Cannondale Enduro Tour #2 : très haut niveau à Mollau

9 mai 2016 — Paul Humbert

Sous le soleil de Mollau, un plateau d’enduristes particulièrement relevé s’étaient donné rendez-vous pour la seconde manche du Cannondale Enduro Tour. Rémy Absalon, Damien Oton, François Bailly-Maître, Nicolas Lau ou encore Pierre-Charles Georges se sont affrontés sur les spéciales créées par le club des Dahus. Retour en images sur ce dimanche aux petits airs de coupe du Monde !

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-18Comme pour chaque course, la recette du Cannondale Enduro Tour est simple: de superbes tracés proposés par un club organisateur, des chronos et beaucoup de bonne humeur.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-56C’était au tour du club de Mollau d’assurer son soutien à Loizo Rider production pour cette nouvelle édition de la course au Sud de l’Alsace.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-4De toutes les courses de la série du Cannondale Enduro Tour, on raconte que l’étape de Mollau fait partie des plus belles. C’est ce que nous sommes allés vérifier.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-2À en juger par les 400 pilotes inscrits en quelques minutes dans les catégories « race » et « open », on comprend que l’engouement n’est pas vain.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-63Sur la place du village, c’est un franc soleil qui nous accueille et qui annonce une journée chaude en liaison pour les pilotes.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-31À une semaine de la manche irlandaise de la coupe du Monde d’enduro, nombreux étaient les tops pilotes à chercher une course sur laquelle s’élancer avant l’épreuve.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-44François Bailly-Maître et Damien Oton ont choisi le Cannondale Enduro de Mollau.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-36Ils se retrouvent aux côtés des habitués locaux : Rémy Absalon, Pierre-Charles Georges et Nicolas Lau.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-22Habituellement speaker sur la série de courses, Jérôme Clementz manquait à l’appel. Lui aussi avait besoin de prendre le départ d’une course avant la coupe du Monde et il ne pouvait s’élancer sur « sa » course. Il a donc préféré s’envoler pour le Pays de Galles afin d’étrenner son nouveau vélo ( dont les premières images sont à découvrir ici : www.vojomag.com/video/nouveau-cannondale-jekyll-de-sortie ).

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-10Nous retrouvions au départ de la course une série de très bons pilotes comme le vainqueur de la manche de Dabo, Elliot Trabac, son frère Théotim, Jérémy Arnould, Alexis Noirot ou encore Guillaume Heinrich.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-13Sur la première spéciale du jour, Damien Oton commence mal la journée. Alors qu’il était particulièrement en forme pour sa première épreuve de la série, il brise sa chaîne et est relégué à la 137ème place.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-48C’est Rémy Absalon qui accroche la toute première spéciale devant Nicolas Lau.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-42À Mollau, les tracés sont beaux et les arrivées spectaculaires.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-41De la pente et des virages bien meubles étaient au menu toute la journée.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-19Les spectateurs étaient également au rendez-vous.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-33La deuxième spéciale est remportée par Nicolas Lau sur son Cube Stereo.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-46Loin d’être découragé, Damien Oton remporte le chrono de la troisième spéciale avec plus de trois secondes d’avance sur Rémy Absalon.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-23Partis en derniers, les meilleurs pilotes ont encore deux spéciales à parcourir quand les premiers pilotes ont déjà bouclé leur course.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-17À Mollau, le niveau était particulièrement relevé il fallait être en forme pour espérer approcher le haut du classement.

4Les locaux ne déméritent pas pour autant côté style.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-34Rémy Absalon s’est élancé sur son Scott Genius Plus équipé de roues de 29 pouces, une configuration qu’il affectionne.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-11Le niveau des Junior était lui aussi relevé à Mollau et Théotim Trabac, le vainqueur de la catégorie, signe le 11ème temps de la spéciale 4.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-64Il devance le vainqueur de la manche de Dabo, Eliott Baud.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-38À quelques virages du finish de cette spéciale, les pilotes avaient le choix entre un plongeon droit dans la pente ou un contournement plus tranquille.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-39La majorité d’entre eux n’ont pas hésité à s’élancer.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-30Au scratch, c’est François Bailly-Maître qui remporte la spéciale devant Damien Oton.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-50Les meilleurs pilotes ont été nombreux à manquer un virage dans les derniers mètres de cette spéciale.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-51Pour se remettre et avant d’attaquer la dernière spéciale du jour, Rémy Absalon déguste un macaron offert par son fan club.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-6La bataille a fait rage tout au long de la journée dans la catégorie Master et Pierre Fluckiger était de retour en forme sur cette course.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-54La dernière spéciale « sprint » du jour a été bouclée en 1 minute 27 par Damien Oton. Cette spéciale « spectacle » prenait son départ au sommet du village et les spectateurs ont pu assister à des départs en groupes.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-58Par deux ou par quatre, les pilotes ont dévalé les pentes herbeuses pour rejoindre la place principale. Les deux frères Trabac se sont tiré la bourre jusqu’à l’arrivée.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-59Pierre-Charles Georges s’est mesuré à François Bailly-Maître.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-57Clou du spectacle, Damien Oton, Nicolas Lau et Rémy Absalon sont partis ensemble au plus grand plaisir du public.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-52

Sans titre2À l’arrivée, de la bière artisanale et un repas attendent les concurrents qui comparent leurs chronos.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbertLe résultat tombe : Rémy Absalon remporte la course avec une large avance (12 secondes) sur Nicolas Lau et François Bailly-Maître. Enchanté par le tracé, Damien Oton a vu sa course plombée par son bris de chaîne dans la première spéciale, mais nul doute qu’il sera de retour pour prendre sa revanche.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-60Parties en premier, les dames ont échappé à notre objectif. Nous les retrouvons toutefois au podium. l’Allemande Veronika Bruechle remporte la course devant Morgane Jonnier et la Suissesse Lisbeth Hessens.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-61Chez les Juniors, c’est Théotim Trabac qui boucle la course en tête devant Eliott Baud et Charles Christophe.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-62Chez les Masters, Pierre Fluckiger remporte la course en 22 minutes 03 devant Camille Lepley et Joerg Heydt.

Sans titre3Devant un public encore présent en nombre, le podium scratch s’est déroulé dans la bonne humeur. Les tops pilotes se sont laissé aller, à quelques jours du prochain grand rendez-vous international.

CET-2-Mollau-vojo-2016-paul-humbert-53À en juger par les sourires et les dires des pilotes amateurs ou professionnels, l’épreuve de Mollau a marqué de précieux points. L’organisation, les tracés et la bonne humeur des organisateurs a suffit à faire de cet enduro régional une grande course pour laquelle il faudra encore se lever tôt au moment des inscriptions l’année prochaine.

Plus d’infos: www.cannondale-endurotour.com