Decathlon prend le contrôle d’Alltricks !

Tech
3 septembre 2019 — Olivier Béart

C’est le journal Les Echos qui annonce la nouvelle : Décathlon vient de racheter la majorité des parts d’Alltricks, le célèbre site de vente par Internet. Une action stratégique qui devrait permettre au géant français du sport d’étendre sa présence sur le Web ainsi que dans le cyclisme en général.

Le montant du deal n’est pas connu et il s’agit d’une stratégie de rachat/développement externe peu courante pour le groupe Decathlon, mais le rachat d’Alltricks est une manière pour le géant du sport de faire croître rapidement sa présence sur le Web et de toucher des cyclistes plus pointus (ainsi que les trailers/runners), auxquels les équipements BTwin, Rockrider ou encore Van Rysel ne parlent pas forcément.

Pour reprendre les termes utilisés par Les Echos, qui a révélé l’information en ce début de semaine « Cette opération devrait être bénéfique pour les deux parties. Pour  Decathlon, qui cherche un nouveau souffle en France, ce rachat devrait lui permettre d’accélérer à la fois sur Internet tout en touchant mieux des sportifs exigeants qui ne trouvent pas forcément dans les boutiques du géant nordiste des produits qui répondent à leurs attentes. En misant de plus en plus sur ses propres marques développées en interne (comme B-Twin dans le cycle, par exemple), Decathlon s’est en effet coupé d’une partie de la demande. Alltricks, qui collabore avec toutes les marques du cyclisme, permettra indirectement au groupe de la galaxie Mulliez d’élargir son offre et de mieux concurrencer ainsi les distributeurs spécialisés dans le vélo sur un marché tricolore du cycle qui dépasse les 2 milliards d’euros. »

Du côté d’Alltricks, le fondateur et PDG Gary Anssens reste aux commandes d’une structure qui devrait garder une grande autonomie. Cet adossement à Decathlon devrait aussi permettre à Alltricks d’accélérer le développement de son propre réseau de boutiques physiques, qui avait débuté mais à un rythme très lent. L’enseigne de vente par internet devrait aussi pouvoir profiter de l’important réseau Decathlon, pour servir de point de collecte et/ou de montage de pièces par exemple. Decathlon étant présent dans 55 pays, une plus grande internationalisation est également envisageable. Alltricks réalise actuellement un chiffre d’affaire de 65 millions, et vise 80 millions en 2019.

L’article complet du journal Les Echos : https://www.lesechos.fr/industrie-services/conso-distribution/decathlon-soffre-alltricks-lamazon-du-velo-1128378