Nouveauté | Michelin revoit sa gamme XC

Tech
18 janvier 2022 — Léo Kervran

Après plusieurs mois à les voir passer en test sur les vélos des athlètes, les voici enfin en vente au public : les nouveaux pneus Michelin dédiés au cross-country et aux pratiques associées. Au total, 5 modèles répartis en 3 dessins et 2 carcasses pour convenir à tous les pratiquants :

Le Jet XC² et le Force XC² sont les pneus les plus performants de la marque, utilisés entre autres par l’équipe KMC-Orbea. Le Jet est conçu pour les parcours rapides ainsi que les surfaces dures et compactes avec sa bande de roulement basse et bien remplie. Le Force est lui un peu plus polyvalent, son dessin est un peu plus agressif pour lui offrir une bonne adhérence sur une plus grande variété de terrains. Ses crampons restent toutefois assez bas pour garder une résistance au roulement faible.

Le Wild XC est lui dédié aux terrains souples, boueux ou non. On peut facilement l’imaginer en montage avant pour l’hiver voire toute l’année sur une pratique randonnée, couplé à un Force XC² à l’arrière. Ces trois dessins se déclinent ensuite en deux gammes, qui se distinguent par des choix de carcasse et de gomme différents.

Dans l’offre XC Racing, développée pour la performance, on a droit à la carcasse Cross Shield², particulièrement évoluée : une nappe 2×150 tpi sur tout le pneu doublée d’un textile haute densité pour protéger des crevaisons et un renfort supplémentaire en 2×150 tpi sur les talons (donc 4×150 tpi sur cette zone, avec la première nappe) pour limiter les risques de pincement. Selon Michelin, c’est ce qui doit apporter l’équilibre idéal entre robustesse, poids, résistance au roulement, confort et stabilité.

Pour la gomme c’est plus simple, on retrouve la bien connue Gum-X qui est aussi présente sur une partie des modèles enduro de la marque. A l’image de Pirelli, et à rebours de Maxxis ou Schwalbe, c’est un unique mélange sur tout le pneu (pas de composition différente entre la bande de roulement et les crampons latéraux) qui doit offrir un bon compromis entre adhérence, durée de vie et rendement.

En Performance Line, un peu plus accessible, on a toujours la Gum-X mais une carcasse plus simple, composée de 3 couches en 60 tpi ainsi que d’un renfort en tissu sous la partie cramponnée (les flancs sont donc plus exposés).

Le Jet XC² sera disponible uniquement en gamme Racing et 29×2.25. Le Force XC² et le Wild XC sont eux proposés en Racing ou Performance, en 29×2.10 ou 29×2.25 pour le premier et 29×2.25 ou 29×2.35 pour le second. Les tarifs ne nous ont pas été communiqués.

Pas de 2.35 pour le Force XC² et le Jet XC², cela surprend quand on sait que les pneus larges sont de plus en plus plébiscités, notamment en compétition (plus de confort et meilleur rendement sur les circuits tassés après des centaines de passages) mais Michelin semble confiant dans ce choix.

Plus d’informations : bike.michelin.com