Test | Gants Grip Grab Raptor : du doigté pour l'inter-saison

Tech
25 octobre 2016 — Olivier Béart

La marque danoise Grip Grab est un véritable spécialiste des accessoires pour habiller les extrémités des cyclistes avec une gamme focalisée essentiellement sur les chaussettes, couvre-chaussures, bonnets/tour de cou et bien sûr les gants. Nous nous sommes intéressés au modèle Raptor, spécialement conçu pour les conditions intermédiaires de l’automne et de la fin de l’hiver. Voici ce que nous en avons pensé.

gants_grip_grab_raptor_test_details_copyright_obeart_vojomag-4

La gamme de gants Grip Grab est riche de pas moins de 28 modèles, dont 12 destinés aux conditions hivernales. Outre les gros gants destinés au temps très froid, ainsi que plusieurs versions réfléchissantes qui intéresseront les bikers roulant souvent en soirée, on trouve les Grip Grab Raptor qui, eux, jettent un pont entre les gants longs et les modèles grand froid purs et durs.

gants_grip_grab_raptor_test_details_copyright_obeart_vojomag-14On se trouve ici en présence d’un modèle hybride, idéal à porter quand il fait entre 5 et un peu plus de 10°C. Constitué entièrement de matériaux synthétiques, il n’est étanche ni à la pluie ni au vent, mais il offre une protection raisonnable contre les éléments tant qu’on ne parle pas d’intempéries sérieuses ou de températures franchement basses.

gants_grip_grab_raptor_test_details_copyright_obeart_vojomag-11Le but de ce compromis est de garder une très bonne prise en main du cintre et de vraies sensations au niveau des doigts quand on les pose sur les commandes… ce qui a tendance à être vite problématique avec de vrais gros gants d’hiver.

Au niveau de la paume, les Raptor se rapprochent de simples gants longs avec le choix d’un tissu assez fin qui est agrémenté de renforts aux endroits stratégiques (pouce notamment), d’un insert en gel à l’extérieur de la main et d’inserts en silicone au niveau de la jonction main/phalanges ainsi qu’à l’extrémité des deux doigts utilisés pour freiner avec le slogan de la marque : “Never loose your grip”.

gants_grip_grab_raptor_test_details_copyright_obeart_vojomag-8On regrettera par contre que les Grip Grab Raptor ne soient pas vraiment tactiles et ne permettent pas de commander efficacement son smartphone. Ce qui n’était pas un problème il y a quelques années en est désormais un. Et ici, si cela fonctionne parfois, ce n’est pas le cas en toutes circonstances et c’est parfois frustrant.

Sur la partie haute, on retrouve des bandes réfléchissantes, toujours utiles quand les journées raccourcissent et que la luminosité est moins importante. Une fermeture Velcro ainsi qu’un tissu élastique plus épais assurent un serrage efficace au niveau du poignet.

gants_grip_grab_raptor_test_details_copyright_obeart_vojomag-7La construction de l’ensemble est particulièrement soignée, notamment au niveau des coutures et des jonctions entre les différents matériaux. On regrettera par contre le choix du blanc, très salissant et qui se ternit vite, pour les parties entre les doigts. Nous avons aussi constaté qu’un des inserts réfléchissant situé sur le dessus s’est rapidement décollé.

gants_grip_grab_raptor_test_details_copyright_obeart_vojomag-5Par contre, pour le reste, la durabilité peut être qualifiée d’excellente. Nous avons roulé les gants Grip Grab Raptor toute la fin de l’hiver dernier ainsi qu’au début de cet automne, soit plusieurs dizaines d’heures de roulage et une bonne vingtaine de lavages, sans remarquer d’autres altérations que celles déjà mentionnées juste avant. Et c’est heureux car le prix de 54,95€, sans être déraisonnable, peut quand même être qualifié d’assez élevé. Il s’agit d’ailleurs d’un des modèles les plus chers de la gamme Grip Grab hiver, dont les tarifs vont de 32,95€ à 62,95€.

Grip Grab Raptor : le test terrain

gants_grip_grab_raptor_test_copyright_obeart_vojomag-1En roulant, les gants Grip Grab Raptor se montrent particulièrement agréables principalement car, comme promis, ils n’altèrent pas les sensations et le toucher au niveau du guidon. Ils sont très souples et ils se font vite oublier en se montrant comme une seconde peau. Le grip ne déçoit pas et, même dans la grosse boue on ne se retrouve jamais en position délicate. L’insert en silicone est bien placé en n’a pas tendance à glisser complètement sur le bord de la main comme on le voit hélas sur beaucoup de gants.

Parfaits entre 5 et 10/12°C, ils restent tout à fait portables quand il fait un peu plus chaud, mais gare par contre au coup de froid.

Le contact avec l’intérieur du gant est doux et aucune couture ne vient gêner ou gratter aux endroits sensibles (entre les doigts notamment). On apprécie aussi la très bonne tenue au niveau du poignet, tant pour le maintien du gant sur la main que pour éviter les courants d’air. A propos de courant d’air, la promesse est aussi tenue au niveau de la résistance aux intempéries. Parfaits entre 5 et 10/12°C, ils restent tout à fait portables quand il fait un peu plus chaud, mais gare par contre au coup de froid. Quand la température s’approche de 0°C ou qu’il pleut franchement, ils montrent leurs limites. Mais c’est logique et pour cela il y a d’autres modèles de la gamme Grip Grab qui sont plus adaptés.

Verdict

gants_grip_grab_raptor_test_details_copyright_obeart_vojomag-13Les gants Grip Grab Raptor tiennent leur promesse en réussissant à faire le trait d’union entre les modèles été et hiver. Car oui, il y a bien 4 saisons dans une année mais on dirait que toutes les marques d’équipements n’y pensent pas. Pas donnés, les gants Raptor justifient leur tarif par leur finition, leur durabilité et leur qualité de construction. Puis il y a aussi et surtout le fait qu’ils parviennent à prolonger la sensation de porter des petits gants bien plus tard dans l’année, sans pour autant risquer la congélation à chaque sortie. Seuls de petits détails comme le choix peu judicieux des inserts blancs très salissants entre les doigts et une légère altération des parties réfléchissantes à la longue leur font louper la note maximale. De la part d’un spécialiste comme Grip Grab, on s’attendait aussi à une compatibilité parfaite avec les écrans de smartphone, mais ce n’est hélas pas de cas. Voilà quelques pistes d’améliorations pour la marque mais en l’état, les fondamentaux sont déjà bel et bien présents.

bloc-test_gants_grip_grab_raptor

Plus d’infos : www.gripgrab.com