Coupe du monde de DH | Maribor, course 1 :
les Français au-dessus du lot !

Sport
16 octobre 2020 — Christophe Bortels

Pas de répit pour les descendeurs : quelques jours à peine après les championnats du monde à Leogang, place en ce milieu de mois d’octobre à la… première manche de la coupe du monde de descente 2020, qui voit double pour l’occasion. Ce vendredi à Maribor (Slovénie), c’était donc la première des deux finales programmées cette semaine. En voici les résultats :

Après le cross-country à Nove Mesto il y a deux semaines, la descente a également droit à sa double manche de coupe du monde : deux courses la même semaine au même endroit, et rien de moins que deux finales en trois jours – ce vendredi et dimanche -, chacune précédée d’une séance de qualification. Un format inédit qu’on revivra à la fin du mois, à Lousa (Portugal), pour conclure cette coupe du monde de DH 2020 perturbée par la crise sanitaire et qui se limitera donc à 4 épreuves. Il y aura tout de même un classement général, en tout cas si l’épreuve de Lousa peut être maintenue.

Au même endroit donc, mais pas sur une piste tout à fait identique. Comme pour le parcours de XC de Nove Mesto, Maribor propose deux traces légèrement différentes pour les courses 1 et 2 puisque, en 4 endroits, la piste se divise en deux, envoyant les pilotes d’un côté pour la première manche de ce vendredi et de l’autre pour la seconde, dimanche.

Après les conditions dantesques de Leogang, tout le monde espérait une météo un peu plus clémente à Maribor. Le répit n’aura été que de courte durée et si la première journée d’entraînements s’est courue sur le sec, la pluie était de retour dès ce jeudi pour les qualifications ! Certains y verront le signe que 2020 est définitivement une année pourrie, d’autres qu’on est simplement en automne et qu’il n’y a là rien de bien surprenant. Voyons qui s’est montré le plus rapide sur les racines slovènes :

Hommes

Pour certains, un titre de champion du monde peut ajouter plus de pression qu’autre chose, a fortiori quand il est décroché dans des conditions aussi particulières qu’à Leogang dimanche dernier. Pour d’autres, il transcende, tout simplement. Visiblement, Reece Wilson est dans ce 2e cas de figure, lui qui signait hier le meilleur temps des qualifications. Et on ne peut même pas dire que c’était serré : il s’est imposé en étant pratiquement 3 secondes plus rapide que le 2e. Restait évidemment à confirmer en finale cet après-midi…

Il n’en aura, hélas, pas eu l’occasion : on apprenait en effet en cours de finale que le champion du monde, victime d’un gros crash lors de son dernier run d’entraînement, ne pourrait pas s’aligner dans cette finale ! A priori rien de cassé pour l’Ecossais, mais on ne sait pas encore s’il pourra prendre part aux qualifications pour la 2e finale ce samedi après-midi.

21e des qualifs, le jeune enduriste belge Martin Maes a occupé le hot seat pendant 10 minutes grâce à un run prudent dans un premier temps, puis plus agressif. Il en sera délogé par un Luca Shaw tout en contrôle, avec la manière qui plus est : -3,5 secondes !

Mais ce nouveau chrono de référence ne tiendra pas bien longtemps puisque, juste après, son co-équipier Greg Minnaar passe devant pour une demie seconde. Il ne reste alors qu’une quinzaine de pilotes au départ. Pour Aaron Gwin, Danny Hart et Finn Iles, ça ne passe pas. Même Loïc Bruni, vainqueur à Maribor l’an dernier, se heurte au chrono du Sud-africain, en bonne partie à cause d’une petite chute dès le début de son run. Dans la foulée, Angel Suarez, David Trummer, Dakota Norton et Troy Brosnan ne font pas mieux.

A ce moment de la finale, le podium est assuré pour Minnaar. C’est finalement Rémi Thirion qui va mettre fin à ses espoirs de 22e victoire en coupe du monde. Plus que jamais à l’aise dans la boue, le récent médaillé de bronze aux championnats du monde vole littéralement et améliore le chrono de 2.3 secondes.

Mais juste après, Loris Vergier se montre tout aussi impressionnant, et plus rapide encore… de plus de 2 secondes et demie ! C’est trop rapide pour Matt Walker, 3e des qualifs, qui échoue à 4 secondes.

Il n’y a alors plus que Thibaut Dapréla qui peut priver Vergier de la victoire. Ça débute mal pour le jeune Français qui, comme Bruni et quelques autres, part à la faute dans l’un des premiers virages à plat. Il ne pourra pas rattraper son retard mais décroche tout de même une belle 3e place à 3 secondes.

Thibaut Dapréla complète donc un incroyable top 3 100% français derrière Rémi Thirion, 2e, et Loris Vergier, qui tient enfin une 2e victoire en coupe du monde ! Matt Walker prend la 4e place et Greg Minnaar la 5e

Luca Shaw échoue finalement au pied du podium. Derrière lui, on retrouve Jack Moir (7e), Troy Brosnan (8e), Martin Maes (9e) et Baptiste Pierron (10e), le frère d’Amaury qui signe là une belle performance. Loïc Bruni, lui, termine à la 20e place.

Download (PDF, Inconnu)

Dames

Qui allait bien pouvoir battre Tracey Hannah, impériale en qualification avec 5 secondes d’avance ? Partie tôt dans cette finale suite à sa décevante 9e place en qualification, Marine Cabirou a sorti un run très propre et ultra-efficace, collant 13 secondes à Tahnée Seagrave, qui venait pourtant d’améliorer le meilleur temps de plus de 10 secondes… Derrière, ça glisse, ça chute, et le chrono de Cabirou tient toujours ! Jusqu’au bout ?

Même Myriam Nicole, avant-dernière à s’élancer, ne peut rien faire et prend la 2e place provisoire à 6 secondes. Il ne reste alors plus que Tracey Hannah au départ… En galère dans les virages à plat du début de piste, elle accumule ensuite du retard dans les bois et termine finalement 3e à 7 secondes.

Marine Cabirou était au-dessus du lot aujourd’hui et remporte sa 4e victoire d’affilée en coupe du monde ! Derrière les deux Françaises et Hannah, ce sont Eleonora Farina et Monika Hrastnik qui complètent le top 5. La nouvelle championne du monde Camille Balanche doit quant à elle se contenter de la 8e place, derrière Nina Hoffmann et Tahnée Seagrave.

Download (PDF, Inconnu)

Juniors

Oisin O’Callaghan a fait honneur à son nouveau maillot arc-en-ciel. Après avoir signé le meilleur temps des qualifs hier, le jeune Irlandais a en effet remporté la course ce matin. Mais ça ne s’est vraiment pas joué à grand chose… : 91 millièmes de seconde, c’est tout ce qui le sépare de Dan Slack, 2e ! A la 3e place, on retrouve le Portugais Nuno Reis, qui termine à quasi 3 secondes du vainqueur. 8e, Louis Gaillet est le premier Français du classement, juste devant son compatriote Johan garcin.

Download (PDF, Inconnu)

Du côté des Femmes Juniors enfin, Leona Pierrini a bien corrigé le tir après sa 2e place des qualifs, où elle accusait pourtant 7 secondes de retard. Médaillée de bronze à Leogang, elle remporte cette première finale de Maribor en étant trois secondes plus rapide que la jeune Belge Siel van der Velden (photo). Après s’être montrée la plus rapide en qualifications, Anastasia Thiele monte sur la 3e marche du podium de la finale.

Download (PDF, Inconnu)