Test Ride #24 | Gants Racer, kit de réparation Sendhit et gonfleur Bosch

Tech
21 décembre 2020 — Léo Kervran

Pompe sans fil Bosch EasyPump : gadget, mais pratique

Une pompe à vélo Bosch ? Le géant allemand se diversifie dans le milieu du vélo et s’attaque maintenant au gonflage de nos pneus mais d’une façon bien à lui… c’est-à-dire avec un moteur. Voici l’EasyPump, une petite pompe sans fil qui se veut le complément idéal à une pompe à pied, plus simple à transporter et parfaite pour faire l’appoint avant d’aller rouler. Nous l’avons testée :

Sur le plan technique, l’EasyPump dispose d’embouts pour s’adapter aux valves Presta, aux valves Schrader et aux… ballons ou bouées, d’une petite LED pour éclairer la zone de la valve si besoin et d’une pression “référence” réglable par incrément de 0,05 bar, 0,5 psi ou 5 kPa selon l’unité choisie. Pour accéder plus facilement à la valve et éviter de l’abîmer (surtout pour les Presta), la tête de la pompe est montée sur un flexible. La pression maximale est de 10,3 bars et le rechargement se fait via un port USB-C situé au bas de l’appareil.

La tête est conçue pour s’adapter aux valves Schrader par défaut, pour les valves Presta qui équipent la majorité de nos vélos il faut donc utiliser un des adaptateurs. On ouvre la valve, on visse le petit embout dessus puis on vient visser la tête de l’EasyPump sur cet embout. Attention à ne pas faire l’opération dans l’autre sens (fixer l’adaptateur sur l’EasyPump puis relier le tout à la valve), le gonflage sera toujours possible mais l’embout tiendra moins bien sur la valve.

A l’utilisation, il ne faut pas confondre la Bosch EasyPump avec une véritable pompe à pied. Ici, il faut bien 5 secondes (dans le meilleur des cas) pour gagner 0,1 bar et on oublie complètement l’idée de faire claquer un pneu tubeless. L’outil est plutôt à considérer comme un manomètre amélioré, un produit qui permet de vérifier sa pression au dernier moment et de faire l’appoint facilement si nécessaire.

Pour le reste, la prise en main est très facile et l’ensemble fonctionne bien. L’angle de 30° entre la poignée et l’écran permet de lire facilement ce qui est indiqué dessus et le fonctionnement par “pression référence” (on définit la pression souhaitée et l’EasyPump gonfle automatiquement jusqu’à l’atteindre, sans avoir besoin de maintenir le bouton) ne pose aucun problème. L’autonomie de la batterie paraît correcte, elle ne durera certainement pas 6 mois si on utilise l’EasyPump plusieurs fois par semaine, mais elle permet largement de gonfler plusieurs pneus.

Et les autres applications ? Bosch annonce une certaine polyvalence pour son produit, en le présentant notamment comme capable de gonfler des pneus de voiture. C’est effectivement envisageable, mais vu le temps que cela prend déjà pour un pneu de vélo, il faudra faire preuve de patience et avoir une batterie bien chargée.

Verdict

La Bosch EasyPump n’est pas un accessoire essentiel dans un garage, surtout si vous avez déjà une ou plusieurs bonnes pompes et un manomètre fiable. Néanmoins, son fonctionnement extrêmement simple et sa précision en font un outil d’appoint intéressant. Elle ne remplacera pas une grosse pompe à pied pour certaines applications précises, mais c’est un bon complément “mobile”, à laisser dans son sac d’affaires de vélo pour toujours l’avoir au départ d’une sortie ou d’une course pendant que la pompe à pied, plus lourde et plus encombrante, reste à la maison.

BoschEasyPump

  • Simple à utiliser
  • Moins encombrant qu'une pompe à pied
  • Précision
  • Un peu lent à gonfler (environ 5 s pour 0,1 bar)
  • Débit pas assez important pour faire claquer un pneu tubeless
Note générale
Évaluation du testeur
Prix d'excellence
Coup de coeur
Rapport qualité / prix
Usage recommandé
  • XC
  • TR
  • EN
  • DH
Prix : 70 €
Poids : 430 g (poids constructeur)

Plus d’informations : bosch-diy.com