Test nouveauté | Commencal Meta Power 29 2020 : rencontre sur ses sentiers

Tech
25 juillet 2019 — Paul Humbert

Difficile de mieux comprendre un vélo qu’en allant rouler sur les sentiers où il est né, en compagnie de ses créateurs. C’est exactement ce que Commencal nous a proposé de faire en nous rendant en Andorre. Direction ses sentiers insoupçonnés pour découvrir, avec ingénieurs et designers, le dernier né de la gamme électrique : le Commencal Meta Power 29. 

 

 

Commençons par l’évidence. On repère deux grosses évolutions au premier coup d’oeil : le Commencal Meta Power 29 est, comme son nom l’indique, en roues de 29 pouces et sa batterie Shimano est désormais intégrée. 

Commencal continue de faire confiance à l’équipementier nippon pour son moteur, mais également pour ses batteries et c’est le dernier modèle, plus compact, qui prend place dans ce nouveau Meta Power. La précédente batterie intégrable était jugée trop longue et lourde par l’équipe de la marque. Cette dernière, ne voulant pas sacrifier l’équilibre du vélo au profit de son look, a fait le choix d’une batterie externe pour son premier VTTAE. 

 

 

Conçu à la montagne, le Meta Power 29 sera parfaitement à l’aise sur ce terrain en particulier. Il se veut toutefois polyvalent et adapté à un public large. On y reviendra, mais si la géométrie du Meta Power 29 est moderne, elle est loin d’être radicale. Elle est d’ailleurs calculée avec une potence de 50mm de long.

Côté débattement, il est en phase avec ses ambitions avec 155mm pour le cadre tout en aluminium et 170mm pour la fourche. La rigidité du cadre a été retravaillée afin d’aller plus loin que le précédent modèle pour une pratique montagnarde. 

On retrouve Nicolas Ménard, l’ingénieur à la tête de ce projet, qui nous présente ce dernier né de l’équipe Andorrane. Pour travailler sur l’équilibre du vélo, des masses sont ajoutées et déplacées pendant les tests. Il nous présente également une variété de bases, haubans et basculeurs utilisés tout au long du développement. 

 

 

C’est au guidon d’un des derniers prototypes que Nicolas nous accompagnera d’ailleurs sur les sentiers. Il nous explique également « qu’ouvrir » un tube inférieur pour accueillir la batterie est une nouveauté pour Commencal et ça a nécessité une belle réflexion.

Côté cinématique, Commencal ne prend pas de risque et reste fidèle à ce qui contribue au succès de sa gamme Meta d’enduro et d’all-mountain. On a donc affaire à un mono-pivot à biellette. Simple et éprouvé, il limite la prise de risque et assure de belles performances et capacités d’évolution. Si les développements ont dû se croiser, on vous invite toutefois à lire ou relire notre prise en main du Commencal Meta AM 29 présenté l’année dernière. Ce Meta Power a, à coup sûr, pu bénéficier du travail réalisé sur ce vélo d’enduro : https://www.vojomag.com/prise-en-main-commencal-meta-am-29-la-metamorphose/ 

 

 

Côté géo, on réalise qu’on a réellement affaire à un « gros » vélo mais rien n’est extrême. L’angle de direction affiche 65° pour 77° de tube de selle. L’angle de selle virtuel est redressé pour la montée et le confort. Les bases mesurent 453mm de long et Commencal annonce un reach de 475mm en taille L. 

Le tout est proposé de la taille S à la taille XL et il est possible d’installer un amortisseur à bonbonne (piggy back) sur ce Meta Power 29. 

Une tige de selle télescopique KS Lev Integra de 125mm est installée sur la taille S, 150mm pour la taille M et 175mm pour les plus grandes tailles.  

Côté train roulant, Commencal opte pour des roues DT Swiss 1700 Hybrid (dédiées au VTTAE) et de pneus de section 2.35. La marque fait le choix d’une monte traditionnelle, avec des pneus solides (Schwalbe Magic Mary) pour favoriser la précision et le dynamisme là où de nombreux concurrents passent sur des sections plus larges, parfois plus floues, pour plus de grip et de confort. 

Sur le moteur Shimano E8000, Commencal installe des manivelles de 165mm de long, ce qui est important sur les petites tailles, et choisit un plateau de 34 dents. Pour le capteur de vitesse, l’aimant est positionné sur le disque du frein arrière.

