La tige télescopique de Marzocchi arrive!

5 avril 2015 — Olivier Béart

Surprise sur le vélo d’Alex Lupato par notre correspondant sur l’EWS de Rotorua, la tige de selle téléscopique Marzocchi arrive enfin sur le marché après deux ans de développement. De nouvelles suspensions sont aussi annoncées. De bonnes nouvelles qui montrent que la marque italienne veut revenir sur le devant de la scène.

Enduro_World_Series_Rotorua_2_Copyright_Simone_Lanciotti_VojoMag-16Ces dernières années n’ont pas été simples pour Marzocchi. Après son rachat par le gigantesque groupe Tenneco, qui est notamment derrière les suspensions Monroe, on s’attendait à ce que la marque italienne revienne rapidement sur le devant de la scène. Mais cela a pris plus longtemps que prévu. Et “Marzo” va repartir de loin car aujourd’hui, dans nos contrées, on peut parler de diffusion confidentielle.

Cela pourrait néanmoins changer rapidement : partenaire du team Mondraker de Danny Hart en DH, la marque revient aussi avec des produits très intéressants pour l’enduro, utilisés notamment par le team Commençal, ainsi que des pilotes comme Alex Lupato. C’est ce dernier qui a pris la pause avec son MDE Damper 650b pour notre correspondant à l’EWS#1 de Rotorua. Commençons par la tige de selle télescopique, qui vient de rentrer en production après deux ans de développement.

EWS_Rotorua_Enduro_Tech2_Marzocchi_Dropper_Compo8Le débattement de ce “dropper post” est de 125mm, avec une commande au guidon qui actionne soit un levier sous le chariot de selle comme ici, soit le mécanisme par le dessous en mode “stealth” avec passage du câble dans le cadre. En version externe, le levier fait penser un peu à Thomson.
Le piston est traité avec le revêtement “Expresso” anti-frictions spécifique à la marque et il est réglable sur une infinité de positions tant en montée qu’en descente (pas de crans prédéfinis, ni de remontée d’une traite comme sur certains modèles concurrents).

Enduro_World_Series_Rotorua_2_Copyright_Simone_Lanciotti_VojoMag-15Le poids n’a pas été divulgué, mais on sait que la tige sera disponible en 30,9 et 31,6mm de diamètre et qu’elle coûtera autour de 300€ avec passage externe de la gaine et 350€ en version stealth. Elle sera disponible très rapidement auprès des distributeurs de la marque (Cosmic Sports pour le Benelux et Conforme Garage pour la France).

EWS_Rotorua_Enduro_Tech_Fourche_Marzocchi_350_NCR_Manuel_Ducci_Compo8Sur le bike d’Alex Lupato, on remarque aussi de nouvelles suspensions avec la fourche 350 et l’amortisseur 053. Vous avez remarqué le nom “miroir” des deux produits ? Normal : ils sont pensés pour fonctionner ensemble. La fourche 350 NCR figure déjà dans la gamme et elle offre un réglage de compression, du rebond, ainsi qu’un mode plateforme.

Enduro_World_Series_Rotorua_2_Copyright_Simone_Lanciotti_VojoMag-4L’amortisseur 053 S3C2R est en revanche tout nouveau. Il intègre un double réservoir externe très compact, histoire de pouvoir prendre place dans tous les cadres d’enduro… et de laisser de la place à un porte-bidon ! Dans le premier de ces piggy bag, avec les mollettes, on retrouve un réglage à trois positions de la plateforme de pédalage (up, ride et down). L’originalité est qu’il est combiné à un réglage des compressions hautes et basses vitesses pour le mode down, habituellement réservé aux machines de DH.

Le mode “up” peut aussi être ajusté en fermeté. Dans le 2e piggy, on trouve une membrane qui joue le rôle de piston flottant afin de permettre au fluide de suspension de circuler dans la chambre quand l’amortisseur est comprimé. Il est ainsi séparé de l’air sous-pression, ce qui réduit la stiction et le risque d’émulsion air-huile en utilisation intensive.

EWS_Rotorua_Enduro_Tech_FRM_Manuel_Ducci_Compo8Derniers détails, qui ne sont pas signés Marzocchi, mais que nous souhaitons vous montrer : le MDE d’Alex Lupato est monté avec des composants FRM, dont ces magnifiques moyeux à corps carbone, cette intéressante potence très compacte et surtout un pédalier CU3 avec plateau ovoïde.
Après la route et quelques pilotes de XC, ces plateaux qui réduisent le point mort au pédalage commencent à être de plus en plus populaires en enduro, où ils sont utilisés notamment par Fabien Barel et quelques autres pilotes comme Lupato. Affaire à suivre…

Plus d’infos : www.marzocchi.com