Pivot Firebird 29 : l’oiseau déploie ses ailes 

Tech
20 juin 2018 — Paul Humbert

Juste avant l’ouverture des Crankworx aux Gets, Pivot fait la part belle au gros vélo. Le modèle d’enduro de la marque passe dans une nouvelle dimension en s’équipant de grandes roues de 29 pouces. Le cadre est repensé et c’est un tout nouveau Pivot Firebird 29 qui voit le jour. Présentation du vélo en détail : 

Le Pivot Firebird 29 se veut « gros enduro » sans en être un. Entendez par là que la marque américaine ne souhaite pas proposer une machine exclusive, nécessitant un niveau technique ou physique élevé pour l’exploiter. Pivot entend proposer un vélo avalant le terrain et le dénivelé comme jamais, tout en restant vivace et léger. Belle idée.

Le Firebird 29 développe 162mm de débattement à l’arrière, pour 170mm à l’avant avec une fourche à déport court (44mm). Il est commercialisé en 29 pouces mais un montage en 27,5 Plus est possible en compensant la différence de hauteur avec une coupelle de 17mm à placer entre la douille de direction et le sommet de la fourche, comme c’est le cas notamment sur le Switchblade que nous avons eu l’occasion de tester. Cette coupelle peut également être utilisée pour faire varier la géométrie du vélo en 29 pouces mais la solution n’est pas la plus recommandée par la marque. 

Côté construction, on retrouve une architecture toute en carbone. Comme souvent pour ses gros vélos, Pivot passe en « super boost », un entraxe de roue arrière de 157x12mm reprenant les cotes externes d’un moyeu de DH, mais avec des flasques plus élargies. Là aussi, si le sujet vous intéresse, vous trouverez plus d’infos dans le test du Switchblade.

La marque s’affranchi également du dérailleur avant ; l’objectif étant de rigidifier le triangle arrière, mais aussi et surtout d’offrir des bases hyper courtes pour ce genre de vélo, avec seulement 431mm de long ! Un tour de force d’autant plus grand qu’on constate que le vélo est optimisé pour accueillir des pneus de 2.6 de largeur en 29 pouces, et jusqu’à 2.8 en 27,5 Plus.  

Pour la robustesse générale, les biellettes ont été élargies. L’amortisseur passe au format Metric et, avec un Fox Float X2, le poids du cadre est de 3,2kg.

Les câbles traversent le cadre en interne et tout le cheminement est optimisé sur ce modèle. 

Sur la biellette base, on repère une petite protection qui vient isoler le basculeur de la boue et de la terre qui pourrait venir s’y loger. Ce petit flap a déjà été aperçu sur le Trail 429 présenté il y a peu et est adaptable sur tous les modèles existants.

La suspension n’est pas en rupture avec le reste de la gamme puisqu’on retrouve un DW-Link, la suspension développée par Dave Weagle qui permet au bras arrière de « flotter » entre deux basculeurs. 

Côté géométrie, cette dernière est évolutive puisqu’un « flip chip » permet de modifier l’angle de chasse d’un demi degré en abaissant le boitier de pédalier de 6mm.

En position basse, on retrouve un reach de 455mm de long en taille M. Les bases affichent 431mm de long et l’angle de chasse est de 65 degrés.

Quatre tailles sont proposées.

Le Pivot Firebird 29 se décline en 6 montages et deux coloris (au choix). Les modèles les plus haut de gamme (en photo ici) sont équipés de roues Reynolds BlackLabel Carbone de 34mm de largeur interne. Le montage XX1 Sram affiche 10999€ et 9949€ pour le montage XTR. 

On retrouve ensuite des montages permettant à chacun de trouver son bonheur côté équipements, les tarifs restant toujours élevés car Pivot se positionne résolument dans le haut de gamme. Il faudra compter 7599€ ou 8999€ pour les montages « Pro » et 6599€ ou 6099€ pour les montages « Race » en « entrée de gamme ». 

Les vélos sont d’ores et déjà disponibles en montages complets. Il faudra attendre encore un peu pour les cadres nus. Le cadre du Pivot Firebird 29 est d’ailleurs couvert par une garantie de 10 ans.

Plus d’infos sur le site de la marque : http://www.pivotcycles.com/