De nombreuses petites pièces témoignent des longues heures passées au développement de ce nouveau Commencal. C’est Thomas Moret, designer chez Commencal, qui met en lumière ces journées de travail en ressortant, pour nous, les premières ébauches du vélo. 

Une des pièces « annexes » les plus importantes pour ce vélo, c’est son sabot moteur. Les ingénieurs se sont gratté la tête pendant un long moment pour trouver quelque chose qui conviendrait à leurs attentes en termes de solidité et d’intégration. C’est un sabot équipé de deux « sliders », proche de ce qu’on retrouve en moto trial, qui prend finalement place sur ce vélo.

 

 

Pourquoi cette idée ? Tout simplement parce que dans l’équipe Commencal, nombreux sont les employé(e)s à pratiquer cette discipline et à y chercher, parfois, l’inspiration. 

On retrouve également un protège-base double densité adapté au vélo, un bouton d’allumage latéral et un port de charge sur le côté du tube de selle (ce dernier est encore imprimé en 3D sur notre premier échantillon de test). 

 

 

Chez Commencal, on n’alourdit pas votre trousseau de clé. La batterie se désolidarise du vélo avec une simple petite clé allen que vous retrouvez sur tous les multi-outils. Un cran de sécurité vient retenir la batterie une fois déverrouillée afin de prévenir toute chute. 

À l’intérieur, les câbles courent contre la paroi du tube inférieur. 

Côté freinage, Commencal voit gros, avec deux disques en 200. Et notre petit doigt nous dit qu’on pourrait encore voir plus grand dans les prochaines années. Le diamètre maximum accepté étant de 220mm. 

Dans la gamme, on retrouve pour l’instant un seul Commencal Meta Power 29 en version haut de gamme « team ». Il affiche 5799 euros, une augmentation de tarif par rapport au précédent Meta Power qui s’explique par la marque par le montage et le travail effectué. Elément intéressant, la marque nous explique qu’une pièce comme le support du moteur est plus couteuse en production qu’un cadre semi-rigide ! 

Si ce vélo ou ce montage ne vous tente pas, sachez que d’autres déclinaisons du Meta Power 29 verront le jour, très certainement avec des composants Fox, et un modèle « non intégré » reste au catalogue au tarif de 4499 euros. Le vélo est d’ores et déjà en pré-commande et en production. Les premiers exemplaires seront livrés courant de l’été. 

Commencal Meta Power 27 

La gamme Commencal Ebike voit également l’arrivée d’un petit cousin, plus marginal et agressif : le Meta Power 27. Dérivé du célèbre « SX », il fait la part belle à la descente et à un ride plus « énervé ». 

La contrepartie sera ses performances en montée, moins bonnes, qui le destinent à une clientèle recherchant un vélo de « shuttle » destiné à remonter vite, souvent par des grands chemins, vers les prochaines descentes. C’est la version électrique de ce qu’on pourrait appeler un vélo de « freeride ».

Côté géométrie, il est plus radical avec un reach un peu plus long que le Power 29 et une potence de 40mm de long. Le boîtier de pédalier est un petit peu plus haut et la suspension se veut plus progressive.

Le Commencal Meta Power 27 est équipé d’une fourche de 180mm de débattement et en développe 170. Sacré programme !

Prise en main | Commencal Meta Power 29 team 2020

 

 

On vous le disait en intro, il n’y a rien de mieux que de découvrir un vélo là où il est né. Direction donc l’Andorre pour faire la connaissance de ce Meta Power 29 Team 2020. 

Pour découvrir la beauté de l’Andorre, il faut prendre de la hauteur. Et comme sur tous les reliefs alpins, cela implique de bonnes cuisses et une sérieuse détermination. Les montées sont longues, raides, et expliquent à elles seules l’engouement de l’équipe Commencal pour les VTTAE. 

Si on devait décrire l’équipe de la marque, ça commencerait par la passion qui se dégage des bureaux. Le marketing est une chose, mais sur ce point, il ne ment pas et toutes les occasions d’aller rouler sont saisies dans les bureaux de La Massana. Le VTTAE est également un outil de prédilection pour beaucoup puisqu’il rend la montagne accessible et ouvre de nouvelles possibilités pour accéder aux sommets. Le temps de notre ride, nous avons pu rouler avec Nico et Léa du marketing, Thomas le designer que nous vous avons présenté plus haut, ainsi que Nicolas Ménard, l’ingénieur en charge de la machine (entouré lui aussi d’une belle équipe). 

