Test | Origine Théorème GT : fun et performance à la française

Tech
29 novembre 2019 — Olivier Béart
Origine est déjà bien connue pour ses vélos de route, et la marque française basée dans le Nord commence aussi à se faire un petit nom dans le VTT. La gamme est, pour l'instant, uniquement composée de deux semi-rigides en carbone et c'est le plus accessibles des deux, le Théorème GT, que nous avons essayé... après nous être amusés à le configurer entièrement à la carte puisqu'il s'agit d'une des particularités d'Origine Cycles. Voici le verdict de notre test complet :

 

C’est en 2013 qu’Origine a vu le jour dans le Nord-Pas-De-Calais, plus précisément à Somain, entre Douai et Valenciennes. Si les cadres en eux-mêmes sont fabriqués en Asie, c’est là, dans une usine flambant neuve, que les vélos de la marque sont conçus, peints et assemblés. “Nous avons toujours en projet, un jour, de fabriquer entièrement nos vélos en France, cadres y compris, mais à ce stade malgré nos recherches et nos démarches, cela n’a pas encore été possible”, nous explique sans faire de mystères Rémi Lefèvre, un des responsables de la marque.

Quand on dit que les cadres sont conçus ici, dans le Nord, c’est qu’il s’agit bien de châssis spécifiques, développés en interne par Origine et qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Quant à la peinture et à l’assemblage, ce n’est pas une mince affaire dans le cas qui nous occupe, puisqu’une des originalités de la marque est de proposer un configurateur qui permet de choisir non seulement chacun de ses équipements parmi un très large choix de marques sélectionnées, mais aussi sa peinture.

Au niveau des coloris, les possibilités sont très étendues avec la possibilité de choisir parmi une dizaines de couleurs “stock”, proposées soit sans supplément, soit contre une petite obole de 30 à 50€. Cerise sur le gâteau, si vous ne trouvez pas votre bonheur, il est aussi possible de choisir l’option “peinture sur échantillon” à… seulement 70€ ! Quand on pense à ce que ce genre d’option peut coûter dans le milieu de l’automobile (plusieurs milliers d’euros), on se dit qu’Origine ne se sucre pas sur le dos de ses clients. Enfin, le cadre peut se parer, au choix toujours, d’une seule ou de deux teintes.

Châssis

Le cadre justement, parlons-en. Développé par Origine, il se décline en deux versions : GT et GTR. Entre les deux, le moule est identique, tout comme le process de fabrication (moulage sur des manchons EPS rigides garantissant une excellente compaction des fibres). Ce sont les fibres qui varient, avec la présence de carbone TeXtreme sur le GTR, dont le cadre est annoncé à partir de 875g, contre 925g pour le GT qui est construit à base de fibres Toray UD haut module T800 et de renforts en 3K M40 et M50 dans les zones soumises à de fortes contraintes.

Au-delà du poids, le GTR se présente comme plus orienté vers la performance pure que le GT, qui entend élargir un peu les horizons. C’est d’ailleurs un point que nous avons voulu exploiter en réalisant un montage un peu engagé sur notre vélo de test, avec une fourche de 120mm et une tige de selle télescopique (voir plus bas pour tous les détails).

L’origine Théorème GT n’a pas été pensé pour être simplement un cadre ultra-rigide. La marque préfère parler de “Dynamic Response”, à savoir un travail d’optimisation de la capacité de déformation du cadre. Plutôt que de verrouiller tout, ici on mise plus sur l’élasticité, la restitution de l’énergie fournie par le pilote pour donner un effet “arc à flèche” grâce à un retour rapide après déformation.

L’axe de roue arrière est bien sûr au format Boost 148, le passage des gaines se fait en interne et un orifice est prévu pour permettre le montage d’une tige de selle télescopique au diamètre 30,9mm. Le boîtier de pédalier est quant à lui un Pressfit BB92 et il accepte le montage de pneus jusque 2.25″. Dernier détail, la patte de dérailleur XRD est un modèle mis au point par la marque, avec une fixation directement au niveau de l’axe de roue, ce qui permet, selon Origine, d’augmenter de plus de 15% la rigidité de l’assemblage.

Géométrie

Sur le papier, l’Origine Théorème GT se veut contemporain sans être extrémiste. L’angle de direction est de 69° mesurés avec fourche de 120mm comme sur notre modèle de test (le cadre accepte aussi sans souci les fourches de 100mm). Le reach n’est pas spécialement long, avec 439mm en taille L et les bases sont dans la bonne moyenne pour un hardtail 29″, avec 430mm. Nous verrons plus loin, lors du test terrain, que derrière cette fiche technique presque anodine, ce petit hardtail français parvient à tirer son épingle du jeu.

