Worlds XC 2018 : Schurter, encore et toujours !

Sport
8 septembre 2018 — Bérengère Boes

Il aura fallu attendre l’avant dernier tour pour voir Nino Schurter s’envoler pour un nouveau titre de Champion du Monde, le septième exactement. Après avoir tenu jusque-là dans sa roue, Gerhard Kerschbaumer décroche l’argent et Mathieu Van Der Poel complète le podium pour sa première participation à un Mondial VTT.

Dès la fin du premier tour, Nino Schurter et Gerhard Kerschbaumer ont pris les devants. Les deux hommes semblaient sereins, tout ce qu’ils cherchaient à faire était d’augmenter leur avance sur leurs poursuivants.

En effet, derrière eux, un groupe de sept pilotes s’était formé : Avancini, Flueckiger, Litscher, Marotte, Van der Poel, Braidot et Titouan Carrod.

Ce schéma ne change pas jusqu’au quatrième tour où MVDP, pas au mieux en tout début d’épreuve, attaque sur la longue montée du circuit et s’échappe de ce groupe dans lequel personne ne peut suivre la puissance du Néerlandais touche à tout. A l’arrière, ça craque, Marotte décroche, tout comme Braidot.

Dans l’avant dernière tour, Nino Schurter voit que son concurrent montre des signes de faiblesse dans les parties techniques et en profite pour attaquer. Lorsqu’il passe la ligne d’arrivée à l’entame du dernier tour, il ne possède que de six secondes d’avance. La moindre faute de sa part pouvait donc être fatale mais le Suisse, déjà titré six fois chez les Elites, ne lâche rien et augmente son avance d’une belle manière.

Il terminera donc l’ultime tour de la plus belle des manières : il sprinte dès qu’il le peut, assure dans les parties techniques et arrive à savourer dans la dernière ligne droite du parcours le bruit de la foule venue dizaines de milliers acclamer son champion. Nino Schurter est à nouveau Champion du Monde de cross-country et ce nouveau titre est amplement mérité.

Second, Gerhard Kerschbaumer décroche la première médaille Elite de sa carrière, cinq ans après sa victoire chez les U23 à Pietermaritzburg. Très humble, l’italien ne pouvait que souligner l’excellente performance de son concurrent et avoue avoir apprécié l’ambiance extraordinaire qui régnait sur les lieux.

Très heureux malgré un départ moyen, Mathieu Van Der Poel avait un sourire qui faisait plaisir à voir lors de son interview d’après course. Rappelons que ce n’est que sa deuxième saison en VTT.  A seulement 23 ans, il prouve une fois de plus qu’il a un bel avenir dans la discipline et qu’il peut sérieusement prétendre à une médaille aux JO de Tokyo en 2020… même si le VTT semble la discipline où il a le plus de mal à gagner au plus haut niveau.

Nous avons assisté à un sprint pour la quatrième place, Henrique Avancini l’emporte devant Florian Vogel (5è). Un autre Suisse le suit, il s’agit de Mathias Flueckiger.

Nous retrouvons Titouan Carod à la septième place, et il regarde directement le marquoir après la ligne pour s’en assurer.

Il devance Jordan Sarrou, acteur d’une belle remontée tout au long de la course et qui termine sa saison sur une très bonne note.

Pour rester dans le clan français, Stéphane Tempier se classe 11ème et Maxime Marotte termine à la 14ème place après avoir dû s’arrêter dans la zone technique suite à un petit problème mécanique, en plus de s’être senti bloqué et pas en pleine possession de ses moyens.

Le belge Jens Schuermans se place 17ème, Kevin  Panhuyzen 19ème et Victor Koretzy 21ème avec des maux d’estomac.

Rendez-vous dès demain pour notre grand portfolio des épreuves hommes et dames Elite de ces championnats du Monde 2018 à Lenzerheide !

Résultats 

Download (PDF, 281KB)