Chypre : le coup de génie de Van Der Poel

26 février 2016 — Olivier Béart

Mathieu Van Der Poel : si vous suivez un peu le cyclocross, ce nom vous dit forcément quelque chose. Celui dont on parle encore comme le petit fils de Raymond Poulidor, est en train de construire sa légende. Champion du Monde junior sur route, plus jeune champion du Monde de cyclocross Elite en 2015 à l’âge de 20 ans et 14 jours, il s’est mis en tête de faire du vtt pour participer aux JO… et il vient de remporter sa première victoire internationale lors de la Cyprus Sunshine Cup, domptant un plateau des plus relevés composé de Kulhavy, Vogel, Giger, Marotte et autre Fumic. La machine est en marche, nul ne sait où elle s’arrêtera !

VanDerPoelImaginez, hier, jeudi 25 février. Sans aucun point UCI, flanqué dossard numéro 92, le Néerlandais Mathieu Van Der Poel, 21 ans, est (presque) un anonyme au moment de prendre le départ du prologue de la Cyprus Sunshine Cup. C’est sa première course de vtt internationale. Et pas n’importe laquelle, puisqu’une belle brochette de cadors de la discipline ont pris l’habitude de venir s’y tester en vue de la saison mondiale et pour engranger de précieux points UCI. Avec son “gros dossard”, Van Der Poel est un des premiers à s’élancer.

startIl signe assez logiquement le meilleur temps et s’installe dans le “hot seat”. Il y restera pendant plus d’une heure, à l’ombre, impassible, juste couvert d’un essuie pour ne pas se refroidir trop en attendant le passage des autres concurrents et en attendant que quelqu’un batte enfin son chrono. Finalement, il terminera 10e.

startAujourd’hui, vendredi 26 février, il est un peu plus devant, en 2e ligne au départ, juste derrière Grant Ferguson (maillot blanc “CST”), 2e la veille. Nul ne sait exactement ce qu’il va réussir à faire sur une étape en ligne de 48km avec notamment une longue côte de près d’une demi-heure à franchir.

pelotonAssez rapidement, une vingtaine de riders se détachent du groupe compact en arrivant au point culminant du jour, après 18km. Il en fait partie.

VanDerPoelPuis, alors qu’il reste 13km à parcourir, le jeune Van Der Poel attaque dans une petite côte raide. Stupeur : personne ne parvient à le suivre ! Et personne ne veut mener la chasse non plus !

Sunshine_Cup_2016_Van_Der_Poel_VojoPourtant, la tâche ne va pas être si facile. A 2,5km de la fin, Fabian Giger revient sur lui pour faire briller les couleurs de son nouveau team, Kross. Van Der Poel (BK-CP Stevens) se laisse distancer : “J’étais mort, explique le jeune talent, Giger a pris directement 10 secondes je crois. Mais au sommet de la côte, j’ai relancé en donnant tout et je l’ai rattrapé.” Pour, au final, rattraper et dépasser un Giger médusé à 200m de la ligne. Ca y est : il tient sa première victoire internationale en vtt pour son… 2e jour de course !

ceremony_men_Giger_VanDerPoel_FergusonDépité, le Suisse s’en voulait beaucoup après la ligne : “Je me fais surprendre par un “débutant” en commettant une erreur de débutant ! Je n’ai pas cru qu’il pourrait revenir, ça m’apprendra. Mais je suis content, je vois que la forme est là.” A la 3e place, on retrouve également un jeune coureur, Grant Ferguson (CST Superior Brentjens) : “J’ai réussi à recoller dans la dernière côte. Quand Van Der Poel est parti, personne n’a voulu suivre. Mais mon équipier Rudi Van Houts a fait le boulot pour moi et il m’a ramené devant”. Un coup payant, puisque Fergusson endosse le maillot de leader au général.

VogelJuste derrière, on trouve le surprenant Polonais Wawak, coéquipier de Giger dans le team Kross, ainsi que l’Italien Braidot en 5e place. Maxime Marotte, dans la roue de Vogel sur l’image ci-dessus, termine 6e : “Je saute au même endroit que l’an dernier dans le dernier kilomètre. J’étais mieux en début d’étape mais satisfait des jambes sachant qu’on a roulé plus vite que l’an dernier ! Je suis ici pour m’entraîner avant tout et pour le moment ça va. Mais par expérience je sais que les 2 jours qui arrivent seront difficiles !” Kulhavy est 7e et, dans les rangs belges, après un prologue moyen la veille, Sébastien Carabin signe une très belle 13e place malgré une chute qui l’a retardé à 5km de l’arrivée. Et Florian Vogel, vainqueur du prologue ? Il a été victime d’une crevaison à la mi-course et, faute de pouvoir réparer facilement, il perd plus de 5 minutes et termine 25e. Manuel Fumic a également crevé, perdant plus de 7 minutes.

A l’heure de publier cet article, les classements complets n’étaient pas encore disponibles. Nous vous donnerons des nouvelles des autres Belges et Français dès que possible.

Dames : Brandau sur sa lancée

BrandauVainqueur du prologue, Elisabeth Brandau (Rose) a poursuivi sa moisson de victoire en remportant également l’étape de ce jour. Partie en compagnie d’Adelheid Morath (BH Suntour KMC), elles n’ont jamais été rejointes.

Sans titreTout s’est joué dans la dernière côte : “Adelheid est tombée dans une descente. Mais je n’ai pas attaqué, au contraire, j’ai réduit un peu l’allure et elle est revenue. Tout s’est donc joué dans la dernière côte. Je préfère ça. J’ai cru que j’allais mourir dans cette côte, mais j’ai réussi”, explique fièrement Brandau à l’arrivée.

ceremony_women_Morath_Brandau_CrnogoracLe podium est complété par Jovana Crnogorac, du team national serbe, surprenante 3e après s’être débarrassée de… Gunn Rita Dahle dans la dernière montée ! A sa décharge, la championne du Monde de marathon a souffert de problèmes d’estomac pendant la nuit. La Belge Githa Michiels (Versluys-Scott) prend une superbe 5e place après avoir roulé longtemps avec Julie Bresset qui a hélas été victime d’une crevaison et qui termine 34e.

Ce samedi, les coureurs s’affronteront sur une boucle de 51km et dimanche sur un format XCO.

Plus d’infos : www.cyclingcy.com
Photos : © EGO Promotion/Armin M. Küstenbrück, Thomas Weschta & Andreas Dobslaff