Equipements et tarifs

On l’a dit, chez Origine, tout est personnalisable. On peut choisir entre Sram et Shimano pour les transmissions et les freins, RockShox et Fox pour les fourches (SID, Reba, F32, F34, etc), principalement du Ritchey pour les périphériques, et des roues Mavic. Il est possible de se monter un Origine Théorème GT à partir de 2250€ en Shimano SLX, et on ira à peine au-dessus de 5500€ pour un GTR équipé de tout ce qui se fait de mieux. Les deux modèles sont aussi disponibles en cadre seul pour ceux qui voudraient réaliser des montages plus exotiques (1785€ le GTR et 1276€ le GT).

Pour notre part, nous nous sommes amusés avec le configurateur. Pour la peinture, nous sommes partis sur un très beau bleu nuit métallisé (couleur sans supplément) en robe unie avec des marquages noirs. Puis, au niveau du montage proprement dit, nous avons eu envie de partir sur une version un peu débridée et tournée vers le plaisir de pilotage.

Une fourche Fox F34SC en 120mm a donc pris place à l’avant, et nous avons aussi pris l’option d’une tige de selle télescopique Pro (option à 195€). Pour avoir quelque chose de robuste et dynamique au niveau des roues, nous sommes partis sur les Mavic Crossmax Elite Carbone pour un supplément de 695€ par rapport au modèle Elite Alu. Elles sont montées avec le combo Schwalbe Racing Ralph/Racing Ray

Au niveau de la transmission, le Shimano XT 12 vitesses n’étant pas encore entièrement disponible au moment où nous avions passé commande, nous sommes partis sur le XTR complet avec pédalier M900. Les freins sont aussi des XTR en version 2 pistons.

Nous sommes par contre restés sur le poste de pilotage de base, Ritchey WCS alu avec une potence en 70mm et un cintre plat pour éviter de relever l’avant encore plus qu’avec la fourche en 120mm.

Au final, ce montage très haut de gamme sort à 4737€ pour un poids annoncé de 9,936kg par le configurateur… qui va s’avérer très pessimiste puisque nous avons pesé notre montage à 9,615kg sur notre fidèle balance. Origine ne trompe pas ses clients sur ce point, c’est une bonne chose ! Voyons maintenant ce que tout cela raconte sur le terrain et si nos choix sont cohérents avec la machine.

Origine Théorème GT : le test terrain

Avant d’enfourcher la bête, on l’admire sous toutes ses coutures, et force est de reconnaître que la finition est vraiment très belle. La peinture est brillante et profonde, la teinte métallisée du plus bel effet et la qualité d’application semble bel et bien être aux plus hauts standards.

Ayant roulé pendant près de trois mois le vélo dans des conditions très variées, y compris très boueuses, nous pouvons aussi nous avancer un peu sur la solidité et la durabilité pour dire qu’elle ne se griffe pas facilement. Seules les bases mériteront d’être protégées des frottements avec les chaussures pour éviter toute détérioration accélérée.

L’Origine Théorème GT est un vélo très réactif, il n’y a aucun doute là-dessus ! Malgré notre montage orienté plus fun que rendement pur et malgré des roues pas hyper légères même si les jantes sont en carbone, ça envoie sévère dans les accélérations et on suit sans souci les meilleurs vélos de XC du marché. Comme annoncé, le cadre n’est pas juste rigide, il est élastique, vivant, bondissant et dans les changements de rythme, c’est une arme absolue.

Est-il confortable ? Disons que “confortable” est un bien grand mot. De l’avis unanime de nos testeurs, il dissipe bien les vibrations mais il arrive quand même qu’on se sente un peu chahuté. Le vélo garde bien les lignes et ne s’avère pas délicat à piloter, mais on sent malgré tout qu’en l’état, il laisse une série d’impacts moyens et gros arriver sans filtre jusqu’au pilote, qui doit avoir un bon physique pour les encaisser.

Pour en avoir le cœur net, nous avons essayé l’Origine Théorème GT avec d’autres roues que les Mavic du montage usine. Avec des Asterion E-One XC beaucoup plus souples verticalement, ce n’est plus du tout la même musique et le vélo se montre nettement plus cohérent. On profite alors pleinement d’un cadre qui travaille en harmonie avec ses roues. Attention : les Mavic Crossmax Elite Carbone ne nous ont pas déçus. Ce sont de bonnes roues, précises, homogènes et agréables, mais il est vrai qu’on les imagine plus sur un full que sur ce Théorème GT. Bon, c’était notre choix et on l’assume.

