World Cup XC #4 - Les Gets | Courtney et Van der Poel remportent le Short Track

Sport
12 juillet 2019 — Léo Kervran

Quatrième manche de la coupe du Monde de XC aux Gets ce week-end ! Comme d’habitude, c’est l’épreuve de Short Track qui ouvre le bal dès le vendredi soir. Comme à Albstadt il y a deux mois pour l’ouverture, Kate Courtney et Mathieu Van der Poel s’imposent.

L’épreuve de short-track est, comme son nom l’indique, rapide et sur un circuit plus court. Organisée le vendredi soir, elle permet aux coureurs d’engranger de précieux points au classement général et détermine le placement sur la grille de départ du dimanche.

Tracé partiellement en ville, le parcours des Gets est peu difficile et ne favorise pas vraiment les attaques anticipées. On a donc assisté à des courses courues principalement en peloton avec néanmoins une certaine lutte pour rester aux avants-postes, là où l’air était le plus respirable.

En effet, comme pour la descente le parcours de XCC des Gets est très sec et très poussiéreux. Au-delà de la 6-7e place, les coureurs évoluent donc dans un nuage de poussière ce qui peut laisser des traces.

Dames : Courtney en patronne

Les premiers tours se sont couru en peloton, plutôt groupé. Des pilotes comme Annie Last ou Eva Lechner ont bien essayé d’imprimer un rythme élevé mais les premières cassures ne sont apparues qu’aux alentours du 4ème tour (sur 7 au total).

Très bien placée durant toute la course, Pauline Ferrand-Prévôt a également tenté une petite accélération mais cela ressemblait plus à un test qu’à une véritable attaque.

Finalement, tout s’est accéléré à deux tours de l’arrivée avec l’attaque de Kate Courtney lors du passage sur la ligne. Alors que les cassures commençaient à se résorber et que des pilotes comme Alessandra Keller ou Emily Batty étaient sur le point de rentrer sur le groupe de tête, le démarrage de l’Américaine a remis tout le monde en file indienne.

Derrière, la chasse s’est organisée avec Jolanda Neff, Pauline Ferrand-Prévôt et Elisabeth Brandau mais malgré leurs efforts, elles n’ont pas pu rentrer sur la championne du Monde.

Kate Courtney s’impose donc sur ce Short Track avec quelques dizaines de mètres d’avance sur ses poursuivantes.

Derrière, le groupe de chasse se départage au sprint et c’est Pauline Ferrand-Prévôt qui vient chercher la deuxième place, devant Elisabeth Brandau. Jolanda Neff prend la quatrième place.

Un peu plus loin, on retrouve Julie Bresset. Après un départ un peu poussif, la pilote du team BMC MTB Racing a réussi une belle remontée pour venir chercher la 14e place, synonyme de deuxième ligne sur la grille dimanche.

Githa Michiels est 22e et prend donc l’une des dernières places disponible sur la troisième ligne. Ce type d’effort n’est pas vraiment le domaine de prédilection de la championne de Belgique et on devrait la voir remonter dans le classement lors du XCO.

Download (PDF, Inconnu)

Hommes : Van der Poel au bout du suspens

La course des hommes s’est courue de manière encore plus groupée que celle des femmes, avec un peloton très compact jusqu’à l’entame du dernier tour.

Seul Jens Schuermans, particulièrement en vue ce vendredi soir, a tenté sa chance lors de l’avant-dernier tour mais cela n’a pas eu d’autre effets que d’étirer le peloton.

Dans le dernier tour, Nino Schurter ou Henrique Avancini ont essayé d’attaquer mais sans plus de succès. Tout s’est donc joué dans les 200 derniers mètres et à ce petit jeu, c’est Mathieu Van der Poel le plus fort.

Le Néerlandais s’impose au sprint devant Henrique Avancini et signe ici sa troisième victoire (en autant de participation) dans une course de Short Track en 2019.

Derrière, on s’attendait à voir Nino Schurter mais c’est Victor Koretzky qui vient sauter sur la ligne le champion du Monde et prendre la 3e place.

On retrouve le Français, tout sourire, sur son home-trainer : « Je suis évidemment content. J’avais de bonnes jambes et j’étais bien placé. Un peu déçu aussi parce que j’aurais pu prendre la roue d’Avancini. Schurter est repassé devant moi, un peu au bluff et j’ai pu le repasser après, je sentais qu’il était pendu. Je suis vraiment heureux de revenir en France. J’ai changé d’entraîneur depuis un mois et demi et j’ai fait de nouvelles choses, le stage à Font Romeu m’a bien aidé et je sens que je suis en forme. »

Jens Schuermans prend finalement la 5e place, son meilleur résultat en Short Track à ce jour et c’est parfaitement mérité. De plus en plus présent sur les coupes du Monde, le Belge aura été l’un des grands animateurs de cette épreuve.

Il devance Maxime Marotte, très régulier sur les épreuves de Short Track.

On retrouve ensuite Titouan Carod à la 11e place, suivi par Jordan Sarrou. Bien placés pendant tout le début de course, les deux pilotes ont reculé un peu dans les deux derniers tours. Ils seront donc sur la deuxième ligne dimanche. Stéphane Tempier (17e) et Joshua Dubau (23e) seront sur la troisième ligne. Sans avoir pu jouer aux avant-postes, ils préservent l’essentiel pour le XCO.

Enfin, du côté belge, Kevin Panhuyzen prend la 35e place.

Download (PDF, Inconnu)