Test nouveauté | Mondraker Foxy Carbon 29 RR : une longueur d'avance

Tech
15 mai 2018 — Olivier Béart

Mondraker Foxy Carbon 29 : les présentations

Le Mondraker Foxy, qui est le best-seller de la marque espagnole, vient de fêter ses 15 ans. Né en 26 pouces et renouvelé l’an dernier en version 27,5, il se décline aujourd’hui dans une version 29 pouces très attendue. “Trail, All-Mountain ou Enduro ? A vous de voir !” dit la marque dans son communiqué de presse.
Il est vrai que le Mondraker Foxy 29 brouille un peu les cartes. Au-dessus de lui, le Dune reste au catalogue pour le “Super-Enduro” avec 160/170mm de débattement, des roues de 27,5 et un cadre en alu. Mais avec ses 150mm de débattement à l’arrière, 160mm devant et ses grandes roues, il se peut que le nouveau Foxy 29 lui fasse aussi de l’ombre. En tout cas, Mondraker a voulu jouer la carte de la polyvalence dans le domaine des “gros vélos”, et nous verrons plus loin si le pari est réussi.

Le cadre

Le cadre du nouveau Mondraker Foxy Carbon 29 (à gauche) ressemble très fort à celui de son petit frère en roues de 27,5 pouces (à droite) au niveau visuel, mais il s’agit bien d’un tout nouveau châssis avec une architecture, une géométrie et une suspension revues spécifiquement pour cette taille de roues.

Le cadre est plus compact encore et ses lignes très tendues, avec son tube supérieur fin comme une lame, et ses haubans qui suivent dans le prolongement en font un objet design auquel il est difficile de rester insensible. Ses nouvelles couleurs mettent aussi bien ses formes en valeur.

A l’avant, on retrouve la douille de direction caractéristique de la marque, avec le fameux trou, mais dans une exécution plus compacte et courte, qui permet au Foxy 29 d’avoir un poste de pilotage à la même hauteur que le 27,5.

L’arrière est dotée d’un bras oscillant complètement revu et renforcé structurellement, et le cadre utilise un procédé de construction que Mondraker baptise Stealth Air. Concrètement, il s’agit d’un procédé de moulage qui mêle une mise en place des fibres sur des manchons en polystyrène (assez classique), mais aussi (et c’est plus original) sur des matrices en silicone pour la mise en œuvre des formes plus complexes, comme au niveau du tube de selle quand il laisse passer l’amortisseur, ou encore pour la douille de direction.

En examinant le cadre, on remarque aussi que pas mal de petits détails ont été soignés, comme le passage des câbles à l’intérieur du tube diagonal, dont l’entrée près de la douille de direction est très compacte et soignée. Ce passage est censé éliminer les bruits parasites, mais sur notre modèle de test, nous avons malheureusement noté que la gaine et la Durit avaient tendance à taper à l’intérieur du tube.

Les biellettes de suspension sont les seules parties en aluminium sur le cadre du Mondraker Foxy Carbon 29, mais la biellette supérieure est dotée (comme sur le Foxy 27,5) du “Carbon Stiffness Control”, un insert en carbone qui relie les deux côtés de la biellette afin d’assurer un niveau de flexion contrôlée entre les deux parties. Cela permet de rendre le cadre un peu plus tolérant, de dissiper légèrement les vibrations et de gagner quelques grammes, dixit Mondraker. Par contre, les points de pivot sont généreusement renforcés avec pas moins de 4 roulements (Enduro) pour la connexion avec les haubans et deux au niveau du point de pivot principal et de la connexion avec l’amortisseur. Les axes ont un diamètre de 15mm pour une rigidité optimale.

En bas, un petit garde-boue sur mesure protège l’amortisseur des projections de boue. Très discret, il semble néanmoins passer très près des crampons du pneu. Pourtant, ils ne sont pas très hauts sur le Maxxis Agressor en 2.3 qui équipe d’origine le Mondraker Foxy Carbon 29. Nous n’avons pas eu l’occasion d’essayer mais nous sommes curieux de voir ce que cela donne avec un pneu plus cramponné. Et, lorsque nous l’avons roulé dans la boue (une sortie lors de notre test), si le garde-boue est efficace pour protéger l’amortisseur, il a tendance à retenir les saletés coincées entre le pneu et lui. Le vélo n’a pas été développé en Belgique, ça se voit à ce niveau.

Par contre, bon point pour la fiabilité, il a un boîtier de pédalier fileté. Il y a aussi une protection intégrée sous le tube diagonal, mais pas de vrai gros protège base intégré, de sorte que la chaîne se montre sonore. Enfin, on notera aussi l’originale fixation du frein arrière sur la base gauche.

Au final, pour la catégorie, le cadre se montre plutôt léger, avec 2,98kg annoncés avec un amortisseur Fox DPX2 Factory à air, et 3,25kg avec un DHX2 Coil.

Cinématique et suspensions

Le Mondraker Foxy Carbon 29 reste bien entendu fidèle à la cinématique Zéro emblématique de la marque, dans une version adaptée aux grandes roues et au programme du vélo. Il s’agit d’une suspension qui repose sur deux biellettes qui compriment l’amortisseur entre-elles à ses deux extrémités. L’amortisseur est donc monté “flottant” et sans contact direct avec l’avant ou l’arrière du cadre.

