et permet un support à la fois qualitatif et réglable qu’il n’est pas si facile de reproduire soi-même avec un bricolage maison. Nous avons donc sollicité les conseils d’un kiné pour savoir comment s’en servir, et là, il nous a permis de réellement bien utiliser l’engin. Nous aurons l’impression de faire le job à la place de la marque, mais nous essayerons de vous donner quelques idées d’exercice dans un prochain article car ce serait trop long à faire ici. Retenez juste qu’on peut non seulement faire des pompages, du travail d’équilibre en tenant un certain temps en position, ou encore du travail avec un élastique dans différentes positions.

Dans l’ensemble, mis à part les exercices avec élastique qui sont plus accessibles, les exercices au sol nous ont semblé s’adresser à des personnes ayant déjà un certain niveau physique et ce n’est pas à prendre pour une “machine miracle” si vous êtes un débutant qui sent ses bras se tétaniser dans les descentes. Il y aura d’autres exercices plus basiques à effectuer avant d’utiliser un engin comme le ProPilot, afin de se construire une bonne base.

Verdict

Bien fini et sympathique à première vue, ce Praep ProPilot nous a déçus non pas à cause du “hardware”, mais plutôt à cause du “software”. Pour le dire plus platement, ce n’est pas l’objet qui est en cause, mais bien l’absence d’explications claires qui indiquent comment l’utiliser correctement et de manière diversifiée. Si vous avez un coach et/ou que vous savez déjà comment vous servir de ce genre de “training bar” et que vous en avez marre d’utiliser un bricolage maison, le Praep ProPilot devrait vous combler. Mais pour les autres, commencez par d’autres exercices plus simples pour renforcer le haut de votre corps, et mettez plutôt 60 à 100€ dans une ou deux séances de coaching avec un pro, plutôt que dans l’achat d’un accessoire dont vous ne saurez pas vraiment exploiter les possibilités et qui risque fort de finir au fond d’une armoire. En passant, petit appel à Preap : faites glisser une partie de votre budget marketing vers la réalisation de vidéos et d’un bon fascicule d’exercices ! Vos clients ne seront que plus satisfaits de leur achat et plus nombreux sur le long terme.

Training bar Praep Propilot

  • Socle Propilot bien pensé et bien réalisé
  • Remplace utilement un bricolage maison pour un usage intensif
  • Tarifs pas donnés, surtout pour les kits
  • Appli smartphone gadget, limite inutile
  • Manque de vidéos ou infos pour utiliser correctement le ProPilot, ce qui le réserve à des bikers experts ou coachés
Note générale
Évaluation du testeur
Prix d'excellence
Coup de coeur
Rapport qualité / prix
Usage recommandé
  • XC
  • TR
  • EN
  • DH
Prix : Entre 59 et 170€ (du socle seul au kit complet)

Plus d’infos : https://www.praep.com