Worlds XC 2019 Juniors F | Et de trois pour la Suisse !

Sport
30 août 2019 — Olivier Béart

Après le relais et la course ebike féminine, Jacqueline Schneebeli a ajouté une 3e médaille d’or dans l’escarcelle suisse ! Elle devance l’Autrichienne Mona Mitterwallner avec qui elle a eu une belle bagarre avant de prendre le large en fin d’épreuve. Du côté Français, pas de coup d’éclat mais tout de même un top 20 pour Garnier et Vandermouten.

Bienvenue au Québec pour la course Junior féminine qui marque le début des courses XC individuelles de ces championnats du monde 2019 !

On rentre directement dans le vif du sujet, avec l’Autrichienne Mona Mitterwallner qui prend les devants dès le premier tour avec dans sa roue la Suissesse Jacqueline Schneebeli. Toutes deux comptent parmi les grandes favorites de la course.

Très rapidement, le duo helvético-autrichien prend une belle avance sur le reste du peloton.

Mais si Mitterwallner parvient à garder le contact (et elle est bien la seule), Schneebeli semble un ton au-dessus.

Derrière, le circuit très technique fait des ravages, d’autant qu’il a plu durant la nuit, ce qui a rendu le circuit glissant pour les jeunes filles qui sont les premières à y rouler depuis les averses. Bilan, pour beaucoup, ça passe à pied !

Chez les Françaises engagées (elles sont deux), Pasquine Vandermouten semble plutôt bien tirer son épingle du jeu en début de course, où elle pointe dans le top 10.

Noémie Garnier est partie plus loin, mais elle parvient à bien remonter petit à petit.

Parce qu’il n’y a pas que la course dans la vie, on en profite aussi pour lever un peu les yeux et admirer la vue magnifique sur le Saint-Laurent qui coule en contrebas du Mont-Ste-Anne.

Mais la course reprend vite ses droits ! La Suissesse Schneebeli file vers une victoire incontestable et ne cesse d’accroître son avance.

Mitterwallner sécurise aussi sa 2e place, devant la Norvégienne Marie-Hélène Fossesholm (ci-dessous, en pleine cabriole).

Derrière, les choses sont plus compliquées et on assiste à un festival de chutes, parfois douloureuses, mais heureusement visiblement sans trop de gravité. Petit florilège…

La Béatrice tient évidemment la vedette en matière de chutes spectaculaires.

Et même à pied, ce n’est pas beaucoup plus facile !

Idem dans la “Patriote”, une autre descente très belle mais aussi très rocailleuse…

Ouch…

Sur la ligne, Schneebeli s’impose avec plus d’une minute d’avance.

La première Française est Noémie Garnier qui a fait une belle course très régulière pour finir 17e.

Ralentie par des maux de ventre et quelques soucis de tige de selle bloquée par moments en position basse, Pasquine Vandermouten n’en perd pas le sourire même si sa 19e place est en dessous de ses ambitions.

Résultats complets

Download (PDF, Inconnu)