EWS #6 | Whistler : Rude et Courdurier virent en tête après la Queen Stage

Sport
11 août 2019 — Christophe Bortels

C’est une nouveauté : la mythique étape de Whistler (Canada), théâtre ce week-end de la 6e manche des Enduro World Series, se déroule pour la première fois en deux journées. Une seule spéciale était au programme ce samedi, mais pas n’importe laquelle : la monstrueuse Top of the World, spéciale la plus longue de la saison avec ses plus de 11km et… 1500m de dénivelé négatif ! Voici les résultats plein de surprises :

Hommes

Victorieux à Val Di Fassa pour son retour à la compétition, Richie Rude s’est ensuite fait surprendre aux Orres par Ed Masters au terme d’une course d’anthologie particulièrement serrée. Il avait donc à coeur de remettre les pendules à l’heure, et son sursaut d’orgueil fait très mal à la concurrence dès cette Queen Stage : l’Américain est non seulement le seul à passer sous la barre des 20 minutes (!) pour dévaler Top of the World, mais il laisse tout le monde à plus de 30 secondes… et même beaucoup plus pour certains ténors de la discipline ! La course est évidemment encore longue avec cinq spéciales au programme dimanche et tout peut vite basculer en enduro, mais Shawn Neer occupe pour l’instant une surprenante et prometteuse 2e place, à 31.5 secondes de son compatriote et co-équipier chez Yeti. Josh Carlson, Matt Walker et Sam Hill complètent le top 5 provisoire. Thomas Lapeyrie, 7e juste derrière Mckay Vezina, est le premier Français au classement.

Hill et Gauvin (8e à 56 secondes) sont les deux seuls pilotes du top 10 du classement EWS actuel à céder moins d’une minute à Rude dans cette Queen Stage. Ed Masters, lui, est actuellement 13e à pile une minute du leader, Florian Nicolai est 20e (+1’13”), Kevin Miquel 22e (+1’14”), Robin Wallner 25e (+1’18”), Adrien Dailly 26e (+1’18”), et Dimitri Tordo 29e (+1’24”). Jesse Melamed est de retour à la compétition “en mode cool” après son gros crash à Val Di Fassa et pointe pour l’instant à la 78e place. Victimes de souci techniques, Greg Callaghan et Youn Deniaud terminent respectivement 109e et 110e sur 111, à plus de 8 minutes de Richie Rude.

Dames

La saison parfaite continue pour Isabeau Courdurier, toujours invaincue sur les manches comme sur les Queen Stages ! Elle remporte celle-ci avec la manière : Noga Korem, 2e du classement général après les 5 premières étapes de la saison, prend la 2e place de la spéciale à 16 secondes de Courdurier tandis qu’Andréane Lanthier-Nadeau, qui roule devant son public ce week-end, est à deux secondes seulement de l’Israëlienne. Katy Winton, elle, semble doucement retrouver son niveau après sa grosse commotion du début de saison puisqu’elle pointe pour l’instant à la 4e place, juste devant Miranda Miller, 5e.

Dans le top 10 provisoire, on retrouve aussi Morgane Charre (6e), Ines Thoma (7e), Rae Morrison (8), Jill Kintner (9e) et Jennifer Makgill (10e).

Masters

Chez les Masters, c’est Cédric Ravanel qui s’est montré le plus rapide en reléguant son compatriote Karim Amour à 8 secondes et Cesar Gairin à plus d’une minute.

Louise Paulin fait de même du côté des Dames Masters et abordera la deuxième journée avec 40 secondes d’avance sur sa plus proche poursuivante.

U21

Du côté des plus jeunes, Antoine Vidal poursuit sa domination quasi totale cette saison en raflant les 25 points de la Queen Stage, qu’il remporte en se montrant une bonne dizaine de secondes plus rapide que Brady Stone, 2e, tandis que Jack Menzies, 3e, est à 20 secondes du Francais.

Les Dames U21 sont seulement 6 au départ, et c’est pour l’instant la Chilienne Paz Gallo Fuentes qui occupe la tête avec un peu plus de 5 secondes d’avance sur l’Américaine Isabella Naughton et la Canadienne Lucy Schick.

Rendez-vous ce lundi matin sur Vojo pour les résultats finaux au terme de la deuxième journée et des cinq autres spéciales au programme.

Résultats complets