Enduro World Series : une nouvelle philosophie pour la saison 2020

Sport
16 juillet 2020 — Christophe Bortels

Les organisateurs des Enduro World Series annoncent du changement dans le déroulement de la saison 2020. Pas de nouvelle annulation d’épreuve cette fois, mais un Trophée des Nations qui change de statut et l’annonce qu’il n’y aura pas de champion sacré au terme de cette saison décidément très particulière.

C’est dorénavant toujours avec un peu d’angoisse qu’on voit tomber dans notre boîte mail des communiqués officiels de l’UCI, des EWS, etc. Heureusement, pas de trop mauvaise nouvelle cette fois, mais quelques infos importantes malgré tout !

La première, somme toute logique, c’est qu’il n’y aura pas de Trophée des Nations cette année. On voyait en effet mal comment les pilotes allaient pouvoir se qualifier et faire partie des 4 pilotes (3 titulaires et un réserviste) d’une équipe nationale, avec une seule manche EWS programmée avant l’évènement et peu de manches EWS Qualifier où récolter des points, sans parler des restrictions de voyages très variables d’une région du globe à l’autre.

L’épreuve prévue à Finale Ligure (Italie) le 27 septembre ne saute pas pour autant puisqu’elle se transforme simplement en manche EWS “classique”, et sera la 2e du calendrier après Zermatt, programmée fin août. Le Rider Trophy, épreuve individuelle ou par équipe réservée aux amateurs, est quant à lui maintenu le samedi, ce qui n’est pas le cas de l’Industry Trophy (compétition par équipes composées de pilotes d’une même marque, mécanos, etc ) qui est par contre bel et bien annulé.

Autre conséquence de la crise sanitaire, et pas des moindres : il n’y aura pas de champion sacré au terme de la saison, et ce par souci d’équité, au cas où certains pilotes ne pourraient pas disputer l’une ou l’autre épreuve en raison de circonstances particulières liées à la crise sanitaire. A la place, des maillots distinctifs seront attribués aux vainqueurs de chacune des épreuves du calendrier, en EWS comme en EWS-E (la série E-bikes), une opération plutôt sympathique qui sera d’ailleurs maintenue au-delà de la saison 2020. Toujours dans la même logique, une équipe pourra faire appel à un pilote remplaçant pour conserver son effectif au complet au cas où un de ses membres ne pourrait pas participer à une course, là aussi dans le but de voir le classement Teams établi de la manière la plus équitable possible.

Calendrier EWS 2020

  • Zermatt (Suisse) + EWS-E– 30 août 2020
  • Finale Ligure (Italie) + EWS-E – 27 septembre
  • Petzen/Jamnica (Autriche/Slovénie) – 3 octobre
  • Olargues (France) + EWS-E : 17 octobre
  • Manizales (Colombie) : 6 novembre
  • Farelonnes (Chili) : 14 novembre