Test gamme | Pneus Pirelli Scorpion XC RC, Trail S & E-MTB R/S

Tech
30 décembre 2020 — Olivier Béart
Le nom de Pirelli ne vous est certainement pas inconnu, car la marque Italienne a une très longue histoire dans le monde de l’automobile, ainsi que dans les compétitions de sports moteur en général. Ils sont d’ailleurs l’actuel fournisseur officiel de pneumatiques du championnat de Formule 1 ! Par contre, leur arrivée dans le monde du cycle est récente, et une vraie gamme complète dédiée au VTT n’est en réalité disponible que depuis quelques mois à peine. Sur papier, la marque semble avoir mis les moyens nécessaires pour faire les chose bien et pour devenir rapidement un acteur qui compte dans le domaine, mais nous avons voulu vérifier sur le terrain ce que cela donne avec l’essai de 3 modèles dédiés au XC, à l’enduro et aux E-bikes.

Pirelli E-MTB R et M : gros ballons en manque de crampons

La désormais riche gamme de pneus VTT Pirelli compte aussi des gommes dédiées à l’e-bike. Partant du constat que beaucoup de bikers roulant en vélo électrique s’orientaient vers des carcasses typées DH pour la solidité et la tenue des flancs, bien adaptée à la charge plus importante, Pirelli a voulu reprendre les caractéristiques intéressantes d’un pneu de descente pour l’e-bike… sans les désavantages. Un pneu DH est en effet équipé de gommes très tendres, faites pour enchaîner des runs courts et descendants… pas pour faire de longues sorties ni pour encaisser le couple d’un VTT à assistance électrique. Ici, on retrouve donc une formulation spécifique de gomme, Smartgrip+, destinée à offri durabilité et accroche.

Pour développer des pneus solides mais roulables à basse pression, Pirelli a développé une carcasse spéciale, avec non seulement les mêmes renforts que sur ses pneus d’enduro, mais en plus un insert “Hyper Wall” de 30mm (contre 10mm sur les pneus enduro) pour plus de tenue des flancs quand on roule à basse pression,

Enfin, on trouve aussi un “bead flipper”, un renfort au niveau des tringles inspiré de la moto et visant à éviter toute séparation des multiples couches de la carcasse sous les contraintes.

Trois profils sont disponibles dans cette version e-MTB. Outre le “S” que nous avons déjà testé dans sa version Trail, on trouve aussi la version M, présentée comme polyvalente, ainsi que la R pensée spécialement pour un montage à l’arrière en vue d’offrir la meilleure traction possible et faire passer efficacement couple et puissance au sol.

Avec ses pneus e-MTB, Pirelli a aussi voulu garder un poids correct. Si besoin de renforts il y a, il ne faut pas perdre de vue que ces pneus sont destinés pour beaucoup à avaler pas mal de kilomètres. Avec des poids autour de 1250g en 29×2.6, ces pneus ne sont pas des poids plume, mais ils sont quasiment 200g plus léger que des Schwalbe Eddy Current par exemple. Quant au tarif de 69,90€, il est certes élevé mais dans la moyenne basse des pneus spécifiques e-bike.

Pirelli E-MTB R et M : le test terrain

Si nous avons été particulièrement séduits par le très léger XC RC destiné à la compétition cross-country, ainsi que par le Trail S, ces deux profils e-bike nous ont plus laissés sur notre faim. A l’atelier, tout commence pourtant bien. Comme avec tous les pneus Pirelli que nous avons testé jusqu’ici, le montage est particulièrement facile (essai sur jantes de 30mm de largeur), ce qui n’est pas toujours le cas avec des pneus à carcasse renforcée spécifique e-bike, très loin de là !

C’est sur le terrain que nous avons été moins séduits. Malgré une pression basse de 1.2 bars, puis 1.1 et même 1 bar, on sent toujours que la carcasse est très rigide et que le pneu a du mal à se déformer sur les reliefs pour bien les épouser. Si, sur le dessus, il y avait des crampons plus imposants et plus souples pour prendre le relais, cela pourrait passer, mais ici, ils sont particulièrement bas et nous avons eu beaucoup de mal à trouver le grip en-dehors de conditions sèches et de sols durs.

Nous avons trouvé le profil du pneu avant trop rond et les crampons latéraux trop peu élevés pour procurer une accroche sûre dans les appuis plus marqués. Heureusement quand il commence à glisser, il est prévenant et progressif. Mais on aurait aimé qu’à un moment il y ait des tétines qui viennent rattraper le coup quand on arrive au bord des rangées de crampons disponibles. Ce souci est particulièrement criant sur sols souples, dans la boue et les conditions humides.

Au niveau du MTB R, le profil procure une traction correcte, mais on s’attendait à mieux de la part d’un pneu destiné spécifiquement à un montage arrière. En conditions sèches, il procure une bonne accroche mais la carcasse fort rigide pénalise ici aussi le grip en n’épousant pas assez les reliefs. Idem au freinage, bon, mais pas exceptionnel. Par contre l’accroche latérale est agréable, dans la mesure où le pneu permet de faire de belles glissades contrôlées dans les virages.

Pour ce qui est de la résistance à l’usure et aux crevaisons, le bilan est très bon. Les flancs sont restés intacts, la gomme est très peu marquée et nous n’avons connu aucune crevaison au cours de nos 4 mois de test, que ce soit par pincement ou perforation. Sur ce point, Pirelli est en train de se faire une solide réputation. Autre point sur lequel ces pneus procurent de bons résultats : le rendement. Qui n’est pas une question secondaire sur un vtt à assistance électrique dans la mesure où cela influence l’autonomie sur quelques pour-cents… pas toujours négligeables.

Verdict

Solides, légers, faciles à monter (ce qui n’est pas une mince qualité pour des pneus destinés au montage sur des VTT à assistance électrique), ces pneus nous ont néanmoins déçus. Après les performances bluffantes des modèles XC et Trail, nous avions des attentes très élevées pour cette dernière famille de pneumatiques, mais même si les ingrédients sont alléchants sur papier (carcasse de conception intéressante, gomme que l’on sait performante par ailleurs), l’assemblage ne donne pas les résultats attendus. Carcasse raide et crampons bas ne donnent pas une très heureuse alchimie. Ni à l’avant, ni à l’arrière. C’est dommage car ces Pirelli ont des qualités intéressantes. Mais si vous voulez y goûter, nous vous recommandons de vous tourner plutôt vers l’excellent profil “S” que nous avons tant apprécié en version Trail et qui existe aussi dans la famille e-MTB. Elle devrait se montrer nettement plus convaincante que ces deux profils selon nous pas vraiment adaptés à un programme e-MTB autre que de randonnée paisible et de longues distances.

Pirelli Scorpion e-MTB R & M

  • Solidité et résistance à l'usure
  • Facilité de montage
  • Carcasse trop rigide
  • Crampons trop bas et rapprochés pour le segment
  • Manque de grip latéral et de traction
Note générale
Évaluation du testeur
Prix d'excellence
Coup de coeur
Rapport qualité / prix
Usage recommandé
  • XC
  • TR
  • EN
  • DH
Prix : 69,90€
Poids : 1260g - 1272g

Plus d’infos : https://velo.pirelli.com/en/ww/scorpion-mtb/e-mtb