#EB16 : Eightpins et Liteville intègrent la télescopique !

3 septembre 2016 — Olivier Béart

Liteville nous étonne chaque année avec de belles innovations, et cette année sur l’Eurobike ils ont une fois de plus fait honneur à leur réputation en travaillant avec Eightpins et Syntace (la marque soeur d’accessoires) pour proposer ce qui est à notre connaissance la première tige de selle télescopique intégrée à un cadre de vélo. Voyons cela plus en détails :

Eightpins_Liteville_Copyright_OBeart_Vojomag-5Plus de collier de selle, de la rigidité, plus de fiabilité, plus de possibilités d’ajustement : voilà ce que Eightpins, Liteville et Syntace proposent avec leur nouvelle solution de tige de selle télescopique intégrée aux cadres de la marque allemande.

Le spécialiste des gros vélos polyvalents considère que désormais la tige télescopique n’est plus une option mais doit faire partie intégrante de tout vélo.

Eightpins_Liteville_Copyright_OBeart_Vojomag-1En pratique, il s’agit d’une tige de selle d’un diamètre de 33mm, fabriquée par Syntace, qui coulisse dans le cadre. Ce dernier doit être adapté pour recevoir la tige de selle conçue par Eightpins et Liteville propose cette option sur sa gamme. Le débattement est adapté à la taille du vélo : 150mm en S, 180mm en M, 200mm en L et 220mm en L. La tige de selle peut être recoupée pour adapter finement la hauteur de selle et un ajustement de la hauteur est toujours possible sur le terrain.

Eightpins_Liteville_Copyright_OBeart_Vojomag-6Liteville et Syntace étant réputés pour leur fiabilité, pas question de se louper de ce côté, même quand ils collaborent avec d’autres sociétés. Toute la partie haute badgée “Eightpins” qui prend la place du collier de selle permet de garantir une étanchéité sans faille avec plusieurs joints. Juste en-dessous, on retrouve les bagues de guidage qui annihilent tout jeu latéral, même si en cas de crash la tige peut tourner sur plusieurs centimètres afin d’éviter de détruire le mécanisme.

Eightpins_Liteville_Copyright_OBeart_Vojomag-7Au niveau du mécanisme justement, celui-ci est ancré au cadre via un axe traversant situé près du boîtier de pédalier et c’est un peu l’inverse des tiges de selle classique : la partie coulissante a le plus gros diamètre et entoure le dispositif, entièrement mécanique avec un ressort à air.

Eightpins_Liteville_Copyright_OBeart_Vojomag-10La commande au guidon est très souple et compacte et permet un ajustement très rapide de la hauteur de selle souhaitée. Nous avons pu “jouer” un peu en statique avec la tige de selle et elle offre un fonctionnement très séduisant. La hauteur de selle peut être ajustée à l’infini entre les deux butée, ou du moins c’est la sensation que cela donne même si le système est composé de crans tous les 6mm et dans lesquels la tige de selle se bloque.

Eightpins_Liteville_Copyright_OBeart_Vojomag-2Liteville a l’exclusivité sur ce système pour 2017, mais les trois Autrichiens à l’origine du système Eightpins disent avoir eu beaucoup de contacts positifs avec d’autres marques et on peut espérer voir ce genre de chose sur plus de vélos à l’avenir.

Plus d’infos : www.eightpins.at