Coupe du Monde XC 2021 #2 - Nove Mesto | XCC : Batten confirme, 2/2 pour van der Poel

Sport
14 mai 2021 — Léo Kervran

Comme d’habitude depuis 2018, c’est le short-track qui ouvre le week-end de coupe du Monde. Et (presque) comme d’habitude à chaque fois qu’il est présent, c’est Mathieu van der Poel qui s’est imposé chez les hommes, non sans un beau duel avec un certain Tom Pidcock. Chez les femmes en revanche, Haley Batten a créé la surprise tandis que Pauline Ferrand-Prévot a chuté et abandonné.

C’est la grosse surprise de cette année, l’organisation a complètement revu le parcours du short-track de Nove Mesto, désormais bien plus long et technique que par le passé. Le départ est le même, suivi par les fameuses bosses qui avaient entraîné plusieurs chutes l’année dernière, mais après la montée sur le goudron, les coureurs obliquent désormais vers une longue section en singletrack qui les emmène au-dessus du dernier pierrier du circuit de XCO.

La descente qui suit est donc elle aussi beaucoup plus longue qu’avant et passe par ledit pierrier, ce qui devrait étirer rapidement le peloton, empêcher la formation de groupes compacts et favoriser les échappées. On imagine que l’organisation a fait ces choix pour répondre à certaines critiques qui estimaient l’ancien parcours trop rapide et roulant pour du VTT, mais ces changements ne sont pas du goût de tous les coureurs. Avant la course, des voix s’élevaient en effet pour protester contre ce nouveau tracé, jugé trop “XC” et laissant trop peu de place à la stratégie.

D’autant que comme en octobre dernier, la pluie est de la partie cette semaine à Nove Mesto. Le ciel est resté calme pendant ces deux courses de short-track mais il a plu de façon généreuse depuis le début de la semaine jusqu’à ce vendredi matin. Le circuit n’a pas encore eu le temps de sécher et est encore très gras, boueux et collant par endroit au moment où les femmes s’élancent pour la première des deux courses de la soirée.

Femmes : Batten, la nouvelle révélation

11e sur le short-track la semaine dernière à Albstadt, Haley Batten a crevé l’écran le dimanche en terminant 3e du XCO pour sa première coupe du Monde chez les Elites. Une très belle entrée en matière pour la jeune Américaine du Trinity Racing, mais alors qu’elle prenait le meilleur départ et se plaçait en tête avant la première montée, bien peu auraient imaginé qu’elle allait remporter ce XCC de Nove Mesto une vingtaine de minutes plus tard.

En début de course, les positions tournent et s’échangent à l’avant, mais dès la fin du deuxième tour, un petit groupe de 6 pilotes se détache : sur la ligne, Loana Lecomte mène devant Pauline Ferrand-Prévot, Haley Batten, Jenny Rissveds, Annie Last, et Linda Indergand.

Quelques mètres plus loin, dans les fameuses bosses rendues extrêmement glissantes par la météo, surprise ! Alors en milieu de groupe, Pauline Ferrand-Prévot perd le contrôle, glisse et déclipse un pied avant de décoller. Elle retombe lourdement sur le côté, en bordure du parcours, mais se relève et repart rapidement. Toutefois, le mal est fait et la voici hors jeu pour une place sur les deux premières lignes.

Elle ne finira finalement pas le tour et abandonnera un peu plus loin, visiblement en proie à une vive douleur au ventre. Heureusement, il semblerait que les derniers examens médicaux n’ait rien révélé d’autres que quelques contusions et elle devrait être au départ du XCO dimanche.

Devant, cette chute a un peu précipité les choses et Annie Last puis Linda Indergand commencent à avoir du mal à suivre. Dans le tour suivant, Lecomte et Batten s’échappent en tête, tandis que Rissveds contrôle devant Last et Indergand. Viennent ensuite Laura Stigger et Evie Richards, puis Kate Courtney et Sina Frei accompagnées par les deux Néerlandaises Anne Terpstra et Anne Tauber. Les groupes sont petits et les écarts importants, quelque chose d’inhabituel en XCC mais guère surprenant compte tenu du tracé du nouveau parcours.

Dans le 5e et avant-dernier tour, Haley Batten apparaît seule en tête avant les bosses. Après Pauline Ferrand-Prévot, Loana Lecomte a elle aussi chuté, mais cette fois c’est sans gravité, et la pilote du team Massi repart sans difficulté. Les positions ne changeront plus jusqu’à la ligne et Haley Batten s’impose donc dès le deuxième XCO de sa carrière !

