Nouveauté | Transition Repeater : un ebike chez Transition

Tech
8 mars 2022 — Léo Kervran

Transition se lance à son tour dans l’e-bike ! La petite marque de Bellingham, dans la région du Pacific Northwest, était l’une des dernières marques à ne pas disposer d’un VTTAE dans sa gamme mais c’est désormais de l’histoire ancienne. Voici le Repeater, qui aura la lourde tâche de décliner la philosophie de la marque en version à assistance électrique :

Au fil du temps, Transition s’est fait connaître pour ses vélos de caractère et qui demandent souvent une certaine dose d’engagement pour en tirer le meilleur parti. On pense notamment au Scout ou Spur, que nous avions essayé lors de leurs sorties respectives. Une marque de fabrique qui n’est pas évidente à adapter au VTTAE et jusque-là, la marque n’avait jamais montré une quelconque volonté à prendre le virage de l’e-bike, allant jusqu’à se moquer gentiment du segment dans une vidéo tournée il y a quelques années.

Le lancement de ce Repeater est donc une réelle surprise. Sur le papier, le vélo ne se distingue pas par son originalité et applique une recette bien connue mais pour un premier e-bike, difficile d’en vouloir à la marque.

Le Repeater est ainsi monté sur des roues de 29″ et affiche 160 mm de débattement à l’avant comme à l’arrière, des caractéristiques qui font de lui l’équivalent du Sentinel dans la gamme sans assistance.

Transition lui a appliqué les mêmes concepts SBG Geometry et GiddyUp Suspension (progressivité autour de 25 %, prévue pour un sag entre 28 et 34 %) qu’à ses autres vélos, et on retrouve donc des cotes proches de celles… du Sentinel, à l’exception de bases plus longues pour laisser de la place au moteur. Le Repeater affiche ainsi un angle de direction de 64°, un angle de tube de selle qui va de 78,4 ° (taille S) à 77,1° (taille XL), un reach de 455 mm en taille M et des bases de 455 mm également.

Côté assistance, Transition a fait le choix de Shimano et de son moteur EP8, avec la batterie 630 Wh. Pas de batterie “exotique” (mais validée par Shimano) comme chez Santa Cruz ou Norco pour aller chercher une plus grande capacité, ici on se repose entièrement sur le savoir-faire de l’équipementier japonais.

Côté pratique, on note avec surprise que Transition a opté pour des entrées de gaines à travers le jeu de direction. Déconcertant venant d’une marque qui a longtemps travaillé et communiqué autour de la facilité d’entretien de ses vélos, allant jusqu’à faire passer la Durit de frein arrière intégralement en externe (c’est d’ailleurs toujours le cas sur les vélos classiques) mais on n’est plus à une surprise près avec ce Repeater.

3 modèles, tous en carbone, figurent au catalogue : un montage haut de gamme en transmission Sram GX Eagle AXS, freins Magura MT7 et suspensions Fox 38 / Float X2 Factory  (10 999 €), un intermédiaire en Sram GX Eagle mécanique, Magura MT7 et Rockshox Zeb Ultimate / Fox Float X Performance Elite (9 299€) , et enfin un modèle un peu plus accessible (enfin façon de parler : 8 299 €) en Sram NX Eagle, Magura MT5 et Rockshox Zeb R / Fox Float X Performance.

Plus d’informations : transitionbikes.com