Worlds XC 2019 Juniors | Luca Martin, la chevauchée fantastique !

Sport
30 août 2019 — Olivier Béart

Même si le nouveau champion du monde, Charlie Aldridge, est Britannique, l’homme de ces Worlds Juniors 2019 de XC est sans aucun doute Luca Martin ! Parti loin sur la grille, le Français a réalisé une incroyable remontée pour aller chercher la médaille d’argent. Un exploit d’autant plus remarquable qu’il est seulement Junior première année. Quant au champion d’Europe, le Belge Lucas Maleszewski, il termine 8e après avoir connu des ennuis mécaniques. 

Les Juniors hommes sont une bonne soixantaine au départ, voilà qui fait un beau peloton à étirer dès les premiers hectomètres.

Déjà, le Britannique Charlie Aldridge se porte en tête. Vainqueur de plusieurs manches Junior World Series en début de saison, il a ensuite été longuement absent des circuits à cause d’une blessure. Mais il semble bel et bien de retour ! Il est suivi de près par le Belge Lukas Maleszewski, devenu récemment champion d’Europe.

L’Italien Andreas Emanuele Vittone se profile aussi dès le départ comme un sérieux candidat à la victoire.

Côté Français, pas mal d’espoirs reposent sur Luca Martin. Véritable phénomène, champion de France lors de ses deux années en catégorie cadet, il est aussi devenu champion de France dans sa première année Junior.

Il court donc ici ses premiers championnats du monde. Et il ne part pas dans les meilleures conditions ! Peu régulier en World Series et passé à côté de ses championnats d’Europe à cause de pépins mécaniques, il s’est retrouvé seulement en 4e ligne au départ. Il se retrouve donc dans le trafic lors des premiers tours. Mais, même si cela lui coûte beaucoup d’énergie, il parvient à remonter rapidement !

Petit à petit, le peloton s’étire…

… mais les accrochages sont encore nombreux dans le peloton et occasionnent parfois de gros ralentissements !

Dans le 2e tour, le public canadien est en folie quand Carter Woods prend la tête de la course ! Il terminera finalement 4e.

Mais Aldridge n’est jamais très loin et continue de contrôler les opérations.

Le jeune prodige belge Maleszewski est en tête du groupe de chasse, mais on sent qu’il n’est pas dans un jour exceptionnel comme aux championnats d’Europe.

Son compatriote Jarne Vandersteen réalise quant à lui une course épatante. Parti en dernière ligne, il ne va cesser de remonter, signant plusieurs chronos dans le top 10 pour terminer finalement en 20e position !

A la mi-course, l’Italien Vittone mène la danse, avec Woods et Aldridge dans la roue. Le Sud-Africain Moir est décroché, mais regardez qui est là, à mener la chasse juste derrière le groupe de tête…

Eh oui, c’est bien Luca Martin ! Il a réussi à revenir au contact des leaders ! “C’est clair que ma position sur la grille de départ était un désavantage et j’ai été bien ralenti dans les premiers tours. Mais cela a aussi été une motivation car quand j’ai vu que je parvenais à remonter, ça m’a complètement survolté”, nous a-t-il expliqué à l’arrivée.

A deux tours de l’arrivée, il se présente même en 2e position derrière l’Italien Vittone qui vient de placer une accélération. Mais Woods et Aldridge restent dangereux juste derrière et rien n’est fait !

Pour le Belge Maleszewski, un arrêt au stand s’impose : il vient de crever. Il perd plusieurs places dans l’opération, mais il repartira le couteau entre les dents pour malgré tout tenter de décrocher un bon résultat.

Bien parti et un bon moment aux portes du top 10, l’autre Français engagé dans cette épreuve, Louis Chazaly, est hélas victime lui aussi d’une crevaison qui va le retarder fortement et le faire retomber à la 31e place finale.

Et encore, il peut s’estimer heureux d’avoir pu rallier la zone technique sans déjanter, contrairement à ce concurrent Sud-Africain !

La fin de course approche et Vittone en remet une couche. Mais Luca Martin est toujours là, quelques mètres derrière lui. Le suspense est énorme !

On se dirige vers la fameuse descente de “La Béatrice”, véritable juge de paix de ce parcours très spectaculaire et rocailleux. En attendant les leaders, on regarde passer quelques jeunes gars du fond du classement… et même là, il y a du style, de l’aisance et beaucoup de classe. c’est dire le niveau, et terminer ici force déjà le respect !

L’Italien est toujours en tête, mais le Britannique est désormais deuxième !

On craint un problème pour Martin, mais il passe heureusement en 3e position. Ouf, il paie sans doute juste ses efforts du début de course, mais il semble bien parti pour assurer le podium !

Maleszewski remonte quant à lui jusqu’en 8e position malgré sa crevaison.

Dans le dernier tour, surprise, Aldridge se présente seul en tête !

Et Lucas Martin est en 2e position ! On apprendra par la suite que le Britannique et l’Italien Vittone se sont touchés dans une descente. Lors de l’impact, Aldridge a involontairement abîmé le dérailleur de son rival, ce qui lui a fait perdre un temps précieux. Il terminera finalement 3e.

Plus que quelques mètres et Aldridge sera couronné champion du monde junior 2019 ! Et avec le style s’il vous plait ! Tiens, à propos, il ne vous rappelle pas quelqu’un quand il fait cela ?

Acclamé par le public canadien qui admire son exploit, ainsi que par la belle petite délégation française, Luca Martin vole vers la médaille d’argent !

Et voilà la première médaille d’or de ces mondiaux pour la Grande-Bretagne ! Une victoire amplement méritée pour un coureur de grand talent, qui a su se préparer pour l’objectif mondial malgré une blessure qui a complètement foutu en l’air son début d’été.

Mais la sensation de cette course junior hommes, c’est assurément lui, Luca Martin, Junior première année qui marche sur les traces de gars comme Absalon, Tempier, Koretzky, Sarrou et d’autres grands noms du VTT français qui ont, eux aussi, décroché une médaille ou un titre chez les jeunes !

Très ému à l’arrivée, il nous explique : “C’est un rêve de gosse qui se réalise ! Je me souviens tout petit quand j’ai vu Julie Bresset gagner son titre olympique, et maintenant je suis sur le podium d’un championnat du monde. C’est incroyable ! Après mon championnat d’Europe manqué, je n’étais pas bien moralement, mais avec l’aide de mes proches et de mon entraîneur, j’ai su me recentrer et vraiment bien préparer cet objectif. Après la 3e place avec le relais, c’est une semaine magique que je suis en train de vivre.”

Ainsi se termine un de nos premiers grands portfolios de ces mondiaux 2019 au Canada, mais on vous promet encore beaucoup d’autres reportages à la feuille d’érable dans les prochains jours !

Résultats complets

Download (PDF, Inconnu)