Transvésubienne: Sauser perd sur tapis vert

27 mai 2015 — Olivier Béart

Après François Bailly-Mâitre, Alexis Chenevier rentre dans la légende en égalant le record de trois victoires consécutives sur la mythique épreuve Sudiste, considérée par beaucoup comme la plus dure au Monde. Mais s’il a quasiment fait jeu égal avec Christophe Sauser sur le terrain, c’est suite à une pénalité que la victoire est revenue au pilote Scott. Explications.

DSC_5465 - lr-border95 bornes, 3500m de d+ et 5000m de d- : voilà le programme de cette édition 2015 de la Transvésubienne.

DSC_5664 - lr-border Pour l’avoir déjà faite deux fois, on peut vous dire que c’est le genre d’épreuve sur laquelle on prie pour arriver à une descente quand on monte… mais aussi où on prie pour que ça se remette à grimper tellement certaines dégringolades sont cassantes et techniques.

D3S_8666 - lr-borderComme il y a trois ans, le pilote Specialized Christophe Sauser était au départ avec un objectif clair : gagner au guidon du tout nouveau Syumpjumper 29”. Mais, alors qu’il a crevé et qu’il a dû se contenter de la 3e place lors de sa première participation, le multiple champion du Monde de Marathon et vainqueur du Cape Epic s’est encore cassé les dents sur la Transvésubienne !

Il a pourtant passé la ligne le premier après 6h10 mais, à l’entrée du Paillon, il s’est perdu. Ce n’était pas une coupe et il n’a pas gagné de temps, mais le règlement est clair : cela fait 5 minutes de pénalité.

D3S_8678 - lr-borderAlexis Chenevier, déjà double vainqueur de l’épreuve, récupère donc la victoire car il a réussi à rester très proche de Sauser : 3 minutes à peine. Faites le compte et voilà le Français qui se retrouve devant pour deux minutes !

DSC_5749 - lr-borderChez les Dames, c’est Nadine Sapin qui l’emporte pour la 4e fois consécutive !

D3S_9357 - lr-borderEn tout, 416 bikers sont venus à bout de l’épreuve mythique et ont pu goûter au plaisir de franchir la ligne sur la promenade des Anglais à Nice.

D3S_9288 - lr-borderPour l’anecdote, le dernier a mis 13h27, soit largement plus du double de Chenevier, qui l’emporte en 6h12. Plusieurs Belges étaient au départ et on retiendra la belle performance de Pieter Broeckx, 32e, ainsi que de son coéquipier du team Nomadesk-GT, le multiple champion de Belgique Master de marathon, Kris Henderieckx, 37e et 3e dans la catégorie 35-39.

DSC_5545 - lr-borderDepuis quelques années, la Transvésubienne s’ouvre aussi aux VAE. Pour la première fois, le vainqueur est allé plus vite que les meilleurs coureurs sans assistance ! Olivier Giordanengo l’emporte avec, au passage, le record de l’épreuve en 5h52.

DSC_5660 - lr-borderNe croyez pas que c’est facile : gérer la batterie sur une course aussi longue est un véritable défi, même si les changements sont permis à plusieurs ravitaillements, et gérer le pilotage d’un engin de presque 20kg sur de tels sentiers nécessite également un fameux niveau !

D3S_9536 - lr-borderSignalons aussi la performance de la paire Gibeaud-Escuain, qui sont les seuls finishers tandem de l’épreuve en 11h14:43.

D3S_9109 - lr-borderEnfin, pour la première fois, la Transvésubienne se déclinait également en une version courte de 50km. Plus encore que la victoire de Joris Bagnol, on retiendra les performances des Dames, qui font un joli tir groupé dans le top 10 scratch ! La Belge Alex Marchal est 7e et gagne d’un souffle la catégorie, avec seulement 47 secondes d’écart sur Justine Tonso et 2’30” sur Sophie Giovane. Tout cela après 5h de course !

Résultats

Pour les résultats de la Trans 50 et VAE, voir ici : www.ucc-sportevent.com/transvesubienne/#results
Photos : Cyril Charpin