Coupe du Monde XC 2021 #5 - Lenzerheide | XCC : Rissveds et Avancini s'imposent

Sport
3 septembre 2021 — Léo Kervran

Après presque 2 mois d’interruption, la coupe du Monde de XC reprend ses droits ce week-end à Lenzerheide. Sur un circuit à la fois rapide et physique qui a donné lieu à des courses très tactiques, Evie Richards et Mathias Flückiger ont essayé de surprendre leurs adversaires mais ce sont finalement Jenny Rissveds et Henrique Avancini qui l’ont emporté.

Cela faisait deux ans que la coupe du Monde n’avait pas posé ses valises en Suisse, avec l’annulation pure et simple de cette étape en 2020. Ce retour était donc attendu par les spectateurs, et encore plus en cette fin d’été avec la campagne particulièrement réussie des pilotes nationaux aux Jeux Olympiques et lors des championnats du Monde !

Femmes

Une fois n’est pas coutume, la course des femmes a été marquée par plusieurs chutes et accrochages, dont deux dès le départ. Aucune blessure à signaler heureusement mais certains ont fait perdre un temps significatif et coûté beaucoup d’énergie aux pilotes impliquées, à l’image de Jolanda Neff qui commencera réellement sa course dans les dernières positions après s’être emmêlée avec Rebecca McConnell.

Devant, Linda Indergrand prend le meilleur envol et s’octroie bien vite quelques mètres d’avance sur le reste du peloton, emmené tour à tour par Loana Lecomte, Jenny Rissveds ou Evie Richards. Sacrée championne du Monde de short-track la semaine passée, Sina Frei est un peu en retrait tout comme Pauline Ferrand-Prévot.

Le rythme est élevé et la sélection s’opère peu à peu par l’arrière, avec des pilotes qui lâchent une à une et forment des petits groupes de chasse derrière la tête de course. Dans le 4e tour, une grosse relance de Jenny Rissveds termine le travail : désormais, elle ne sont plus que quatre en tête. Dans la roue de la Suédoise, Evie Richards, Loana Lecomte et Anne Tauber, remontée après deux premiers tours difficiles.

Pour autant, les groupes de chasse ne s’avouent pas vaincus et sont à l’affût. Au prix d’un gros effort, Pauline Ferrand-Prévot puis Sina Frei parviennent ainsi à revenir dans le 5e tour. Pas pour longtemps cependant puisque ce retour n’est pas du goût de Loana Lecomte, qui hausse le rythme dans la montée suivante jusqu’à faire craquer les deux “invitées”.

Dans la boucle suivante, Jolanda Neff surprend tout le monde en déposant d’abord le “groupe Ferrand-Prévot” qu’elle venait de rattraper en compagnie d’Alessandra Keller, avant de faire l’effort seule pour rejoindre le groupe de tête. Comme pour la tester, Jenny Rissveds accélère à nouveau mais la championne olympique tient bon. Il reste deux tours et elles sont désormais cinq devant !

Dans l’avant-dernière boucle, c’est au tour de Evie Richards de se porter en tête du groupe. La Britannique a manqué le titre d’un cheveu face à Sina Frei la semaine passée mais elle fait partie des meilleures pilotes du plateau en short-track et elle compte bien se rattraper aujourd’hui. Le rythme qu’elle impose est élevé, très élevé, à tel point qu’on se demande si elle sait qu’il reste encore un tour à couvrir quand on la voit sprinter dans la montée de la zone technique.

Finalement, pas de soucis, elle ne lève pas les bras trop tôt et cela semble faire partie de sa stratégie. Loana Lecomte, Anne Tauber, Jolanda Neff un peu plus loin… Evie Richards parvient à décrocher tous ses adversaires à l’exception de Jenny Rissveds, qui donne l’impression de suivre presque facilement.

