Boîtiers Thread Fit 30i / T47 : la fin du PressFit ?

6 novembre 2015 — Olivier Béart

Encore un nouveau standard ?!? Oui, mais attendez et lisez attentivement ce qui suit avant de tourner les talons. Chris King, White Industries et le petit fabricant de cadres américain Argonaut Cycles viennent de proposer un nouveau type de boîtier de pédalier qui est en fait une rencontre entre les modèles filetés et BB30, histoire de solutionner les problèmes de craquements et d’ajustement parfois hasardeux en raison des tolérances de fabrication pas toujours optimales des cadres. Le meilleur des deux mondes ? Voyons cela plus en détails :

Pedalier_Copyright_OBeart_VojoMag-4

Un peu d’histoire

Petit retour en arrière : depuis la nuit des temps, les cadres de vélos étaient filetés au niveau du boîtier de pédalier, afin d’y installer le boîtier de pédalier, son axe et ses roulements. Dans le but de rigidifier l’interface et le boîtier, Shimano a eu l’idée, en 2003, d’intégrer l’axe au pédalier et de sortir les roulements du cadre pour qu’ils puissent avoir un plus grand diamètre. Mais cela n’entraînait pas de changements sur le cadre.

Boitier_Pedalier_VojomagVint ensuite la tendance à l’intégration, pour deux raisons principales : en plaçant les roulements dans le cadre, on peut élargir la boîte de pédalier du cadre et augmenter la surface de contact avec les différents tubes qui s’y raccordent. Autre avantage, on peut se passer de filetage, particulièrement complexe à réaliser sur des cadres en carbone et qui occasionne un surpoids en raison de la nécessité de placer un insert en aluminium fileté sur ce type d’ossature en fibres. Puis, après tout, les roulements sont montés par pression, sans filetage, dans presque tous les domaines industriels même si, ne nous voilons pas la face, l’industrie du cycle y trouve aussi son compte au niveau de la rentabilité puisqu’une interface PressFit est moins onéreuse à réaliser. Et c’est ainsi que les BB30, PressFit30 et autres PressFitBB92 se sont développés.

Sans titreAujourd’hui, avec un peu de recul, bon nombre de pratiquants voient les limites de ces systèmes de roulements pressés à même le cadre. C’est de là, et de leur expérience personnelle, que les instigateurs du nouveau standard Thread Fit 30i / T47 sont partis. Les principaux griefs concernent les craquements qui peuvent apparaître assez rapidement en raison de tolérances de fabrication pas toujours respectées et pas toujours faciles à suivre, ainsi qu’un démontage franchement difficile si on ne dispose pas d’outils très onéreux (et encore, même avec ces derniers, le résultat n’est pas toujours optimal et la plupart supposent de frapper énergiquement avec un marteau sur le boîtier pour l’extraire).

Pedalier_Copyright_OBeart_VojoMag-1-2A tel point que certaines marques restent hostiles au PressFit et font toujours confiance au “bon vieux système” fileté (citons notamment Santa Cruz, même sur ses dernières productions comme le 5010 2016 illustré ci-dessus). Ne parlons pas ici des soucis liés aux roulements car ils ne sont pas liés directement au PressFit, mais bien à la qualité de ces derniers qui n’a pas toujours été optimale chez plusieurs grands noms du secteur. Heureusement, des progrès ont été réalisés de ce côté.

Boitier_Pedalier_Vojomag_3Parallèlement à cela, les pédaliers avec axe de 30mm se sont développés de plus en plus et aujourd’hui, il n’y a presque plus que Shimano qui ne propose que du 24mm. L’idée du nouveau standard Thread Fit 30i ou T47 (les deux noms cohabitent encore à ce stade, et vous voyez ci-dessus la version développée par White Industries), c’est en quelque sorte de prendre le meilleur des deux mondes : des roulements de grand diamètre pour axe de 30mm de diamètre (ou 24mm en option, qui peut le plus peut le moins), intégrés au cadre, mais avec un filetage pour le côté pratique et l’élimination des bruits parasites.

