Présentation | Shimano : les roues 2020

Tech
12 octobre 2019 — Léo Kervran

Après avoir dévoilé ses nouveaux groupes Deore XT et SLX 12V, Shimano présente 3 paires de roues pour 2020. Si les Deore XT avaient été annoncées en même temps que le groupe, les MT620 et MT501 sont toutes nouvelles et surtout destinées au marché de la première monte.  Nous venons de les recevoir pour les tester et, en attendant de les mettre à l’épreuve du terrain, voici tout ce qu’il faut savoir sur le papier.

Shimano XT

Elles se sont fait attendre mais elles sont enfin disponibles, voici les roues Shimano Deore XT. Deux versions sont au programme, XC (M8100) avec 24 mm de largeur interne pour des pneus entre 2,00 et de 2,40 de section et Trail/enduro (M8120) en 30 mm. Elles disposent chacune de 28 rayons, droits sur la version et XC et coudés sur la version enduro.

Les jantes, à la finition très soignée avec cette anodisation grise qui laisse apparaître un “XT” noir, sont plutôt basses (18,8 mm en XC et 19,8 mm en Trail) ce qui devrait apporter un peu de tolérance et de confort. Elles sont par ailleurs asymétriques à l’arrière, pour équilibrer la tension des rayons.

Tubeless ready, les roues Deore XT sont disponibles uniquement au format Boost, en montage Centerlock pour les disques de freins et corps de roue libre Microspline. La version XC, conseillée pour des pneus entre 2,00 et 2,40 de section, est annoncée à 1764 g en 27,5″ et 1840 g en 29″. De son côté, la version trail/enduro pour pneus entre 2,25 et 2,50 est annoncée à 1846 g en 27,5″ et 1932 g en 29″.

Shimano MT600 & MT620

Pour 2020, Shimano dispose également de deux paires de roues “hors groupe” dans sa gamme, qui seront probablement très populaires en première monte. Les MT620 peuvent ainsi être vues comme des “roues SLX” et se placent aux côtés des MT600. D’une largeur interne de 30 mm, elles utilisent une jante tubeless ready asymétrique à l’arrière et un corps de roue libre Microspline.

La géométrie de la jante est identique à celle des XT Trail mais elles n’utilisent que 24 rayons coudés contre 28 pour limiter la prise de poids. Elles sont en effet affichées à 2223 g en 29″ et 2124 g en 27,5″, ce qui commence à faire lourd même pour des roues accessibles. Elles ne seront disponibles qu’au format Boost et en fixation Centerlock pour les disques.

Shimano MT501

Enfin, encore un cran en dessous, Shimano présente les MT501, la déclinaison avec corps de roule libre Microspline des MT500. Vu la popularité des freins de la même gamme (MT500/520) en première monte, on peut s’attendre à les voir souvent montées sur les vélos les plus accessibles. Elles utilisent une conception relativement simple et classique, avec une jante non tubeless ready de 24 mm de largeur interne et 24 rayons coudés.

Pesant entre 2079 g et 2251 g suivant les versions, elles seront donc disponibles en 27,5″ ou 29″, corps de roue libre HG ou Microspline et blocages rapides, axes traversants classiques et axes traversants Boost pour s’adapter à tous les montages. A la différence des roues Deore XT et MT600/620, elles sont assemblées par manchonnage et non par soudure.

Un dernier mot à propos du Microspline : après avoir rechigné à ouvrir son standard de corps de roue libre (spécifique aux cassettes 12 V de la marque), Shimano ouvre désormais la porte à tous les fabricants de moyeux qui souhaiteraient le proposer dans leur gamme. Avec l’arrivée des toujours très populaires groupes Deore XT 12V et SLX 12V, c’était devenu nécessaire pour Shimano car jusqu’aujourd’hui, seules 2 autres marques (DT Swiss et Mavic) disposaient officiellement de la licence d’exploitation pour ce standard.

Plus d’informations : bike.shimano.com