Son débattement est ici de 150mm, comme sur le Foxy 27,5″, et Mondraker annonce avoir travaillé la cinématique du modèle 29 pouces pour conserver une grande vivacité ainsi que de bonnes performances au pédalage. On lit entre les lignes qu’elle a profité du passage aux grandes roues pour raffermir un peu de début de course et laisser aux grandes roues le soin de gommer les plus petits impacts.

Le cadre est prévu pour recevoir des amortisseurs au dimensionnement métrique et avec une fixation supérieure de type Trunnion, plus large et plus rigide. Il accepte sans souci le montage d’un amortisseur à ressort hélicoïdal, et le modèle haut de gamme est d’ailleurs équipé d’un Fox DHX2. Sur notre modèle de test, nous avons noté assez rapidement l’apparition d’un peu de jeu au niveau de la fixation basse, mais nous avons bien été prévenus qu’il s’agit d’une pré-série et on peut s’attendre à ce qu’on ne connaisse pas ce genre de petit souci sur les versions de production.

Géométrie

Reach allongé et potence courte : on en mange aujourd’hui à toutes les sauces. Mais on se souviendra que c’est Mondraker qui a été un des tout grands pionniers du genre avec sa Forward Geometry mise au point par César Rojo (créateur aujourd’hui des vélos Unno) et développée avec Fabien Barel lorsqu’il courait sous les couleurs de la marque.

Le nouveau Mondraker Foxy Carbon 29 propose une déclinaison adaptée aux roues de 29 pouces, et qui profite aussi des dernières évolutions au niveau du déport de fourche. La marque adopte ici un offset raccourci de 44mm qui se marie particulièrement bien avec les vélos très profonds, avec de l’angle et équipés de potences courtes. Ce déport plus court va réduire l’empattement pour éviter de rendre le vélo excessivement long, calmer les mouvements de direction sans pénaliser la maniabilité et permettre aussi de charger plus facilement la roue avant. On retrouve également ce type de concept sur des vélos comme le Transition Sentinel ou encore l’Orbea Rallon R5.

On le voit dans les chiffres, le Mondraker Foxy Carbon 29 n’est pas juste long. Il est très long ! Avec un reach de 470mm en taille M, on est sur un des cadres les plus profonds du marché. Il compense avec le montage d’une potence de 30mm seulement et la présence d’un tube de selle très redressé (75,5°), et il adopte un arrière très court, avec des bases en 435mm seulement, ce qui est un excellent score pour un 29 pouces.

Au niveau de l’angle de direction, celui-ci est de 66°, soit déjà bien couché, mais une rotation des coupelles de direction sur 180° permet d’aller jusque 65° ! Ce type d'”angleset” est aussi présent sur le Dune et le Foxy 27,5.

Le Foxy 29 est proposé en 4 tailles, S, M, L et XL. Nous l’avons testé ici en taille M, parfait pour des bikers entre 175 et 185cm. Attention cependant à la sortie de selle pour ceux qui ont de grandes jambes ! Le cadre est très sloping, la tige de selle d’origine est assez courte et n’offre que 125mm de débattement donc on peut vite se retrouver trop court. Cela se solutionne facilement avec le montage d’une tige plus longue (et surtout avec plus de débattement !) mais tout de même.

Equipement et versions

Le Mondraker Foxy Carbon 29 est proposé en trois montages, tous basés sur le même cadre : Foxy Carbon R29 comme première version en GX Eagle et suspensions Fox Performance, RR29 comme testé ici et XR29 en guise de tout haut de gamme avec des roues DT 1501, fourche Fox F36 Grip2 et amortisseur DHX2. Les poids annoncés vont de 13,94kg à 13,42kg et les tarifs de 4999 à 8499€. Le Mondraker Foxy Carbon 29 est aussi disponible en cadre seul à 3499€ en DPX2 et 3699€ en DHX2.

Voyons plus en détails notre modèle de test, le Mondraker Foxy Carbon RR29, vendu au prix de 6299€, soit un tarif proche de son concurrent le plus évident, l’Orbea Rallon R5, affiché à 6499€ en version Team équipée de meilleures roues. Notre Foxy est ici équipé de suspensions Fox Factory Kashima, avec un DPX2 derrière et une Fox F36 à l’avant, mais en version Fit4 plus simple (mais déjà très efficace) et pas avec la nouvelle cartouche Grip2 réservée au XR haut de gamme.

La transmission est en Sram XO1 Eagle avec pédalier Descendant carbone et plateau de 32 dents. A noter que le cadre permet le montage d’un anti-déraillement sur plots ISCG05, mais est compatible uniquement mono-plateau… sans quoi, il serait impossible d’offrir des bases aussi courtes.

le freinage est confié aux très musclés Avid Code RSC et les roues sont des DT E1700, excellentes à tous points de vue mais juste un peu moins légères que les 1501 haut de gamme. Les pneus sont un combo classique avec un Agressor à l’arrière et un Minion DHF devant.

Enfin, les accessoires sont signés On-Off, la marque maison. Le poste de pilotage est esthétique, soigné et léger avec notamment un beau cintre en carbone à l’ergonomie agréable. Le seul bémol concerne la tige de selle, dont nous avons déjà parlé. D’origine Trans-X, son mécanisme et son fonctionnement ne souffrent aucune critique, mais elle n’est disponible qu’en 125mm de débattement et c’est clairement trop peu pour un cadre aussi compact, destiné à un usage hard comme le Mondraker Foxy Carbon 29…