DH1 : Nicolas Mathieu dompte la nouvelle piste d’Engis

Sport
4 septembre 2017 — Christophe Bortels

Nouvelle venue dans le calendrier, Engis accueillait ce dimanche la quatrième des cinq manches de la Lotto DH1, la coupe de Belgique de descente VTT. La course a proposé du grand spectacle et le suspense a été à la hauteur des attentes !

C’est un événement rare qu’a vécu le monde de la descente ce dimanche 3 septembre. Ce n’est effectivement pas tous les ans qu’une nouvelle piste de descente fait son apparition dans ce petit pays qu’est la Belgique ! La dernière en date, c’était d’ailleurs Vielsalm, il y a quelques années déjà.

L’idée de créer de toute pièce une piste à Engis vient de Peppe Lazzara, le papa de Vincent Lazzara, jeune figure bien connue du milieu de la descente belge. Les équipes de DH1 ont donc œuvré ces derniers mois pour tracer, dégager et shaper sur une colline à deux pas du centre-ville.

Le résultat, c’est une très belle piste plutôt complète mêlant vitesse, aérien et passages plus techniques avec de nombreuses cassures dans la pente…

… sans oublier quelques relances pour bien faire chauffer les cuisses !

Le sol sablonneux et très friable rendait la piste piégeuse, qui évoluait même d’heure en heure au fil des passages. Heureusement, la pluie n’est pas venue s’en mêler et le soleil a brillé toute la journée pour les deux manches de qualification et la super finale réunissant les 40 pilotes les plus rapides.

On attendait un pilote très complet aux avant-postes, et c’est Nicolas Mathieu qui s’impose d’emblée comme l’homme à battre en super finale en se montrant le plus rapide lors des deux manches de qualification. Il ne va pourtant pas avoir la tâche facile…

Car Grégoire Pazdziorko, de retour après une fracture de la main suivie d’une opération il y a quelques semaines et 3e au terme des qualifications, signe un chrono canon de 1’11″98 en finale ! C’est une seconde et demi de mieux que le temps de Nicolas Mathieu en qualif…

Mais Nicolas Mathieu en avait visiblement un peu gardé sous la pédale puisqu’il va parvenir, sur le fil, à battre le temps de Grégoire de 0.60s et à s’imposer dans cette finale !

Deuxième des qualifications entre Nicolas Mathieu et Grégoire Pazdziorko, Tanguy Decock ne va pas parvenir à tenir son rang en finale et termine finalement 4e au scratch, mais il se console avec la 1ère place en Junior.

Du coup, c’est Nicolas Simon qui en profite pour prendre la 3e place, au scratch comme chez les Elites.

Robin Matot complète quant à lui le top 5.

Juste derrière, à la 6e place, on retrouve le régional de l’étape, Vincent Lazzara, qui termine 2e chez les juniors devant Adrien Remacle, 3e de la catégorie et 26e au scratch.

Il faut aller jusqu’à la 12e place pour retrouver un pilote autre qu’Elite ou Junior, en la personne de Lucas Fransolet qui s’impose en Cadet. Leo Grisel (14e) et Thomas Fraiture (16e) complètent le top 3 de cette catégorie.

Du côté des minimes, on retiendra la victoire de Dies Moelker (30e) devant Colin Demarteau (33e) et Luca Marsin (38e).

Chez les dames, c’est Roos Op de Beeck qui décroche la première place en étant une seconde plus rapide que Camille Maes, 2e, tandis que Laurence Vuylsteke prend la 3e place.

En ce qui concerne les aînés, Jelle Hemelsoen (13e) s’impose en Master 1…

…alors que Laurent Georges, de retour sur un vélo de descente, montre qu’il n’a rien perdu de son coup de guidon en signant le 21e temps scratch, synonyme de victoire chez les Master 2.

On termine par une pensée pour Camille Remacle qui s’est sérieusement blessée samedi à la fin des entraînements. Comme on peut le voir sur cette image, plusieurs pilotes arboraient d’ailleurs un petit message à son intention lors de la finale.

Les descendeurs se retrouveront le dimanche 24 septembre sur la célèbre piste de la Citadelle de Namur pour la grande finale de la Lotto DH1 2017 !

Résultats :

Download (PDF, 1.26MB)