Transferts | Sebastian Fini et Janika Loiv chez KMC-Orbea

Sport
18 novembre 2021 — Léo Kervran

KMC-Orbea mise sur l’avenir ! Après l’annonce de l’arrivée du jeune Belge Pierre De Froidmont il y a quelques semaines, ce sont l’Estonienne Janika Lõiv et le Danois Sebastian Fini Carstensen qui rejoignent la structure pour l’année prochaine. Présentations :

Avec le départ de Milan Vader pour l’équipe de cyclisme sur route Jumbo-Visma et alors que le feuilleton Koretzky n’est toujours pas officiellement clos, Malene Degn et Thomas Litscher se retrouvaient bien seuls en Elites dans l’équipe française (qui compte également Luca Martin chez les Espoirs). Il fallait donc recruter et comme d’habitude chez KMC-Orbea, on a choisi des pilotes en devenir, qui ont déjà montré leur potentiel mais à qui il reste encore des progrès à faire.

Quadruple championne nationale, 11e du classement UCI et 6e des championnats d’Europe, Janika Lõiv n’est pas très connue du grand public mais l’Estonienne gravit peu à peu les échelons de la hiérarchie mondiale. Elle vient ainsi de réussir sa meilleure saison en coupe du Monde, régulièrement dans le top 15 sur la ligne d’arrivée.

A 31 ans, il lui reste encore quelques belles saisons à disputer au plus haut niveau. Le passage dans une grande équipe pourrait lui permettre de passer un cap, elle qui roulait jusque-là en tant que pilote privée sur un Scott Spark et soutenue par le magasin Hawaii Express à l’origine de ce fameux maillot si reconnaissable.

Âgé de 26 ans et multiple champion du Danemark en XCO, marathon et cyclo-cross, Sebastian Fini Carstensen représente lui l’avenir du VTT danois chez les hommes. Moins en vue que son compatriote Simon Andreassen, il a énormément progressé ces deux dernières années pour signer des résultats de tout premier plan cette saison, à l’image de sa deuxième place aux championnats d’Europe derrière Lars Forster.

Après 6 ans dans l’équipe de Bart Brentjens, CST PostNL Bafang MTB, l’arrivée chez KMC-Orbea montre qu’il attire désormais la curiosité des grandes équipes. Il vise un podium en coupe du Monde pour 2022, un objectif ambitieux mais on n’est jamais à l’abri d’une surprise, d’autant que cette saison sera particulièrement dense et longue avec 9 courses. Notons qu’il retrouvera dans l’équipe sa coéquipière en sélection nationale Malene Degn, qui roule pour KMC-Orbea depuis 2019.

Les deux pilotes ont signé pour un an seulement et devront donc faire leurs preuves rapidement. Il n’est pas forcément évident d’arriver dans une nouvelle équipe avec autant de pression mais on leur souhaite le meilleur et on vous donne rendez-vous le week-end du 8 au 10 avril 2022 pour l’ouverture de la coupe du Monde à Petrópolis, au Brésil !