Leatt 2019 | Du nouveau côté masques et casques

Tech
9 avril 2019 — Léo Kervran

Leatt se diversifie ! Créée en 2006 et originellement spécialisée dans les neck brace, ces dispositifs de protection des vertèbres cervicales, la petite marque sud-africaine développe sa gamme vélo depuis quelques années. Il  ne manquait plus que les masques pour compléter la gamme d’équipement et c’est désormais chose faite avec ce nouveau masque Velocity 6.5. Leatt en profite également pour étendre sa gamme DH avec un nouveau casque DBX 3.0 DH.

Leatt Velocity 6.5

En utilisant différents plastiques et mousses, Leatt entend faire en sorte que son masque puisse s’adapter au mieux à tous les visages. Le large bandeau dispose d’une bande en silicone sur sa face interne pour l’empêcher de glisser et le masque intègre les supports pour Roll-Off et Tear-Off.

Les sud-africains annoncent un champ de vision extrêmement large de 170°. A titre de comparaison, la vision binoculaire couvre environ 120° sans bouger les yeux.

L’écran est facilement interchangeable en faisant pivoter les supports du bandeau.

Par ailleurs, tous les écrans ont réussi les tests militaires et sont annoncés comme étant pare-balle. Si cela se confirme, ils devraient donc être assez résistants aux rayures…

Le Velocity est disponible dès maintenant en 3 version : 6.5 (7 coloris, 80 €) , 6.5 Iriz (verre miroir, 9 coloris, 90 €) et 6.5 Roll-Off (avec Roll-Off, 4 coloris, 100 €).

Des écrans anti-buée sont en vente séparément en 9 coloris avec des prix allant de 10 € à 25 €.

Leatt DBX 3.0 DH

Ce nouveau casque vient compléter la gamme DH de Leatt qui disposait déjà du 5.0 et du 6.0.  Par rapport au reste du marché, le DBX 3.0 DH se situe sur un segment milieu de gamme, avec une coque en fibre de verre et un peu moins d’aérations que ses grands frères

Le Leatt DBX 3.0 DH intègre la 360° Turbine Technology (visible ici sur le DBX 3.0 open face) pour améliorer l’absorption des chocs et réduire l’impact des rotations sur le cerveau, à l’image de ce que propose Bontrager avec le WaveCel. Comme son nom l’indique, ce système est composé de petites “turbines” en matériau élastique et compressible disposées entre la mousse EPS et la tête. Les sud-africains annoncent jusqu’à 40 % de réduction des accélérations en rotation et 30 % de réduction du risque de traumatisme crânien ou commotion cérébrale.

Dans la même optique, la visière peut se libérer toute seule en cas de contrainte trop importante pour réduire les forces appliquées sur le cou.

Autre détail technique notable, la fermeture se fait par une boucle magnétique Fidlock et non par une boucle moto plus classique. Les mousses intérieures sont détachables et lavables.

Le DBX 3.0 DH est composé de fibres de verre et est annoncé à 1160 g. Il est disponible dès maintenant en 4 tailles (de S à XL) et 4 coloris au prix de 189 €.

Plus d’infos : leatt.com/bike

Crédits photo : Bike Connection Agency