Test Ride #12 | Genouillères Bluegrass, commande Rockshox & gants Specialized

Tech
4 février 2019 — Christophe Bortels

RockShox Reverb 1X Remote : le choix de l’ergonomie

Originale avec son système de commande hydraulique, la RockShox Reverb reste l’une des tiges de selle télescopiques les plus populaires du marché. En plus de la commande type “pushlock” des débuts, RockShox a ajouté plus récemment un levier “1X” destiné à être placé à gauche du cintre et qui cherche à se rapprocher très fort de l’ergonomie d’un levier de vitesses. Il se combine aussi avec la Reverb 2, dont l’intérieur a été revu et à propos de laquelle nous en profitons aussi pour vous dire quelques mots.

La tige de selle télescopique s’est petit à petit imposée comme un véritable must dans presque toutes les disciplines et pour un très large panel d’utilisateurs. La RockShox Reverb a fait partie des pionnières et elle reste une des tiges les plus présentes sur le marché. A l’heure où les commandes par câble restent ultra-majoritaires et où l’électronique n’en est encore qu’à ses balbutiements, elle se distingue avec son mécanisme hydraulique qui offre plusieurs avantages… mais aussi quelques inconvénients.

Au rang des avantages, on pense tout d’abord à l’onctuosité et à la douceur de fonctionnement. En l’absence de frottements d’un câble dans une gaine… parfois obligés en plus de se contorsionner pour arriver jusqu’à la tige de selle, la commande de la RockShox Reverb se distingue réellement sur ce point. C’était déjà le cas de la version originelle, et c’est toujours d’actualité avec le 1X Remote qui nous occupe ici.

Cette commande, apparue fin 2017, est soit livrée d’origine, soit disponible seule pour être adaptée sur une tige de selle existante mais équipée à la base du levier type PushLoc. Attention toutefois : toutes les Reverb, notamment les plus anciennes, ne sont pas rétro-compatibles. Renseignez-vous donc bien avant l’achat (les infos techniques se trouvent sur le site Sram). La tige de selle complète avec le 1X Remote est au même tarif qu’avec le système type Pushloc (445€, mais il est possible de la trouver très facilement sous les 300€) et la commande seule est annoncée à 105€ (avec embouts de purge), mais on la trouve le plus souvent autour de 69€, ce qui est plus raisonnable et peut plus facilement justifier un upgrade si vous avez une tige compatible.

Le montage en lui-même n’est pas très complexe, même si la purge du système demande de respecter scrupuleusement une méthode bien précise. Heureusement, RockShox et Sram ont réalisé une vidéo très claire à ce sujet et, pour peu qu’on soit un peu bricoleur et qu’on ait le matériel nécessaire (notamment un kit de purge dédié), ce n’est pas si difficile.

Le volume de la commande RockShox Reverb 1X Remote a de quoi surprendre et il est un peu plus lourd que l’autre commande (69g pour le 1X Remote, soit une bonne trentaine de grammes de plus). Malgré cela, il est simple de l’installer sur le cintre, surtout si vous avez des freins Sram, puisque l’ensemble est bien évidemment compatible avec le système Matchmaker qui permet un montage sur le collier d’attache du levier de frein. Il est aussi très facile de trouver la bonne position du levier, dont l’ergonomie est excellente et ressemble effectivement à s’y méprendre à celle d’une commande de levier de vitesses Sram.

De ce côté, c’est une belle réussite, même si la course du levier nous semble trop importante. Il ne faut pas nécessairement aller tout au bout de la course pour actionner la tige de selle, mais il faut quand même appuyer assez loin. On peut comprendre que cela évite de l’actionner de manière involontaire sur des terrains chaotiques, mais nous sommes plusieurs parmi nos testeurs à trouver que c’est trop.

La vitesse de la remontée est toujours réglable, mais elle nécessite un outil. Ce n’est pas bien grave car ce n’est pas un point auquel on touche souvent. Autre point, si l’hydraulique permet d’avoir une commande très souple 90% du temps, quand la température descend sous zéro, le mécanisme peut devenir plus lent et plus dur, voire ne plus fonctionner quand les températures sont franchement négatives. A garder en tête selon l’endroit où vous habitez.

Du côté de la fiabilité, même en combinaison avec une Reverb 2 dont pas mal de pièces internes ont été revues, on ne peut pas dire que ce soit encore parfait. Pour être exact, sur les 5 tiges de selle que nous avons eu l’occasion, nos testeurs et nous, d’utiliser soit sur des vélos de test que nous avons gardés plusieurs mois et beaucoup roulés, soit sur nos vélos personnels, ainsi qu’avec la tige de selle qui nous avait été envoyée par Sram, nous n’avons rencontré aucun souci majeur ayant nécessité un passage par la case SAV. Mais par contre, toutes les tiges ont nécessité un suivi régulier et accumulé les petits soucis tels qu’un retour de plus en plus lent, un affaissement de quelques centimètres dû à un mélange air/huile, une commande refusant de fonctionner et s’actionnant dans le vide, etc.

Tous ces soucis ont pu être solutionnés par nos soins, au prix d’une purge du système et/ou d’un petit entretien qu’il est possible de faire soi-même et qui prend, quand on est habitué, moins d’une demi-heure. Néanmoins, on ne peut nier qu’à la longue, cela peut devenir agaçant et il existe sur le marché des modèles qu’on peut monter sur son vélo et ensuite oublier pendant toute la saison, ou presque, ce qui n’est pas le cas ici avec la RockShox Reverb et son 1X Remote. Par contre, niveau solidité, nous n’avons rien à redire, la commande n’est pas trop exposée en cas de choc et nous n’avons noté aucune prise de jeu.

Verdict :

Bien pensé niveau ergonomie, souple à actionner à des températures “normales”, le levier RockShox 1X Lever est plus actuel et convaincant que le levier originel, qui commençait un peu à dater. Si vous achetez une nouvelle Reverb, il s’impose à nos yeux comme une évidence. Par contre, même si RockShox a amélioré de nombreux points sur sa Reverb, cela reste une tige de selle télescopique qui va demander un suivi régulier pour bien fonctionner. Pour certains, plus bricoleurs, ce ne sera pas un vrai souci et ils profiteront pleinement de l’agrément de cette commande hydraulique, mais pour d’autres, cela risque de se montrer agaçant à la longue. Même si on peut comprendre qu’il s’agit de mécanismes complexes, il serait appréciable que RockShox se dote d’une tige de selle télescopique réellement “mind free”, qu’on peut monter sur son vélo puis oublier presque toute une saison. D’autres y arrivent bien…

Plus d’infos : https://www.sram.com/rockshox/component/seatposts