World Cup DH #8 | Snowshoe : une piste toute en contrastes

Sport
5 septembre 2019 — Christophe Bortels

Après la frénésie des Championnats du Monde à Mont-Sainte-Anne le week-end dernier, la coupe du monde de VTT reprend ses droits pour sa manche finale à Snowshoe, en Virginie Occidentale (USA). La course de descente se disputera sur une piste fortement remaniée et tout en contrastes, très engagée mais aussi très physique. Petit aperçu :

Bienvenue à Snowshoe, petite station un peu au milieu de nulle part sur la côte est des Etats-Unis ! Inédite au calendrier mondial, la piste a déjà accueilli des courses nationales par le passé, mais elle a été fortement remaniée pour l’occasion afin de s’adapter au niveau coupe du monde, le tout sous la supervision de Shaun Leader et Neko Mulally, pilote local et co-équipier d’Aaron Gwin dans le team Intense.

Les pilotes seront directement dans le vif du sujet avec ce gros jump après quelques dizaines de mètres seulement. Le kick est bien vertical, idéal pour balancer des whips, moins pour rester bas et ne pas perdre trop de temps. A vos scrubs !

Quelques virages à plat dans l’herbe, et nous voilà déjà sur le deuxième énorme feature de la piste : à droite en haut c’est le point d’envol, en bas à gauche la réception ! Un début très engagé et impressionnant qui ne sera clairement pas au goût de tout le monde.

Des portions larges, bien damées, des doubles/triples partout, de jolis kicks et des réceptions tout aussi propres : pas de doute, on est bien dans un bikepark.

Un petit air d’automne…

La piste est pour l’instant très sèche et poussiéreuse, et les conditions ne devraient pas changer pour les prochains jours.

Oui, on est bien sur la piste, dans le sens de la course…

Le même drop, vu sous un autre angle ! Un kick juste avant permet a priori de sauter au-dessus du rocher sans même le toucher…

Dans la foulée, il faudra se lancer sur un nouveau transfert particulièrement impressionnant. Ici, pas de droit à l’erreur : trop court et c’est directement sur la roche.

Qu’on se rassure, il n’y a pas que des sauts et des portions damées sur cette piste de Snowshoe, on trouve aussi des racines…

… et de la roche.

Beaucoup de roche !

Une piste aérienne, rapide et technique donc, mais aussi particulièrement physique avec du plat qui fera bien mal aux jambes.

A plat et pas si lisse que ça d’ailleurs…

On retrouve quand même quelques passages bien raides, tant dans les bois que comme ici dans les portions dégagées.

Vous reprendrez bien un peu de roche et de racines ?

Un dernier gros saut au-dessus de ce container et l’arrivée est en vue !

Tous les paddocks sont en haut de la piste, et l’aire d’arrivée est plutôt isolée au milieu de la nature.

On a donc affaire à une piste très variée, moderne sous certains aspects et plutôt old-school à certains endroits. Les réactions des pilotes sont du coup dans la même veine : l’enthousiasme se mêle au scepticisme… mais tous ont hâte d’être sur le vélo pour la conclusion de la saison !

Ce jeudi, place aux premiers entraînements pour la DH mais aussi le XC, avant les qualifs DH et le short-track vendredi, les finales de la descente samedi et les courses XC dimanche.