EWS#2 : Hill et Ravanel gagnent en Colombie

Sport
2 avril 2018 — Paul Humbert

Au coeur de la jungle colombienne, les Enduro World Series viennent de boucler la première course internationale d’enduro dans ce pays. Une spéciale urbaine attendait les pilotes le samedi avant d’enchaîner par 6 autres spéciales le dimanche, dont une dernière remportée en moins de 30 secondes. En raison des grosses chutes de pluie, une spéciale a été supprimée du programme original. La destination change, mais pas le nom des gagnants ! Sam Hill et Cécile Ravanel restent en tête du classement général. Derrière eux, et surtout chez les hommes, il y a du mouvement ! 

Dames

En Colombie, on prend les mêmes et on recommence ! Cécile Ravanel remporte la course grâce à une belle régularité, preuve de son expérience. Elle concède toutefois 4 spéciales à ses concurrentes, tout en s’assurant de remporter les plus longues des deux jours de course. Isabeau Courdurier remporte la cinquième spéciale et s’installe confortablement à la deuxième place. Katy Winton est troisième et remporte la dernière spéciale “sprint”. Sur le podium, elles sont accompagnées par Ines Thoma et Noga Korem. C’est Anneke Beerten qui remporte la spéciale urbaine du samedi. Elle est 7ème à l’issue de la course.

Hommes

Motivé et entraîné comme jamais, Sam Hill est inarrêtable, peu importe le terrain sur lequel il évolue. Inébranlable, l’Australien remporte 4 spéciales sur les 7 au programme des deux jours. Il est suivi par le pilote de descente Marcelo Gutierrez, chez lui, dans sa ville, en Colombie. Le pilote Giant évolue dans une autre discipline mais il est également connu pour être le pilote le plus physique du circuit. Avec l’avantage du terrain, un physique solide et une motivation décuplée par le public, cette seconde place n’est pas une surprise.

Le public était présent en masse dès le samedi soir et si Damien Oton ne prend que la 10ème place de la première spéciale, il arrive à se hisser à la troisième place du classement. Un beau retour pour le Français qui a connu une première course difficile au Chili.

La surprise, qui n’en n’est plus une tant les signaux avant-coureurs étaient nombreux, c’est la 4ème place du jeune français Youn Deniaud. Il est suivi par Greg Callaghan, Robin Wallner et Théo Galy qui réalise une belle course.

La mauvaise nouvelle du week-end, c’est Adrien Dailly qui écope d’une pénalité de 20 secondes pendant les reconnaissances. Elle le fait rétrograder de la 5ème à la 9ème place. Cette pénalité lui a été attribuée après avoir utilisé une voiture pour accéder au sommet d’une spéciale, ce qui était interdit par le règlement et mal compris par le staff du pilote Lapierre.

Rendez-vous dans quelques heures pour découvrir notre vidéo de la course.

Les résultats complets :

Download (PDF, 3.57MB)