EWS #2 | Derby : Maes et Courdurier s'offrent la Queen Stage

Sport
30 mars 2019 — Christophe Bortels

Une semaine seulement après l’ouverture de la saison à Rotorua (Nouvelle-Zélande), les Enduro World Series sont déjà de retour pour le 2e round qui se déroule cette fois à Derby, en Tasmanie (Australie). Et une fois n’est pas coutume, une seule spéciale était au programme de la première journée de course, mais pas n’importe laquelle : la Queen Stage et ses précieux points à récolter pour le général, une nouveauté pour 2019. En voici les résultats !

Après les racines, les dévers, la poussière et la pente de Rotorua, place à Derby et ses spéciales physiques, flowy, aériennes et truffées d’énormes rochers ! Un terrain atypique sur lequel les pilotes ont pu se tester cette nuit à l’occasion de la SP1, sorte de prologue avant la vraie grosse journée de course prévue la nuit prochaine et qui sera constituée de 5 spéciales. Le statut de Queen Stage de cette première spéciale n’était pas usurpé : c’est la plus longue du week-end (3.67km pour 424m de D-), avec une première partie particulièrement technique faite de roches impressionnantes à contourner/enrouler/gaper (biffer les mentions inutiles), avant un final typé bike park plein de flow et de sauts. Et un enjeu déjà important pour cet unique chrono de la journée : 40 points bonus à récolter pour le vainqueur des catégories Hommes et Femmes, et 25 chez les U21 et Masters.

Poursuivant sur sa lancée après Rotorua où il avait raflé l’ensemble des scratchs, Martin Maes a remis ça avec la manière sur cette Queen Stage, pimentée par l’arrivée de la pluie : près de 7 secondes d’avance ! Le jeune Belge s’envole virtuellement au classement général et prend d’ores et déjà une sérieuse option sur le titre de Stage Champion qui récompensera le pilote ayant gagné le plus de spéciales au terme de la saison… Longtemps dans le hot seat, le descendeur australien Connor Fearon crée la surprise en prenant la 2e place de la spéciale, devant le Français Florian Nicolai qui termine à un peu plus de 8 secondes de Maes, tout comme Jesse Melamed (4e) et Kevin Miquel (5e) Ces trois-là sont dans un mouchoir de poche, voilà qui promet une belle course !

Remi Gauvin, Rhys Atkinson, Keegan Wright, Graeme Mudd et Tim Eaton complètent le top 10. Sam Hill termine 11e de ce premier chrono (+15.270s), Robin Wallner est 13e alors que Cole Lucas, surprenant 5e la semaine dernière, est actuellement 14e. Côté français, on notera aussi la 17e place de Dimitri Tordo, la 19e de Yoann Barelli et la 23e d’Adrien Dailly. Theo Galy, Alex Cure, Youn Deniaud et Thomas Lapeyrie sont pour l’instant au-delà du top 30.

Chez la Dames, les résultats de cette spéciale mêlent confirmations et surprises : on retrouve aux avant-postes les deux premières de la course de dimanche dernier, à savoir Isabeau Courdurier, suivie par Morgane Charre à 4.110s. Mais c’est la régionale de l’étape Rowena Fry qui prend la 3e place, devant Andréane Lanthier Nadeau (4e) et une étonnante Jill Kintner (5e), la reine des Crankworx qui s’aligne pour la première fois en EWS. On notera aussi la belle 7e place de Morgane Jonnier. Les valeurs sûres de la catégorie sont donc pour l’instant reléguées au-delà du top 5 : Becky Cook est 8e de la spéciale, Ines Thoma 9e, Bex Baranoa (sur le podium à Rotorua) 10e, Noga Korem 12e et les soeurs Gehrig respectivement 16e (Anita) et 19e (Caro). Katy Winton a quant à elle chuté et n’a pas terminé.

En U21, le Français Antoine Vidal décroche les 40 points devant le Néo-Zélandais Brady Stone (+0.630s), vainqueur à Rotorua la semaine dernière. Fenella Harris fait de même chez les filles U21 devant Laura Craft.

Du côté des Masters enfin, c’est Karim Amour qui remporte la spéciale avec seulement 0.790s d’avance sur son compatriote Lionel Sequera tandis que l’Australien Jeffrey Beeston est 3e à près de 10s. Chez les Dames +35, Michelle Gane signe le scratch devant Mary McConneloug.

Rendez-vous demain matin pour les résultats finaux de la course après les spéciales 2 à 6 qui auront lieu la nuit prochaine !

EWS #1 | Derby : Résultats Spéciale 1 (Queen Stage)

https://www.enduroworldseries.com/live/#live-results