Enduro du GRG 2021 : retour en glisse !

Sport
11 septembre 2021 — Christophe Bortels

Après une année blanche pour les raisons que l’on connaît, l’Enduro de Bouillon faisait son grand retour ce samedi. Un évènement toujours très apprécié qui a proposé un parcours mêlant spéciales classiques et nouveautés, le tout rendu un peu délicat par les grosses averses de la veille…

Deux semaines tout juste après l’Enduro de l’Amblève, c’est un autre pilier du calendrier enduro en Belgique qui faisait son retour : l’Enduro de Bouillon, organisé par l’équipe d’Ardenne Bike Trails dans le cadre du bien connu Grand Raid Godefroy. Amblève comme Bouillon avaient dû faire l’impasse sur leur édition 2020 en raison des contraintes liées à la crise sanitaire. Ce samedi, pour ce retour tant attendu, près de 280 pilotes étaient au départ de la course, dont une bonne trentaine d’e-bikes.

La formule demeurait globalement inchangée pour cet enduro : une longue boucle d’une quarantaine de kilomètres, 1200m de D+, et 6 spéciales au programme. Et comme en 2019 lors de la dernière édition, des reconnaissances étaient organisées la veille de la course, l’Enduro de Bouillon bénéficiant du statut d’épreuve Enduro World Series Qualifier.

La journée a été épargnée par la pluie, et on a même eu droit au soleil et à la chaleur. Mais les grosses averses de la veille avaient rendu les spéciales particulièrement glissantes et donc très délicates à négocier !

En SP1, on retrouvait Les Croisettes – un grand classique sur secteur -, idéale pour se mettre dans le bain et tâter le terrain.

Les pilotes ont ensuite pu découvrir une “Dalle à Toff” (SP2) totalement nouvelle en seconde partie de spéciale, belle mais fraîche et bien glissante… Après les freins, ce sont les cuisses qui ont chauffé sur la SP3 (en photo ci-dessus), une version remaniée de La Vosgienne encore plus longue qu’avant, toujours très physique et bourrée de racines glissantes.

Après une longue liaison d’une dizaine de kilomètres, les participants étaient de retour à proximité de Bouillon, sur le secteur où ont été récemment créées les deux premières traces permanentes du nouveau Trail Center. Deux spéciales d’ailleurs au programme de la course, mais avant ça, un incontournable, un classique de l’Enduro du GRG : La BBQ ! Racines, cuvettes, relances, il y en avait pour tous les goûts…

L’enduro s’est donc conclu par deux spéciales récentes et particulièrement ludiques : Nonnette et Nutons. Pour l’occasion, la Nonnette avait été rallongée au début mais aussi à la fin.

Au rayon sportif, on retiendra la victoire en Elite comme au scratch de Maxime Lichtken, qui s’impose en 18:37.39.

Olivier Bruwiere prend la 2e place, à pratiquement 11 secondes du vainqueur.

C’est Julien Soussigne qui complète le podium Elite et prend la 4e place au scratch.

Kenny Muller s’impose en e-bike et prend une belle 3e place au classement scratch. Pavel Vanoost (13e) et Patric Maes (19e) sont respectivement 2e et 3e de la catégorie.

Lenny Osborne remporte la catégorie Junior grâce à son impressionnante 6e place au classement, devant Géraud Heine (9e) et Colin Demarteau (12e).

Ben Pauwels, 16e, est le 1er Master 1. Il s’impose devant Nicolas Casteels (26e) et Sam Malfliet (27e).

A la 33e place, on retrouve le vainqueur en Master 2, Bobaf Compère, alors que David Galle (48e) et Vincent Moray (49e) complètent le podium.

Aton De Brauwer (37e) est le plus rapide des Cadets. Sybe Van Hoeymissen (56e) est 2e et Louis Oger (60e) termine 3e chez les plus jeunes.

La catégorie Master 3 est remportée par Gilles Desagher (40e), devant Rudi Geentjens (217e).

On termine par les dames, où c’est une fois de plus Kristien Nelen (120e) qui s’impose. Dorien Van Dyck (180e) et Mélissa Martel (186e) complètent le podium féminin.

Résultats Enduro du GRG 2021 :

Download (PDF, 195KB)