Nouveauté 2021 | Canyon Grizl : un gravel accessible et polyvalent

Tech
11 mai 2021 — Léo Kervran

Un nouveau gravel chez Canyon ! 3 ans après la sortie de l’étonnant Grail, la marque allemande présente le Grizl. Si son nom rappelle le célèbre ours brun d’Amérique du Nord, ce n’est pas pour rien : là où le Grail penche du côté sportif de la pratique, le Grizl s’adresse à celles et ceux en quête de beaux chemins techniques, de voyage et d’aventure.

Canyon n’est pas novice en matière de gravel puisque la marque avait lancé le Grail dès 2018. A sa sortie, le vélo avait surpris avec son insolite cintre “biplan”, censé améliorer le confort et la filtration des vibrations. Malgré son positionnement très sportif, 50 % route et 50 % chemin selon Canyon, nous l’avions beaucoup apprécié jusque sur des sorties engagées.

Toutefois, il faut bien reconnaître que le Grail n’est pas adapté à tous les pratiquants de gravel : dégagement limité à des pneus de 700×42, peu de supports vissés pour de la bagagerie et ce fameux cintre si polarisant.

Pour répondre aux attentes de ces pratiquants, Canyon a créé le Grizl, un tout nouveau gravel tourné vers l’aventure et les sentiers techniques. Un vélo aussi plus polyvalent que le Grail, avec un cadre qui accepte des pneus jusqu’à 50 mm de section (45 mm monté de série), des disques en 180 mm de diamètre (160 mm de série) et qui intègre des passages internes pour une tige de selle télescopique.

Canyon a également pensé aux amateurs de bikepacking et le Grizl ne manque pas d’options de montage pour des porte-bidons supplémentaires ou des porte-bagages. On retrouve ainsi des inserts sur le tube supérieur, sous le tube inférieur, sur la fourche (3 kg max par côté) et des points de fixation pour des garde-boue et un porte-bagages arrière. La marque allemande a même développé, en collaboration avec le spécialiste de la bagagerie vélo Apidura, un ensemble de trois sacoches pour le Grizl.

Côté géométrie, le Grizl est assez proche du Grail et reste relativement sage, comme en témoigne l’angle de direction relativement droit même pour un gravel (le Specialized Diverge est à 71,25° en M, le BMC Urs à 70°). Cela n’est pas forcément un mauvais signe pour les qualités du vélo dans le technique, puisque le Grail nous avait d’ailleurs agréablement surpris dans ce domaine.

On note tout de même que le Grizl est légèrement plus long que le Grail, tant au niveau des bases que sur l’empattement total. Cela devrait permettre au vélo d’offrir un peu plus de confort et de stabilité, quelque chose de tout à fait cohérent compte tenu de son positionnement.

Le Grizl se décline en 7 tailles, du XXS au XXL et on remarque au passage que le vélo est proposé dans différentes tailles de roues : 650b (ou 27,5″) en XXS et XS puis 700c (ou 29″) dans les autres tailles. Contrairement à ce qui se fait chez d’autres marques, il n’est pas possible de monter des “petites” roues en 650b mais en large section (2,1″ par exemple) sur les grandes tailles du Grizl. Le dégagement reste à 50 mm peu importe la taille de roue et, d’après Canyon, il n’y a aucun intérêt à monter du 650b sur une taille conçue pour du 700c.

Pour ce lancement, le Grizl est présenté uniquement en cadre carbone, avec deux versions différente : CF SL et CF SLX. Les poids des vélos vont de 8,6 kg pour le modèle le plus haut de gamme à 9,8 kg pour le plus accessible. La marque nous a par ailleurs confirmé qu’une déclinaison en aluminium est en préparation, mais comme pour beaucoup de choses dans l’industrie et ailleurs, la crise sanitaire a retardé le projet.

La famille CF SL compte 5 modèles : CF SL 6, CF SL 7, CF SL 7 WMN, CF SL 8 et enfin un CF SL 8 1-by (monoplateau). Ces deux derniers modèles adoptent par ailleurs la tige de selle Canyon VCLS 2.0, capable de se déformer pour apporter un surcroît de confort. Les prix vont de 1999 (CF SL 6) à 2 799 euros (CF SL 8).

La version haut de gamme CF SLX est elle proposée en deux versions, avec une transmission Shimano GRX Di2 2×11 ou Campagnolo Ekar 1×13. Les deux modèles sont équipées de roues DT Swiss GRC 1400 Spline (largeur interne de 24 mm) chaussées de pneus Schwalbe G-One Bite, d’une selle Fizik Argo Terra et d’un cockpit Canyon et de la tige de selle VCLS 2.0. Les prix : 4499 € en Campagnolo et 4599 € en Shimano Di2.

Plus d’informations : canyon.com

Photos Canyon / Roo Fowler & Tal Vardi