Santa Cruz Chameleon : une évolution logique

15 mars 2017 — Pierre-Jean Nicot

En bon précurseur de la catégorie, le Santa Cruz Chameleon est connu des amateurs « d’endurigides ». Les endurigides, ces VTT à suspension avant, polyvalents et ludiques, séduisent de plus en plus de pratiquants, en monture principale ou secondaire. Face à ses nombreux concurrents, le Chameleon veut revenir sur le devant de la scène et adopte, au choix, le format 27,5+ ou 29 pouces.

Santa Cruz dévoile la septième évolution de son Chameleon. Ce modèle semi-rigide en aluminium a sans doute contribué au succès actuel des endurigides. Ces vélos simples et fiables se montrent capables de s’attaquer à une longue randonnée un jour et à une course d’enduro le lendemain.

Seulement, l’offre s’est démultipliée, et le Chameleon ne peut plus se reposer sur ses lauriers ! Santa Cruz l’a compris en le faisant évoluer régulièrement. La dernière édition, à défaut de surprendre, place ce vélo en plein cœur des tendances actuelles.

Compatibilité 27,5+ et 29 pouces, singlespeed ou dérailleur

Le Chameleon se dote d’une compatibilité 27,5+ et 29 pouces, deux formats de roues particulièrement pertinents autour d’un cadre semi-rigide. A chaque pilote de faire son choix, selon son feeling et ses priorités. Dans tous les cas, le franchissement, le grip et même le confort, si relatif soit-il en l’absence d’amortisseur, en sortent améliorés. Le cadre accepte des pneus de 27,5 x 3,00. Les pattes interchangeables permettent toujours aux fans de singlespeed d’envisager ce Chameleon. En singlespeed, l’entraxe arrière mesure 142mm. Il passe en Boost (148mm) en configuration multi-vitesses. La géométrie est conservée grâce aux différentes pattes, que l’on utilise des roues de 27,5+ ou 29″.

Géométrie trail et simplicité

Santa Cruz affine par ailleurs des recettes qui fonctionnent. Notons la géométrie « trail », avec un vélo bas, un angle de 67,5° à l’avant, des bases courtes et un avant long. Saluons la présence d’un boîtier de pédalier fileté en 73mm, bien dans l’esprit d’un vélo simple à entretenir. Aucune surenchère non plus dans le dimensionnement de la fourche, dont le débattement conseillé se situe à 120mm et peut aller jusqu’à 140mm.

Quatre vélos complets sont proposés, en plus du cadre disponible nu pour les amateurs de montages personnalisés. La disponibilité en France est annoncée début mai. Le cadre seul est affiché à 699 euros et les vélos complets (deux montages différents, chacun décliné en 27,5+ et 29″) à 1999 et 2399 euros.

La page du Chameleon : https://www.santacruzbicycles.com/fr-FR/node/1779

Photos : Gary Perkin et Mike Thomas (Santa Cruz Bicycles)