Cela lui permet au passage de prendre la 2e place au classement général de la coupe du Monde à égalité de points avec Ferrand-Prévot, tandis que Lecomte prend la tête avec 95 points d’avance grâce à cette deuxième place.

Derrière, Jenny Rissveds a réussi à sécuriser sa troisième place devant Annie Last, Linda Indergand et Laura Stigger. Arrive ensuite Evie Richards, puis Sina Frei et Kate Courtney au sprint pour la 8e position. C’est finalement la première qui se montre la plus rapide et qui prend la dernière place disponible sur la première ligne de départ pour le XCO.

Sur la deuxième ligne, on retrouvera donc Kate Courtney mais aussi Anne Tauber, Anne Terpstra, Rebecca Mcconnell, Martina Berta, Maja Wloszczowska, Emily Batty (qui signe un de ses meilleurs résultats depuis 3 saisons) et la Sud-Africaine Mariske Strauss. Enfin, on notera que la championne de France Lena Gerault échoue à deux places de la troisième ligne (26e), mais elle devrait tout de même bénéficier d’une position de départ bien plus favorable qu’à Albstadt.

Download (PDF, 258KB)

Hommes : van der Poel vs Pidcock, acte 1

Chez les hommes, c’est Anton Cooper qui prend le meilleur départ, mais pas pour très longtemps puisque dès le début de la montée, Mathieu van der Poel se place en tête et donne le rythme.

Derrière lui, on retrouve un Victor Koretzky décomplexé par sa victoire de la semaine dernière, suivi par Henrique Avancini, Nino Schurter, Maxime Marotte et Tom Pidcock. Avant le début du deuxième tour, c’est au tour de Jordan Sarrou, Mathias Flückiger, Anton Cooper, Milan Vader, Maximilian Brandl, Thomas Litscher et Christopher Blevins de rejoindre le groupe, qui devient un véritable petit peloton.

Sur les tours suivants, les leaders défilent et chacun s’observe, teste ses adversaires… Nino Schurter emmène le groupe un temps, puis c’est au tour d’Avancini, de van der Poel, de Koretzky ou encore de Sarrou.

La course commence à se décanter dans le cinquième et avant-dernier tour, lorsque Mathieu van der Poel accélère (quelle surprise) avant la descente. Dans l’immédiat, seul Tom Pidcock est en mesure de sauter dans sa roue mais bien vite, Jordan Sarrou, Victor Koretzky et le jeune allemand Maximilian Brandl, déjà en vue au même endroit l’année dernière (9e du XCO pour sa première année Elite), parviennent à rentrer.

Dans le dernier tour, le rythme diminue et on commence à penser que des pilotes vont pouvoir revenir de l’arrière, mais dans la fin de la montée, et alors qu’on pensait qu’il ralentissait pour s’économiser avant le sprint, van der Poel attaque ! Pidcock revient juste avant la descente, tandis que Sarrou puis Koretzky affichent quelques mètres de retard.

Les pilotes enchaînent sans encombre avec le pierrier et on se dirige droit vers un sprint avec van der Poel en tête, mais sur le plat, Tom Pidcock accélère pour prendre les devants ! Dès la descente du pont qui précède la ligne droite d’arrivée, le Britannique lance le sprint avec van der Poel bien calé dans la roue, mais c’est loin, très loin, trop loin de la ligne. Surpris par un dérailleur mal réglé sur son vélo de rechange (suspension cassée sur son vélo principal et changement de monture juste avant le départ), Pidcock est trop court et doit se rasseoir, tandis que le Néerlandais se décale et passe.

Mathieu van der Poel poursuit ainsi sa formidable série de victoires en short-track, que viennent entacher seulement deux… deuxièmes places, en 2018. Tom Pidcock termine quant à lui deuxième pour sa première participation sur ce format d’épreuve et sera en première ligne dimanche, de quoi être satisfait.  Jordan Sarrou, qui aura a coeur de se rattraper sur le XCO après avoir terminé seulement 11e à Albstadt, prend la troisième place devant Victor Koretzky. Viennent ensuite Maximilian Brandl, Maxime Marotte, Anton Cooper et Lars Forster.

Nino Schurter (12e), Henrique Avancini (13e) et Mathias Flückiger (14e) partiront eux de la deuxième ligne, aux côtés d’Alan Hatherly, Luca Braidot, Vlad Dascalu, Ondrej Cink et l’inoxydable Manuel Fumic.

Download (PDF, 259KB)

Rendez-vous demain soir pour le résumé des courses Espoirs et dimanche pour les courses Elites !