Le Roc en Lapierre X-Control 2015 - XTR

Tech
17 octobre 2014 — Esteban Hendrickx

Lapierre a profité du Roc d’Azur pour présenter son tout nouveau X-Control 27,5” en carbone. Nous avons subtilisé un exemplaire équipé du tout dernier XTR pour rouler l’épreuve phare du dimanche.

Lapierre_XControl_727_Copyright_OBeart_VojoMag-6Lapierre avait profité de l’Eurobike pour présenter la version revue et actualisée de son légendaire X-Control. Qui, pour rappel, a été un pionnier dans les suspensions à point de pivot virtuel à son lancement en 2001, il y a 13 ans déjà. Au menu de la nouvelle version, on retrouve la 3e évolution de la suspension FPS, baptisée FPS+, avec toujours 100mm de débattement; une géométrie revue, ainsi que les inévitables roues de 27,5”.  Sur ce dernier point, on note que le X-Control 29” disparaît, puisqu’il faisait doublon avec le Zesty TR.

Lapierre_XControl_VojoMagLes trois versions d’entrée de gamme avec cadre en alu avaient été présentées à l’Eurobike: le 127 à 1399€, le 227 à 1599€ et le 327 à 1999€. Mais, en bonne marque française qui se respecte, Lapierre avait gardé une petite surprise pour le Roc. C’est donc dans le Sud qu’elle a dévoilé les deux nouvelles versions haut de gamme de son X-Control, avec un triangle avant en carbone (l’arrière restant actuellement en aluminium).

Lapierre_XControl_Roues_Freins_VojoMagLe X-Control a longtemps été la machine de cross-country de Lapierre, avant d’évoluer vers un vélo de plus en plus destiné aux marathons et au all-mountain. C’est d’ailleurs très clairement dans ce segment qu’il est répertorié dans le catalogue Lapierre. Au sommet de la gamme, la version 727 qui nous occupe aujourd’hui est entièrement équipée dans cette optique avec une fourche Rock Shox SID de 120mm, un cadre développant 100mm de débattement, et un groupe complet XTR 11 vitesses. Cet équipement haut de gamme est complété par des périphériques Easton EC70.

La seule potentielle fausse note se situe au niveau des roues, avec des DT Swiss Spline 1700 qui sont certes efficaces et bien finies (voyez les moyeux polis ci-dessus), mais situées un peu en retrait par rapport au reste du montage de ce vélo qui est tout de même affiché à 4999€. Nul doute aussi qu’avec d’autres roues, il aurait pu passer sous la barre symbolique des 11kg (il est annoncé à 11,1kg).

En plus des vélos du salon, Lapierre a eu l’excellente idée de mettre également quelques exemplaires roulables à disposition de la presse, pour que nous puissions tester cette belle nouveauté. Nous nous sommes empressés d’en réserver un pour l’épreuve phare du Roc, avec son parcours sélectif de 56km. Voici nos impressions après ce premier petit galop d’essai.

Lapierre_XControl_727_Copyright_OBeart_VojoMag-4Trail spirit
Après un rapide réglage de la hauteur de selle et des suspensions (toujours aussi facile grâce aux indicateurs de SAG), c’est parti pour le départ de l’épreuve, que nous prenons en 3e vague. La suspension X-Control est synonyme d’anti-pompage et cela se remarque tout de suite : on n’a pas de sensation d’affaissement au pédalage et on peut rapidement se permettre d’attaquer en laissant les suspensions en position ouverte. Heureusement d’ailleurs, car la mollette de blocage de l’amortisseur n’est pas facilement accessible en roulant. Quant au blocage au cintre de la fourche, il ne sert vraiment que sur les portions de route ou de longs chemins plats. Le reste du temps, on laisse tout ouvert et on profite d’un maximum de grip et de confort, qui sont deux points forts de la machine.

Ce qui est étonnant avec cette suspension, c’est sa capacité à gérer des chocs plus importants des sections techniques passées à grande allure, tant le vélo met en confiance avec sa position assez haute de l’avant et son angle de direction de 68°. Plutôt enduriste à la base, je me suis surpris à passer partout en jouant avec le terrain pour profiter des possibilités du vélo. Et j’ai peu de souvenirs de châssis avec aussi peu de débattement qui m’ont offert autant de plaisir – pour rappel, il y a 100mm seulement à l’arrière !