Dans la dernière traversée de la zone technique, elle passe en tête et bascule dans la descente avec quelques mètres d’avance. C’est peu et Evie Richards donne tout pour revenir mais la fin est très rapide et Rissveds se présente seule sur la longue courbe en goudron qui mène à l’arrivée. Deux ans après sa victoire ici en XCO qui marquait son retour à son meilleur niveau, la voilà qui remporte l’épreuve de XCC ! C’est sa deuxième victoire sur ce format, après celle de Snowshoe en 2019.

Evie Richards prend donc la deuxième place devant sa coéquipière Jolanda Neff, tandis que Anne Tauber devance Loana Lecomte à la 4e place. Avec cette cinquième position, la Française se rassure toutefois, elle qui était malade la semaine dernière et avait dû déclarer forfait pour les championnats du Monde.

Download (PDF, 199KB)

Dimanche, la première ligne sera complétée par Ronja Eibl, qui signe son meilleur résultat en XCC, devant Laura Stigger et Sina Frei. Douzième aujourd’hui, Pauline Ferrand-Prévot prendra pour la première fois de l’année le départ depuis la deuxième ligne. Elle sera accompagnée entre autres par Alessandra Keller (9e), Rebecca McConnell (10e), Anne Terpstra (11e), Linda Indergand (13e) ou encore Léna Gérault (16e). Côté belge, Githa Michiel se classe 35e.

Hommes

Chez les hommes, le profil de la course fut bien différent puisque malgré les pièges du parcours et les différentes attaques, de Mathias Flückiger notamment, aucun groupe n’a réellement su se détacher en tête.

Comme bien souvent, Anton Cooper prend les commandes au départ mais il est bientôt relayé par Henrique Avancini. Le rythme est très élevé mais malgré cela, aucun écart ne se creuse, le peloton reste bien en forme et les changements de positions sont incessants.

Dans le deuxième tour, Victor Koretsky décide d’entamer la sélection et attaque violemment. Avancini et Flückiger suivent bien, en revanche c’est une petite alerte pour Jordan Sarrou qui doit “travailler” pendant près d’un tour pour recoller avec le reste du peloton dans sa roue. Début du troisième tour, retour à la case départ, le peloton est en file indienne mais il est encore là et personne n’a lâché.

Deux boucles plus loin, Mathias Flückiger essaye à son tour et cette fois, on commence à voir apparaître quelques écarts même s’ils sont encore nombreux devant.

Il faut attendre le neuvième et avant-dernier tour pour voir un véritable trou se former à l’avant de la course, encore une fois sous l’impulsion de Mathias Flückiger. Le Suisse assume pleinement son statut de leader de la coupe du Monde et accélère une fois, emmenant seulement Henrique Avancini dans sa roue. Derrière, Nino Schurter n’a rien pu faire et c’est Victor Koretzky qui, après avoir dépassé le Suisse, fait l’effort pour essayer de revenir sur les deux hommes de tête.

Comme chez les femmes quelques minutes plus tôt, Henrique Avancini reste sagement dans la roue de Flückiger jusqu’à la zone technique, où il place une attaque tranchante. Comme chez les femmes quelques minutes plus tôt, il bascule dans la descente avec seulement quelques mètres d’avance mais ici aussi, ce sera suffisant pour tenir jusqu’à la ligne ! Il compte désormais au moins une victoire en XCC chaque année depuis l’introduction du format au programme de la coupe du Monde, en 2018. Belle régularité !

Download (PDF, 200KB)

Mathias Flückiger est deuxième devant Victor Koretzky, tandis que Alan Hatherly a coiffé Nino Schurter sur le fil et prend la quatrième place. Finissent également dans le top 8 synonyme de première ligne en XCO, Jordan Sarrou (6e), Maximilian Brandl (7e) et Milan Vader (8e). Sur la deuxième ligne, on retrouvera en plus d’Ondrej Cink (10e) de nombreux pilotes français puisque Maxime Marotte est 11e, Thomas Griot 12e, Antoine Philipp 15e et Titouan Carod 16e. Côté belge, Jens Schuermans se classe 28e.