XC à Albenga, DH à Brioude : les résultats du week-end

Sport
14 mars 2022 — Léo Kervran

L’ouverture de la coupe du Monde approche et la saison des courses de préparation commence doucement à aller sur sa fin ! Ce week-end, c’était ainsi la dernière occasion pour les descendeurs de se mesurer aux autres puisque la coupe du Monde de Lourdes arrive très vite, dans deux semaines seulement. En XC, ce sera un peu plus tard (du 8 au 10 avril à Petrópolis, au Brésil) mais il y avait déjà de quoi faire ce dimanche. Voici notre résumé des résultats du week-end :

Brioude DH Cup

En descente, une partie du plateau de coupe du Monde s’était donné rendez-vous dans le jardin de la famille Pierron, à Brioude, pour la Brioude DH Cup. Une piste courte (moins d’1:35 pour les meilleurs) mais complète et appréciée, une météo joueuse (entraînements sur le sec puis un peu de pluie en finale), tous les ingrédients étaient réunis pour faire de ce week-end une véritable répétition avant Lourdes.

4e la semaine passée au Portugal, Loris Vergier s’est cette fois montré le plus rapide. Il devance Baptiste Pierron pour 7 petits centièmes de secondes, lui-même devant son coéquipier du team Dorval AM Commencal Benoît Coulanges pour seulement 6 centièmes. Finn Iles se glisse à la 4e place et Antoine Vidal clôt le top 5.

Chez les femmes, c’est Camille Balanche qui remporte l’épreuve pour moins d’une seconde devant Vali Höll, victime selon ses mots “d’un petit incident mécanique” en finale. Marine Cabirou suit à la 3e place (+1″12) puis viennent Monika Hrastnik et Mathilde Bernard.

Comme la semaine passée, quelques enduristes étaient au départ. Adrien Dailly prend ainsi une belle 18e place, Kévin Miquel la 38e, Alex Rudeau la 54e et Cecce Camoin la 59e tandis qu’Estelle Charles se classe 13e et Isabeau Courdurier 15e, après avoir manqué sa finale (elle était 6e sur la manche de placement).

Résultats complets

Internazionali Crosscountry Coppa Citta Di Albenga

En XC, c’est l’épreuve italienne d’Albenga qui a attiré le plus de monde. Chez les hommes, c’est un doublé Specialized puisque Jordan Sarrou s’est imposé devant son coéquipier Gerhard Kerschbaumer. On pourrait même parler de triplé car Adrien Boichis (Trinity Racing) monte sur la 3e marche du podium. On rappellera que le jeune Français est champion du monde Juniors en titre et qu’il s’agit donc de sa première année en catégorie U23… Il devance au sprint le Canadien Léandre Bouchard (Foresco Holding Proco RL Pro Team), et c’est Filippo Colombo (BMC MTB Racing) qui ferme le top 5. Côté Français, on notera par ailleurs la 8e place d’Antoine Philipp (Giant Factory Offroad Team) et la 10e de Julien Trarieux (Massi-Beaumes de Venise).

Le triomphe du Specialized Factory Racing sur l’épreuve est complet puisque Sina Frei l’avait emporté un peu plus tôt sur la course femmes au terme d’un beau duel avec Alessandra Keller (Thömus Maxon). Suivent l’inoxydable Eva Lechner à la 3e place, sa jeune coéquipière du Trinx Factory Team Giorgia Marchet à la 4e et Jana Czeczinkarovà (Liv Mistral Cycling) à la 5e.

Information intéressante, nos confrères italiens de Pianeta Mountainbike, présents sur place, ont remarqué que Jordan Sarrou roulait sur un Specialized Epic… sans le Brain, ce verrouillage automatique des suspensions, ni dans la fourche ni dans l’amortisseur. A la place, un classique blocage au guidon, avec des câbles qui courent vers la fourche et l’amortisseur. Un cadre d’Epic Evo “maquillé” en Epic classique pour ne pas attirer l’attention ? Possible, mais les raisons de ce choix restent mystérieuses, d’autant que nous avions trouvé l’Epic “classique” plus réussi que la version Evo dans notre essai croisé. Nous ne manquerons pas de vous tenir au courant si nous avons de nouvelles informations à ce sujet !

Résultats complets