Prototype | Le prochain Commencal Meta dévoilé !

Tech
19 mai 2022 — Léo Kervran

Alors que la première manche des EWS 2022 approche à grands pas (dans deux semaines à Tweed Valley), Commencal a dévoilé aujourd’hui quelques images du prototype qui sera roulé par les pilotes du Commencal Enduro Project et qui préfigure ce qui sera sûrement le Meta V5. Surprise, le vélo abandonne le monopivot et passe au point de pivot virtuel !

La semaine dernière, nous repérions un nouveau vélo à petit débattement et suspension à point de pivot virtuel sur la coupe du monde de XC de Nove Mesto, en République tchèque (lire Spyshot | Bientôt un petit trail chez Commencal ?). Une première pour la marque andorrane, ce qui nous faisait dire en fin d’article “de quoi préfigurer des changements pour les autres modèles de la marque, comme les incontournables Meta ?”.

Une chose est sûre, on ne s’attendait pas à une confirmation aussi nette et rapide ! Temporairement baptisé Meta P003.1, le vélo que Commencal nous présente aujourd’hui sera roulé uniquement par Alex Rudeau, Guillaume Larbeyou et Louis Jeandel, trois des quatre pilotes du Commencal Enduro Project (voir Transferts 2022 | Commencal Enduro Project, objectif développement !). Objectif, “collecter de la donnée et continuer le développement”.

Cette fois, on peut voir le cadre sans le cache et comme on le supposait pour le modèle à petit débattement, il s’agit bien d’une suspension à point de pivot virtuel. On remarque en plus qu’il s’agit de toutes petites biellettes co-rotatives, c’est-à-dire qu’elles tournent dans le même sens (comme chez Ibis, Pivot ou encore BH) plutôt que dans des sens opposés (comme Santa Cruz ou Scor). On note aussi que le vélo est monté en 29″ à l’avant comme à l’arrière, et qu’il ne dispose pas de flipchip pour ajuster la géométrie.

Etant donné que le vélo sera roulé en compétition, la finition est un minimum travaillée mais plusieurs indices montrent que Commencal n’a pas encore arrêté tous ses choix : le support d’amortisseur sur le tube supérieur est vissé plutôt que moulé ou soudé pour être changé facilement, on aperçoit un drôle de bosselage au-dessus de l’amortisseur…

D’un autre côté, les passages internes sont déjà en place, ce qui laisse supposer que les grandes lignes de la géométrie sont déjà validées et que les pilotes ne changeront pas de triangle avant ou arrière à chaque course. On note aussi un cache très particulier au-dessus du jeu de direction, mais impossible de dire si le vélo est monté avec un système classique ou un ensemble de coupelles pour ajuster l’angle et / ou le reach. Le diamètre de la douille de direction, qui semble particulièrement important, pourrait toutefois le permettre.

Comme d’habitude, nous suivrons de près les prochaines apparitions de ce vélo et nous ne manquerons pas de vous tenir informés dès que nous aurons plus d’informations à son sujet !