Magura Boltron : une fourche inversée dédiée aux E-bikes.

29 juin 2016 — Paul Humbert

En marge de l’Eurobike, l’organisation a créé les Media Days, un salon réservé aux journaliste qui nous permet de découvrir certaines nouveautés et de pouvoir les tester. En flânant dans les allées du salon, nous sommes tombés nez à nez avec une fourche inversée que nous avions déjà vue il y a quelques mois : c’était dans les bureaux de la firme allemande Magura et rien n’était censé fuiter avant la fin de l’été. Découvrez en exclusivité les premières informations sur cette Magura Boltron dédiée aux E-bikes.

Magura-vojo-2016-paul-humbert-7C’est peut-être la première du genre. Certains autres marques ont créé des déclinaisons de leurs fourches pour s’adapter aux contraintes du VAE, mais Magura a suivi une voie différente en concevant cette fourche spécifique. Développée avec WP, le préparateur suspension de la branche motorisée de KTM, la Magura Boltron inversée se veut le remède aux nouvelles contraintes des vélos à assistance électrique.

Magura-vojo-2016-paul-humbert-8Plus de poids, plus de vitesse : les fourches sont mises à rude épreuve et doivent encaisser encore plus au moment des freinages. Le confort se doit d’être rendez-vous et les tubes trop fins des fourches traditionnelles ne satisfaisaient pas la marque. En E-bike, la fourche ne cesse de travailler et elle doit être active constamment.

Magura a bien compris que l’intérêt pour les E-bike ne faisait que commencer et que des équipements spécifiques allaient bientôt affluer. Après la transmission Sram dédiée à ces machines, Magura relance son activité suspension en se concentrant sur ces nouveaux types de VTT.

Sans titreÀ première vue, il n’y a pas d’électronique embarquée sur cette Magura Boltron. La marque n’y a donc pas intégré sa technologie e-lect mais on se doute que cette idée doit être en développement tant la gestion autonome des suspensions les a occupés ces dernières années.

Magura-vojo-2016-paul-humbert-10C’est pour répondre aux problématiques de rigidité que Magura a opté pour une fourche inversée et des plongeurs de 35mm. Les plus grosses tensions s’effectuent juste sous le té et c’est pourquoi la marque a vu grand. Pour toujours plus de rigidité, un axe de 20mm en acier équipe la fourche.

Magura-vojo-2016-paul-humbert-2La Boltron pourra développer 120 ou 150mm de débattement. Pour l’instant conçue pour les roues de 27,5 pouces, elle peut accueillir des pneus de 27,5 Plus. Côté réglages, on peut ajuster le rebond de la fourche et modifier la compression en installant des « tokens ». Aucun blocage n’a été prévu car sur un E-bike, la fourche travaille en continu.

Magura-vojo-2016-paul-humbert-5Plusieurs settings sont prévus et la fourche est annoncée à 2,1 kg. Nous venons d’en apercevoir le premier modèle mais la commercialisation définitive de la Boltron est annoncée pour 2017-2018. Magura s’est associé à WP qui a l’habitude de développer des fourches inversées pour la moto, le spécialiste de la suspension dispose ainsi de tous les appareils de mesure. Après sa conception en Europe, cette fourche est produite à Taïwan.

Magura-vojo-2016-paul-humbert-11En interne, la fourche fonctionne avec une cartouche fermée. L’huile se trouve en bas et l’air au dessus. Un piston flottant vient éviter le mélange de l’huile et de l’air. C’est du côté de l’air et par en bas qu’il est possible d’ajuster la compression à l’aide de « tokens ».

Magura-vojo-2016-paul-humbert-12Florian, l’ingénieur à l’origine de cette fourche chez Magura, nous précise qu’il s’agit « d’un tout nouveau ressort à air négatif que se comprime tout seul. Le design du piston est unique et la pression de la chambre négative s’adapte toujours à celle de la chambre principale. » La manipulation pour ajuster la compression se veut simple et à la portée de tout le monde.

Magura-vojo-2016-paul-humbert-4Côté entretien, la Magura Boltron et son fonctionnement inversé rendent la lubrification plus facile. Une entretien annuel est préconisé, comme pour toutes les autres fourches « performance ». Dans un premier temps, la fourche ne sera pas commercialisée en « after-market » mais sera montée directement sur des vélos, comme le KTM aperçu ici.

Magura-vojo-2016-paul-humbertRendez-vous très vite pour plus d’informations et un premier test !