 

 

Le terrain est particulièrement varié. Sans avoir mis une roue dans le bike park de Vallnord, nous avons pu rouler dans de la roche, des terrains secs et fuyants, comme de la bonne terre et des terrains très meubles et farcis de racines. Pour s’en faire une idée, on vous invite évidemment à découvrir nos photos mais également à regarder la vidéo de lancement tournée sur une partie de notre boucle de test : https://www.vojomag.com/video/commencal-meta-power-29-its-a-match/ 

Au niveau de la position et de l’ergonomie générale du vélo, on réalise que Commencal passe un cap : chaque vélo est désormais mûr et bien pensé. C’est le cas pour beaucoup des grandes marques comme Specialized ou Trek, et Commencal rentre dans cette catégorie. On se sent bien sur le vélo dès qu’on grimpe dessus. 

Un bémol est toutefois à signaler du côté de la sortie de selle. Avec une hauteur de selle de 79cm et un modèle de test en taille L, il nous a été difficile de trouver une hauteur de selle réellement convenable et n’occasionnant aucune gène. Nous avons dû préférer une hauteur max réduite pour ne pas se retrouver avec une selle trop haute une fois en descente. Dommage ! 

Sur le terrain, ce qui nous bluffe immédiatement, et ce qui ne cessera pas de nous impressionner, c’est le grip du vélo.  Le vélo est particulièrement sensible, plutôt linéaire, et, en accord avec les suspensions, il assure une lecture et un contact avec le terrain impressionnants. 

Nos premiers mètres au guidon du Meta Power 29 se font dans un champ de racine où il est impératif de composer avec les mouvements de terrain. Le vélo est très habile et, comptant sur son grip, on va facilement chercher les compressions pour pousser et faire décoller le vélo même si ce dernier n’est pas une boule de nerfs et reste bien « assis ».

La machine est réellement équilibrée et on lâche les freins sans arrière-pensée. Le vélo s’assoit et laisse du répit à son pilote pour choisir ses lignes. L’équipement, haut de gamme sur ce modèle, est évidemment un plus et on prend vite confiance en la machine. On note toutefois un point négatif ressenti en courbe. Le vélo paraît parfois presque trop rigide du train arrière et on pourrait probablement se passer de cette roue DT Swiss qui vient ajouter la petite touche de trop et qui nous a parfois fait perdre le contrôle du vélo. 

À l’aise sur les terrains rapides et défoncés, le Meta Power 29 s’en sort également très bien dans le technique et le sinueux. On place facilement la machine dans les virages les plus étroits et on repart sans être déséquilibré. Encore une fois, le vélo n’est pas le type de machine à vouloir décoller au moindre caillou mais il permet d’assurer un pilotage précis et vif, même à haute vitesse sur des terrains défoncés. 

Enfin, après avoir tant apprécié cette machine en descente, on pourrait craindre son comportement en montée. Il n’en est rien ! Le Commencal Meta Power 29 nous bluffe également sur ce point. On est centré sur la machine et le Meta Power 29 grimpe presque sans se soucier de son pilote. Il ne se laisse pas emporter par la fougue qui le ferait cabrer et on se surprend même dans certaines zones réellement techniques. Là encore, c’est une très bonne surprise. 

Verdict

 

 

Le Commencal Meta Power 29 Team 2020 est une belle découverte. Il est à l’image des sentiers qui l’ont vu naître et brille par sa capacité à évoluer partout en montagne. Il s’adresse évidemment aux personnes qui pourront utiliser tout son débattement mais il n’en devient pas exclusif pour autant. Son tempérament lui permet de se lancer sans trop d’arrière-pensée dans les descentes les plus techniques et cassantes et de se laisser piloter assez facilement. Evidemment, si la montagne n’est pas votre jardin, il pourra vous sembler un peu « too much » mais, ses petits défauts pris en compte, il reste, pour nous, à placer dans la liste des tout bons VTTAE à utiliser à la montagne. 

Plus d’infos sur le site de la marque : www.commencal-store.com
Photos : Nicolas Brizin/Commencal & PH