Pedalier_Copyright_OBeart_VojoMag-7

Le Thread Fit 30i /T47 en pratique

Concrètement le Thread Fit 30i ou T47 (Threaded 47) a un diamètre externe de 47mm, et ce n’est pas une coïncidence puisque c’est pile 1mm de plus qu’un cadre PressFit 30 actuel dont le trou fait 46mm de diamètre. Eh oui, et c’était une volonté des créateurs de ce nouveau standard, parmi lesquels on retrouve plusieurs artisans cadreurs : ce standard est “réversible”. Cela signifie qu’en théorie, il est possible d’adapter un cadre PressFit30 en métal (alu, acier, mais pas carbone) en filetant son boîtier de pédalier ! Au niveau du pédalier lui-même, rien ne change et des versions tant pour axes de 30mm que 24mm sont prévues. Voici une vidéo qui explique cela en détails :

Argonaut / Chris King Precision Components / T47 Standard from Argonaut Cycles on Vimeo.

Lancé notamment par Chris King, qui n’est pas la première à pondre des standards ni à les suivre, et porté actuellement surtout par de petits artisans cadreurs ainsi que leurs fournisseurs (Paragon Machine Works entre autres), le Thread Fit 30i / T47 est un standard ouvert.

Pedalier_Copyright_OBeart_VojoMag-9N’importe quel fabricant de cadre ou de composants pourra donc produire ce type de boîtier de pédalier et en équiper ses cadres/vélos. Reste à voir qui adhèrera, dans la mesure où, comme on l’a dit plus haut, un filetage est plus complexe et onéreux à réaliser qu’une interface PressFit. Les réactions des consommateurs face à ce nouveau standard seront donc probablement déterminantes pour orienter les décisions des grands noms de l’industrie du cycle, à qui le PressFit offre de nombreux avantages.

Pedalier_Copyright_OBeart_VojoMag-1Notre avis

Chez Vojo, nous comprenons et partageons le raisonnement des créateurs de ce standard Thread Fit 30i / T47 : dans un monde idéal, le PressFit est un bon système. Mais en pratique, les tolérances de fabrication ne sont que rarement respectées et des bruits insupportables apparaissent régulièrement après quelques mois d’utilisation. Vu que nous sommes amenés régulièrement à monter et démonter des pièces sur nos vélos de test, nous avons expérimenté plus d’une fois la difficulté de démonter un boîtier PressFit, même avec des outils professionnels.

Pedalier_Copyright_OBeart_VojoMag-8La plupart du temps, le boîtier n’en sort pas indemne (on ne le retire pas toujours parce qu’il est à changer) et on a toujours peur pour le cadre quand on doit y aller avec le marteau pour sortir ces %$€§ de cuvettes. D’un autre côté, il s’agit encore d’un nouveau standard. C’est vrai, mais ce que nous apprécions dans le ThreadFit 30i ou T47, c’est qu’il simplifie les choses pour l’utilisateur et qu’il est compatible avec tous les types de pédalier.

Pedalier_Copyright_OBeart_VojoMag-7Si votre prochain cadre en est doté, cela n’impliquera qu’un seul changement, le boîtier de pédalier, qui est une pièce d’usure, souvent peu onéreuse et qu’on a moins l’habitude de conserver d’un vélo à l’autre (au contraire d’une paire de roues si on passe d’un cadre classique à un plus récent en Boost par exemple). Il sera même possible, en théorie, de convertir un cadre PressFit existant, pour peu que son boîtier soit en métal et non en carbone !

Pedalier_Copyright_OBeart_VojoMag-3Rien ne permet à ce stade de savoir s’il va se généraliser ou non et nous attendons de le tester pour voir si ses bénéfices pratiques sont bien réels, mais à ce stade, nous voyons cette annonce plutôt d’un bon oeil. Et il n’y a pas non plus de raisons de craindre qu’on ne trouve plus de boîtiers PressFit d’ici quelques années, vu le nombre de marques qui en produisent, parmi lesquelles ont compte plusieurs enseignes qui n’ont pas pour habitude de sortir des références de leur catalogue (Hope, Chris King, Reset Racing, Enduro Bearings,…).

Credits photos : JohnWatson/ChrisKing, Argonaut, English Cycles & Bike Rumor (Voir l’article de Tyler Benedict ici)