Bike-check | Le BMC Fourstroke de Pauline Ferrand-Prévot

Sport
24 avril 2021 — Léo Kervran

C’est une tradition dans le cyclisme : les champions du monde ont droit à une peinture personnalisée de leur vélo, une décoration unique qui célèbre leur titre et différencie leur monture de celles de leurs coéquipiers ou coéquipières. Aujourd’hui, BMC lève le voile sur le Fourstroke avec lequel Pauline Ferrand-Prévot roulera cette saison :

L’équipement est strictement identique à celui qu’on retrouve sur les autres vélos de l’équipe (voir Bike-check | Le BMC Fourstroke d’Absolute-Absalon) : suspensions RockShox, roues Duke Lucky Jack SLS2 6Ters, pneus Vittoria, transmission Sram XX1 AXS, freins Sram Level Ultimate, poste de pilotage BMC, tige de selle télescopique BMC RAD, selle Prologo et pédales Time.

Pour la fourche, chaque pilote avait le choix dans la gamme Sid et PFP a opté pour la très légère Sid SL Ultimate, en 100 mm de débattement.

La seule différence (mais quelle différence !) se situe donc au niveau de la peinture du cadre. Pour la concevoir, BMC a fait appel à No Curves, un artiste milanais qui travaille exclusivement avec des rubans. L’homme est toutefois plus habitué à travailler sur des toiles ou des supports de grande envergure comme des murs et c’était la première fois qu’on lui demandait de s’adapter à quelque chose d’aussi complexe qu’un vélo.

No Curves a choisi d’associer Pauline à la création de “l’œuvre”, en lui posant des questions auxquelles elle devait répondre par des images. Le résultat est très original et ne ressemble certainement pas à ce qu’on à l’habitude de voir en peinture personnalisée.

Selon No Curves, la palette de couleurs fait évidemment référence au maillot arc-en-ciel, mais aussi aux cinq continents (comme le maillot) et au caractère de Pauline. Entre le tube de selle et le tube diagonal, les montagnes stylisées symbolisent “le nouveau défi de Pauline, avec les hauts et les bas qu’elle a connus dans ce sport, et la facilité avec laquelle un athlète peut basculer de l’un à l’autre.”

Enfin, la panthère que l’on retrouve sur la douille de direction et la selle représente la Française, “très calme à l’extérieur, mais habitée par une rage prête à se déchaîner dès le départ donné”.

Pour en savoir plus sur le concept et la mise en œuvre de cette personnalisation, c’est en vidéo que ça se passe :