EWS 2017 : le calendrier est là !

14 juillet 2016 — Olivier Béart

Le calendrier des EWS 2017 vient d’être annoncé ! Et il y a du changement ! Entre le retour de la Nouvelle-Zélande, l’arrivée de Madère et de l’Australie, on relève aussi l’entrée des Natural Games de Millau à l’agenda. Voyons cela en détails :

Calendrier_EWS_2017_cLe calendrier 2017 des Enduro World Series marie habilement la continuité et le changement. Du côté des grands classiques, on retrouve évidemment Finale Ligure, qui clôt la saison depuis la création de la série. L’Irlande reste également au programme, tout comme Aspen, alors que Rotorua en Nouvelle-Zélande fait son retour pour l’ouverture de la saison après une pause en 2016. Les enduristes resteront aux antipodes pour la 2e manche, qui est une nouveauté : elle est prévue en Australie et plus précisément sur une île en Tasmanie ! Autre nouveauté, qu’on pressentait car l’île portugaise est de plus en plus tendance, c’est Madère (dont nous avons déjà eu l’occasion de vous parler). Enfin, dernière nouveauté, et non des moindres, l’EWS 2017 s’arrêtera à Millau début juillet, dans le cadre des Natural Games qui ont accueilli cette année une manche de Coupe de France en guise de répétition générale. Voici l’ensemble des dates :

Le calendrier EWS 2017

#1 – 25/26 mars – Rotorua, New Zealand
#2 – 8/9 avril – Tasmania, Australia
#3 – 13/14 mai – Madeira, Portugal
#4 – 28 mai – Co Wicklow, Ireland
#5 – 1/2 juillet – Millau, France
#6 – 29/30 juillet – Aspen-Snowmass, USA
#7 – 13 aout – Whistler, Canada
#8 – 30 septembre/1 octobre – Finale Ligure, Italy

Comme l’explique Chris Ball, co-créateur des EWS: “La série repousse sans cesse les limites et visite constamment de nouveaux spots pour permettre aux pilotes de découvrir de nouveaux chemins et de rencontrer des communautés passionnantes et des organisateurs brillants. Une philosophie à laquelle cette cinquième saison est particulièrement fidèle. Les trois nouvelles épreuves en sont un bel exemple : les îles de Madère et de Tasmanie sont sauvages et promettent des aventures inoubliables, et les Natural Games de Millau seront l’occasion d’allier pour la première fois les EWS à un festival multi-sport ; je suis impatient de voir l’enduro promu aux côtés des autres sports de plein air. Quant aux autres étapes, nous les avons intégrées dans le calendrier car on a tout simplement du mal à s’en passer : l’Irlande, Aspen, Finale et Rotorua sont autant de spots incroyables et je pense que 2017 s’annonce comme une saison de course aussi passionnante que fun. »

Plus d’infos : www.enduroworldseries.com/2017-calendar