Notre conseil sur ce vélo est de ne pas nécessairement de l’équiper de roues Mavic carbone lors de la commande initiale, mais plutôt des alu haut de gamme, ou du modèle le plus basique et de prévoir de le changer de suite pour des roues mieux accordées au cadre (des carbone plus souples verticalement, comme les Asterion E-One XC ou des Duke Lucky Jack par exemple) Attention cela dit, même avec des roues plus tolérantes, c’est sur des sorties de moins de 3h que ce vélo restera le plus agréable et approprié. Au-delà, il reste difficile de remplacer un tout-suspendu, à moins d’y être complètement allergique. Pour le reste des équipements, nous n’avons regretté aucun choix, mais on pourra sans souci passer sur un groupe Shimano XT pour diminuer l’addition, ainsi que sur une autre fourche un peu moins luxueuse (F34 SC Performance ou SID en 120mm par exemple).

En descente et dans les portions ludiques, cet Origine est une petite merveille qui a donné la banane à tous nos testeurs, sans exception. Il se marie particulièrement bien avec une fourche de 120mm qui permet d’avoir une position très équilibrée. On ne perd rien en agressivité et en performances pures, mais on gagne en agrément, en polyvalence et en plaisir de pilotage, c’est évident.

En voyant sa géométrie sur la fiche technique, on ne s’attendait pas à avoir un vélo aussi capable, performant et amusant dans les passages techniques. Il est bien plus déluré que ce que les chiffres laissent penser et c’est un véritable petit jouet même s’il donne aussi l’impression d’être plus long que ce que disent les chiffres du tableau de géométrie. Il ne faut pas faire moins des 178cm de votre serviteur pour exploiter un taille L. Sur ce vélo, maîtriser l’arrière dépourvu de suspension fait partie du plaisir dès qu’on essaie d’aller vite, et on y parvient sans trop de mal car le vélo n’est jamais traître. Le dompter est un plaisir, pas une obligation pour ne pas se vautrer sur le sol, et c’est une très bonne chose. Dans ce cadre, la tige de selle télescopique aide vraiment beaucoup et nous vous la conseillons franchement.

Vous l’aurez compris au fil des lignes qui précèdent, nous sommes tombés sous le charme de cette belle machine. Le seul vrai défaut que nous lui avons trouvé, c’est le manque de dégagement du pneu arrière. On commence à voir arriver sur le marché des pneus au profil roulant en 2.4″, qui pourraient vraiment avoir leur place sur un vélo comme l’Origine Théorème GT, mais hélas celui-ci reste limité à 2.25. Et ce n’est pas que théorique car il ne reste que peu de place autour du Schwalbe Racing Ralph de notre vélo d’essai. Au point que, dans la boue, nous avons constaté une grosse accumulation de terre et de feuilles au niveau du pédalier. Voilà une piste d’évolution pour un prochain modèle…

Verdict

Pour qui aime les sorties courtes (moins de 3h) et ludiques, ou qui trouve qu’il y a toujours un plaisir particulier à rouler sur un hardtail, cet Origine Théorème GT mérite assurément qu’on s’y intéresse de près. Joueur, doté d’un tempérament de feu tout en restant domptable, hyper vif dans les relances, c’est un vélo absolument passionnant à rouler. Ajoutez à cela un rapport qualité/équipements/prix tout à fait intéressant (même si, c’est vrai, on a un peu fait sauter le compte en banque sur le montage à la carte réalisé pour cet essai), ainsi que la possibilité de personnaliser la peinture de sa machine, on se dit que la marque mérite amplement son succès. Vivement l’arrivée d’un tout-suspendu pour compléter la gamme !

Origine Théorème GT

  • Tempérament joueur et attachant
  • Système de personnalisation
  • Accélérations explosives
  • Dégagement du pneu arrière trop limité
  • RAS
Note générale
Évaluation du testeur
Prix d'excellence
Coup de coeur
Rapport qualité / prix
Usage recommandé
  • XC
  • TR
  • EN
  • DH
Prix : 1276€ (cadre seul) - 4737€ (montage Vojo)
Poids : 9,615kg (sans pédales)

Plus d’infos : https://www.origine-cycles.com