Lapierre_XControl_727_Copyright_OBeart_VojoMag-5Seule ombre au tableau, sur le petit plateau (26 dents sur notre modèle d’essai), une légère sensation de pedal-kickback fait son apparition. Rien de dramatique, et cette impression disparaît immédiatement sur le grand plateau. Cela reste un des points faibles de ce genre de suspension, et le phénomène semble ici un poil moins bien maîtrisé que chez Santa Cruz par exemple. Chez Lapierre, on nous assure en tout cas que, tant sur le grand plateau que sur un montage mono-plateau, ce phénomène est inexistant.

Dans les côtes techniques, on l’a dit, on profite de beaucoup de grip… tant que le pneu tient ! D’origine, Lapierre équipe le 727 avec un Schwalbe Thunder Burt redoutable sur le sec, mais qui montre rapidement ses limites s’il a plu la veille, comme sur le Roc de cette année par exemple. La bande centrale offre très peu de résistance au roulement et aide à la sensation d’efficacité absolue du vélo. Mais si on veut profiter à fond du potentiel de l’engin, il va falloir prendre de l’angle dans les courbes pour aller utiliser les crampons latéraux plus prononcés du pneu. On se prend rapidement au jeu, mais vu la vocation polyvalente du X-Control, on aurait aimé une monte pneumatique d’origine moins typée. Avec par exemple le même dessin qu’à l’avant, où on trouve un classique Rocket Ron, tout à fait à sa place.

Lapierre_XControl_XTR_VojoMagLe groupe XTR 2015 à la loupe
Un de points fort de ce montage, c’est le nouveau groupe XTR 11 vitesses de Shimano, avec lequel nous avons pu faire également un premier galop d’essai court, mais représentatif. Ce n’était pas (encore) la version électronique, mais même si on n’entend quasiment plus parler que de Di2, il ne faut pas oublier la version mécanique, qui est loin d’avoir rendu les armes. S’il fallait résumer le feeling du groupe, on peut dire qu’il a de sérieux arguments pour réconcilier les fervents amateurs du mono-plateau avec le double. Les changements entre les plateaux de 26 et 36 dents semblent instantanés et sans effort. On se surprend souvent à changer de plateau rapidement plutôt que de pignon pour passer une petite bosse imprévue ou autre. Le changement de plateaux était déjà hyper rapide sur la précédente version, mais ici, on passe un nouveau palier.

Le dérailleur arrière ne démérite pas avec un changement de vitesse rapide et silencieux, comme on est en droit de l’attendre d’un groupe du niveau de l’XTR. On a toujours cette souplesse typique à Shimano. Le look, c’est toujours personnel, mais le groupe a vraiment une apparence haut de gamme et une finition de très, très haut niveau… du moins jusqu’à ce que l’on remarque le levier activant le Shadow+, qui n’est plus en aluminum mais en plastique un peu flexible. Dommage. Du côté des freins, ils restent identiques et on ne s’en plaint pas, puisqu’ils sont toujours aussi agréables et puissants, y compris dans cette version M9000 super légère (190g par frein, sans disque). Rien à redire là-dessus !
Reste maintenant à attendre que les premiers exemplaires du groupe soient livrés afin de les tester sur nos terrains habituels et sur plusieurs centaines de kilomètres.

Lapierre_XControl_Gamme_VojoMag

Cette première sortie au guidon du X-Control 727 nous aura laissé une très belle impression. Fun, agréable à piloter, il répond présent dans le rôle de vélo all-mountain qui lui est assigné, malgré un débattement arrière de seulement 100mm. A ce niveau, les roues de 27,5” sont un bel apport afin d’élargir le spectre d’utilisation. Pour autant, il n’oublie pas ses gênes de crosseur et son rendement n’en pâtit pas. La légende X-Control n’est pas près de s’éteindre. Et le groupe XTR lui va à merveille, même si on se dit qu’on pourrait sans mal de contenter de la version 527 montée en XT.

Plus de détails sur les deux versions du nouveau X-Control carbone, 527 (2999€/12,6kg) et 727 (4999€/11,1kg), sont à venir dans cette rubrique du site du constructeur. En attendant, vous pouvez déjà découvrir les géométries, identiques à celles des versions alu.

Pour en savoir plus sur le groupe XTR et sa version Di2, rendez-vous ici : www.vojomag.com/shimano-xtr-di2-m-9050