Nouveauté | Orbea Onna : simple et accessible mais moderne !

Tech
3 mars 2022 — Léo Kervran

Inutile de le nier, le VTT est un sport qui devient vite cher lorsqu’on commence à s’intéresser au matériel. Avec le Onna, successeur du MX, Orbea souhaite mettre les dernières évolutions en termes de construction, de finition ou de géométrie à la portée des petits budgets : 1 099 € pour le modèle… le plus cher ! Présentation :

La marque basque annonce la couleur d’entrée dans présentation : l’Onna est “notre VTT d’entrée de gamme mais on en est fier et il est totalement prêt pour les sentiers”.

Un VTT d’entrée de gamme peut-être, mais qui fait tout comme les grands. Les gaines et Durits passent en interne, la douille de direction est conique, le support d’étrier de frein arrière est au standard PM160 et si aucune tige de selle télescopique n’est montée de série pour garder un tarif le plus bas possible, le cadre peut en accepter sans problème (tube de selle en 27,2 mm). Seule grosse différence de conception avec les VTT plus hauts de gamme, les axes de roues sont encore au format serrage rapide, là encore pour des raisons de coûts.

Du fait de son positionnement moins sportif que l’Alma, l’Onna se pare d’accessoires un peu inhabituels sur nos VTT, mais bien utiles pour une utilisation à cheval entre tout-terrain et vélotaf : inserts pour porte-bagage, pour béquille ou encore pour garde-boue. Le cadre nu est annoncé à 1,48 kg, soit 200 g de plus que celui de l’Alma en aluminium.

Pour la géométrie, Orbea a misé avant tout sur le confort et le contrôle, avec l’objectif de proposer un vélo sécurisant. L’Onna se dote ainsi d’un angle de direction moderne (68,5°), d’un angle de tube de selle de 74,5° mais de bases presque longues : 440 mm. En taille M, le tube horizontal mesure 589 mm et le reach est fixé à 418 mm, des valeurs assez conservatrices.

On note par ailleurs que l’Onna est proposé en deux tailles de roues, 27,5″ (avec bases 10 mm plus courtes, 430 mm) pour les déclinaisons XS et S et 29″ du S au XL. En S, on a donc le choix entre les deux formats.

Côté équipements, on remarque qu’Orbea a tenu à installer des freins à disques hydrauliques sur tous les modèles, y compris l’Onna 50 à 629 €. Pas de compromis sur la sécurité ! Autre point qui peut vite faire grimper les dépenses, la transmission. Sans surprise, elle varie donc suivant le niveau de gamme : cela va d’un groupe 2×8 sur l’Onna 50 à un montage 1×11 sur l’Onna 10, en passant par du 2×9, du 2×10 et du 1×10.

Cinq modèles composent la gamme Onna, qui démarre à 629 € avec l’Onna 50 et monte jusqu’à 1 099 € pour l’Onna 10. Les vélos se déclinent aussi en versions Onna Junior pour les plus jeunes, similaires en tous points aux modèles adultes mais proposés uniquement en taille XS avec roues de 27,5″.

Plus d’informations : orbea.com