#EB16 : Canyon, du XT Di2 à prix plancher et un Sender débrayable

3 septembre 2016 — Paul Humbert

Du côté de l’Eurobike, les grosses nouveautés cachent parfois de petites évolutions qui n’en sont pas moins inintéressantes. Chez Canyon, l’Exceed de XC présenté l’année dernière (et dont vous aurez bientôt un test complet) se voit complété de versions plus accessibles. Les ingénieurs sont aussi fidèles au rendez-vous en présentant comme chaque année un concept-bike, qui cible cette fois le Sender de DH avec une idée de transmission débrayable directement inspirée par les performances sans chaîne d’Aaron Gwin et de Neko Mulally.

Canyon Exceed CF SL 

_ND44720Nous vous avons présenté récemment la déclinaison “entrée de gamme” de l’Exceed de cross-country : L’Exceed CF SL (présentation à retrouver ici : www.vojomag.com/news/canyon-2017-exceed-entree-de-gamme-arrive ). Nous vous avons fait découvrir la version équipée de la transmission Sram Eagle à 2799 euros et nous avons pu voir à l’Eurobike une autre déclinaison à prix canon, le Canyon Exceed CF SL 7.9 en Shimano XT Di2 à 3399 euros ; alors qu’il faut habituellement plus de 4000€ chez d’autres pour profiter du dernier groupe Shimano électronique.

La géométrie est identique à celle de l’Exceed CF SLX mais les fibres de carbone utilisées sont différentes et font légèrement augmenter le poids du cadre à 1050 grammes. Il est équipé du groupe complet Shimano XT Di2, de la fourche Fox Performance 32 SC et des DT Swiss XR 1051 Spline. Une version d’appel à 1399€ sera également proposée sur base de l’ancien cadre Grand Canyon CF. On retrouve à nouveau des roues de 29 pouces sur ce modèle mais la taille XS sont équipées de roues de 27,5 pouces.

_ND44722L’Exceed CF SL sera disponible dans ses différentes versions à compter du 14 novembre sur le site de la marque. De son côté, le Grand Canyon est repensé, toujours très “sport” mais plus accessible avec une géométrie un petit peu moins longue et un montage avec une tige de selle télescopique.

Un Canyon Sender “Débrayable”

C’est une tradition, chaque année Canyon présente un concept-bike lors de l’Eurobike. Et, cette année, ce sont les ingénieurs en charge de la descente qui s’y sont collés avec une version un peu particulière du Sender. Les performances de pilotes comme Aaron Gwin ou Neko Mulally, qui ont tous deux signé de super résultats après avoir cassé leur chaîne en début de descente, ont réellement influé sur les priorités de la marque en termes de développement. L’idée étant que, libérée de la tension de la chaîne, la suspension peut enfin s’exprimer pleinement.

Le Canyon Sender est présenté avec un prototype de roue libre… vraiment libre, qui se déconnecterait de la roue pendant la compression de la suspension afin d’éliminer kickback et effet de chaîne. Le système, à l’état de prototype, est activé par une commande à cable qui pénètre au coeur de l’axe pour déconnecter la roue-libre.

_ND44742Le système offre, sur le papier, des performances remarquables. Rien n’est prévu en production pour les deux prochaines années mais la marque camoufle à peine son intention de trouver une manière d’automatiser cette technologie.

Retrouvez nos autres articles de l’Eurobike ici : www.vojomag.com/?s=eb16