Enduro Easyphone Cup #1: Magis maître d'Esneux

16 mars 2015 — Olivier Béart

Juste avant de partir en Nouvelle-Zélande, où se trouve déjà Martin Maes pour l’ouverture de la saison Enduro World Series, Johnny Magis a dominé la première manche belge du calendrier en s’imposant devant plus de 200 pilotes à Esneux. Une preuve de plus de l’énorme engouement que suscite la discipline ! VojoMag y était. Voici le récit de la journée en images :

Enduro_Esneux_Yves_Delhalle_Compo11Avec 254 pilotes inscrits (kid’s compris, mais les adultes étaient plus de 200 !), la première manche de l’Easyphone Cup a rencontré un succès record, preuve que l’enduro n’est plus une discipline de niche, mais bien une discipline à part entière et aujourd’hui très populaire ! Et le paddock d’Esneux avait fière allure, en dépit d’une météo pas franchement extraordinaire.

IMG_6650En haut du classement, Johnny Magis (Yeti Belgium) s’est montré ultra dominateur en remportant l’ensemble des 8 spéciales au guidon de son tout nouveau et très voyant Yeti SB6c. Il signe un temps total de 13’58”33.

A l’arrivée, il nous explique : “Je suis évidemment très content du résultat ! Sans avoir aucune idée des temps, je me suis dit que c’était serré et j’ai attaqué tout le long. Le vélo fonctionne à merveille et je sais que je peux partir confiant pour la Nouvelle-Zélande. Sur la première course, on cherche toujours un peu son rythme, ses repères et je suis content de voir que mon physique est en bonne voie. J’ai fait une petite erreur dans l’ES3 où je me couche au sol après une glissade car le terrain était fort gras et il le devenait davantage avec les passages (2 passages sur 4 spéciales, NDLR). Mais on ne va pas se plaindre qu’il y avait autant de monde ! C’est bien pour notre sport que les courses continuent de prendre de l’ampleur comme ca ! “

Enduro_Esneux_Yves_Delhalle_Compo3Derrière lui, Olivier Bruwiere (Nomadesk-Narviflex-GT) n’a rien pu faire malgré son passé de crosseur et le caractère physique de certaines spéciales. Il échoue à 34 secondes de Magis et seulement 4 secondes devant Tom Maes (Yeti Belgium) après une superbe bagarre durant toute la journée.

Enduro_Esneux_Yves_Delhalle_Compo4Aux basques du trio de tête, on retrouve le premier Junior, Robin Matot, lui aussi membre du team Yeti Belgium. Dans sa catégorie, il devance Bastien Renard (team Kross), excellent 8e au général et Thomas Hubert (22e – absent sur le podium).

IMG_6425En Masters 1, la victoire est revenue à Andre Kleindienst (6e au général), devant Pavel Van Oost (team BBC-DeVinci, en photo ci-dessus) et Jelmer Pietersma.

Enduro_Esneux_Yves_Delhalle_Compo5Le Hollandais Maichel Lemmens (Cube) a été le plus rapide en Masters 2, devant Kris Hertsens et Laurent Georges (image de droite)

Enduro_Esneux_Yves_Delhalle_Compo8Chez les Débutants, Vincent Lazzara est 23e au général, juste devant son coéquipier du team Kross Sam Welsch et Tom Cheniaux.

Enduro_Esneux_Yves_Delhalle_Compo6Chez les Dames, Alexandra Marchal (Fietshop Uitgeest) a dominé assez facilement sa coéquipière et championne de Belgique Kristien Nelen. Bettina Lysko complète le podium.

Enduro_Esneux_Yves_Delhalle_Compo9Une des spécificités des enduros Easyphone Cup organisés par Patrick Maes est de compter également un volet pour les enfants avec 4 spéciales au programme. Les plus rapides sont Stephane Demonceau (Aspirants – qui gagne aussi le général) et Ben Cheniaux (Minimes).

Enduro_Esneux_Yves_Delhalle_Compo10Pour la petite histoire, à défaut de la star Martin Maes, déjà parti pour la Nouvelle-Zélande en prévision de la première manche EWS, la famille la plus rapide de Belgique était bien représentée puisque outre le grand frère Tom, la petite soeur Camille Maes a fait ses débuts en compétition (image ci-dessus à droite). Et elle a plutôt bien fait ça, puisqu’elle termine 10e chez les kid’s (sur 26) et largement première fille. Bienvenue mademoiselle !

Les résultats complets sont disponibles ici : www.vtt-patricmaes.be/images/vttpm/documents/150315-esneux-classement.pdf

La 2e manche aura lieu à la Baraque de Fraiture le 19 avril. Plus d’infos sur www.vtt-patricmaes.be